L.A.P.D. ferme ses portes
L'aventure se termine ici mais promis, ce n'est pas un adieu ! L.A.P.D ferme ses portes mais nous vous invitons à nous
rejoindre par ici

 

 you better get this party started (eden, talya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1214-alex-karma-is-a-bitc
Date d'inscription : 31/01/2017
Messages : 31
Pseudo : Emy
Avatar : Josephine Skriver
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: you better get this party started (eden, talya)   Jeu 23 Fév - 0:35

you better get this party started
Talya & Eden & Alex


Il était encore tôt dans l'après-midi quand je me suis dit que j'avais bien envie de sortir ce soir, m'évader. Mes retrouvailles avec Los Angeles n'avaient pas été des plus tendres. J'avais commencé à bosser sur le terrain avec le FBI et le moins qu'on puisse dire c'est que ce n'était pas de tout repos. Entre les interpellations musclées et les défonçages de porte, je trouvais ce travail vraiment éreintant. La classe absolue dans le métier était de pouvoir dire qu'on avait pris une balle, c'était déjà mon cas alors que je n'étais officiellement au FBI que depuis 2 mois. J'avais même eu le privilège extrême de me faire opérer par mon ex, avec qui nous n'étions pas restées en de bons termes. Ce soir serait différent, je ne voulais plus penser au FBI, plus penser aux suspects qui décident de battre le record du monde du 100 mètres, je voulais juste faire comme les jeunes de mon âge et profiter un peu de la vie et des plaisirs qu'elle offre.

J'étais tellement en manque de sorties que j'allais encore aux soirées des confréries de UCLA, c'est même à cet endroit que j'ai rencontré Eden Snow. C'était une Gamma Psi, une membre d'une sororité d'UCLA. Je crois que c'était une fille assez populaire ; le peu de fois où je lui ai parlé je l'ai trouvée vraiment cool. On s'est très bien entendues et recroisées plusieurs fois et quand j'ai eu envie de faire une petite escapade à Hollywood, en boîte de nuit, j'ai immédiatement pensé à la contacter afin d'aller chasser ensemble. Il paraît que c'est mieux pour draguer de ne pas être seule et puis si je n'avais rien à me mettre sous la dent, elle serait d'une très bonne compagnie. Peut-être même qu'elle est intéressée par les femmes, qui sait?

Je me tenais donc à côté d'Eden, dans la longue file d'attente qui débordait sur le trottoir devant la boîte. Quelle galère, si nous, deux avions de chasse n'étions pas en mesure de rentrer mais ils laissaient rentrer qui? Je me tourne vers la belle blonde, un peu agacée.

« Je ne savais pas que pour espérer rentrer ici, il fallait venir deux jours avant... Tu crois que si je leur montre ma plaque on peut accélérer le mouvement ? »

L'agent du FBI, que je suis, lance un regard malicieux à Eden en espérant que celle-ci ait un meilleur plan que moi pour rentrer dans ce véritable coffre-fort.

Emi Burton


@Eden H. Snow @Talya Adams

________________


I wanted everything I never had like the love that comes with light I wore envy and I hated that. I had a one-way ticket to a place where all the demons go where the wind don't change and nothing in the ground can ever grow no hope, just lies and you're taught to cry into your pillow but I survived. I'm still breathing.

(c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1352-eden-snow-edge http://perfectdisorder.forumactif.org/t1362-eden-h-snow-snow-fall http://perfectdisorder.forumactif.org/t367-eden-h-snow-213-433-588#3144 http://perfectdisorder.forumactif.org/t366-eden-h-snow-snowgirl#3141
Date d'inscription : 29/08/2016
Messages : 186
Pseudo : Nana
Avatar : Erin Heatherton
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: you better get this party started (eden, talya)   Lun 6 Mar - 10:53

YOU BETTER GET THIS PARTY


Je ris doucement, laissant entrevoir ma dentition parfaite. « Non, laisses ta plaque rangée, on en aura pas besoin. » D’un mouvement, je mis en valeur mon décolleté, abaissant au maximum mon joli haut. « Ça, ça fonctionne mieux. » Dis-je en accompagnant mon geste d’un parfait clin d’œil. Une belle paire de seins est une porte ouverte à quasiment n’importe quelle boite de nuit. Croyez-en mon expérience. Dans la matière, j’ai la chance d’être bien dotée, autant en profiter d’ailleurs. Un regard complice vers Alex et je l’embarque avec moi. « Suis-moi. » Sans parlementer davantage et sans aucune tentative de négociation supplémentaire, mais simplement grâce à un regard fort appuyé sur ma poitrine, notre entrée est garantie et nous voilà à l’intérieur de la boîte de nuit. Je la prends par la main. Sans trop savoir pourquoi. Comme une invitation. Comme si je ne voulais pas qu’elle s’éloigne de moi. Un sourire à son attention. « Allons-y » Lui dis-je en la tirant à ma suite, faisant le tour du gorille et en pénétrant dans cette ambiance festive où résonne la musique, l’alcool, la transpiration et même peut-être un peu de drogue. Une ambiance qui saura nous emmener loin dans cette nuit que nous débutons à peine.

Alex. Je l’ai rencontrée à une de ces soirées étudiantes, même si elle ne l’est pas. Et le feeling est passé tout de suite. Je ne sais pas si c’est grâce au fait qu’elle est fortement attirante ou simplement car nous avons des caractères qui collent ensemble. Mais avec elle, en soirée, je me sens bien, je me sens libre. Alors je l’emmène avec moi en me rendant au bar, ne lâchant toujours pas sa main. Il me faut une seconde, un sursaut pour me rendre compte que j’avais cette emprise sur elle et que je retire mes doigts. « Qu’est-ce que je t’offres à boire ? » Un sourire. Un geste vers le serveur qui semble ravi de voir deux femmes l’appeler.


________________

INNOCENCE DOES NOT EXIST


Mes actions, mes paroles, définissent les parcelles que je suis. Mais mon cœur et mon âme, sont destinés à la personne qui saura les tourner à son avantage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t225-talya-i-m-not-god-but http://perfectdisorder.forumactif.org/t1206-talya-look-into-my-eyes-it-s-where-my-demons-hide http://perfectdisorder.forumactif.org/t292-talya-s-adams-213-555-5555 http://perfectdisorder.forumactif.org/t289-adams-talya-tadams http://perfectdisorder.forumactif.org/t291-adams-talya-tadams
Date d'inscription : 28/08/2016
Messages : 109
Pseudo : Gatou
Avatar : Shay Mitchell
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: you better get this party started (eden, talya)   Mar 14 Mar - 9:38


get out of my way
Dieu bénisse l’inventeur des toilettes pour handicapés. Ces toilettes présentaient le double avantage d’être très grandes et surtout d’avoir un lavabo parfaitement adapté à la prise d’un rail. On pouvait donc aisément s’enfiler quelques lignes dans le nez avant de s’étaler au sol mollement et de tomber dans la béatitude. Bon évidemment, si un handicapé arrivait, il fallait, parce qu’on a un tout petit peu de morale quand même lui céder le passage, mais devinez quoi, les handicapés ne vont pas très souvent danser en boîte de nuit.

Je venais d’inspirer quelques grammes de cocaïne avant de me laisser glisser le dos contre le mur carrelé de ces WC. C’était drôlement froid. Un point en moins pour les toilettes d’handicapés. Vêtue d’une belle robe rouge, je n’avais pourtant pas le visage qui allait avec. Quand mes yeux ont croisé le miroir, je me suis trouvé drôlement affaiblie. Du moins j’en avais l’air. Je crois que c’était dû aux quelques kilos que j’avais perdu. Je n’avais plus réellement faim et encore moins envie de manger. Tout ce que je mangeais avait un goût âpre, amer, rien qui ne donne envie de faire un festin. Pourtant je m’évertuais à cacher le mal qui me rongeait. Je me maquillais, exactement comme avant. Un trait de liner et du mascara pour souligner mes yeux et un beau rouge à lèvres pousse-au-crime. Ma peau était toujours joliment hâlée même si mes traits semblaient plus durs qu’auparavant.

L’ambiance dans ma tête était bonne. Je me sentais bien, comme dans une bonne dynamique. J’avais envie de faire la fête, de danser jusqu’à en perdre la raison, embrasser des inconnus, monter sur le bar et hurler. J’avais toujours été cette fille qu’on ne remarque pas. J’avais été. Maintenant je suis cette fille extravertie qui peut tout se permettre ou du moins qui se permet tout, parce qu’après tout, la vie est trop courte pour s’emmerder et la drogue mélangée à l’alcool était un puissant désinhibant. Je pourrais rester cloîtrée chez moi à pleurer mais je crois que je préfère encore ça: me foutre en l’air. Je me relève, réajuste ma robe sur mes hanches et je donne un regard confiant à cette fille, qui se reflète dans le miroir et qui n’est autre que moi.

Sur la piste les corps remuent, je me faufile entre eux. Ces gens semblent si heureux, si bien d’être là où ils sont. Tous en rythme, ils se ressemblent. Mes yeux scannent la boîte de nuit à la recherche des femmes les plus séduisantes, je me mets à imiter ces gens et danser. Je me fonds dans la masse. Du moins j’essaie. Une créature au loin attire mon regard. Non seulement sa beauté ferait tomber n’importe qui amoureux mais c’était surtout une tête connue… Eden Snow. Je m’étonnais de la voir ici surtout avec… Alex Marshall. Décidément, le monde est petit… J’allais essayer d’oublier ma vie misérable et je me prenais deux de mes échecs amoureux en pleine poire. L’une avec qui je n’avais jamais réussi à concrétiser quoi que ce soit et l’autre avec qui j’étais restée deux ans et qui m’avait mis un gros stop. Je ne savais même pas qu’elles se connaissaient toutes les deux. Elles devaient être à quelques dizaines de mètres de moi, au bar. Elles parlaient ensemble. Pff. Qu’est-ce qu’elles pouvaient bien avoir à se raconter? Dans ma tête elles n’avaient rien à voir l’une avec l’autre. Ou alors c’est moi. J’étais tout simplement jalouse, j’avais juste du mal à savoir de laquelle des deux.
Ma frustration ne s’arrête pas là, puisque en y regardant de plus près, je remarque qu’elles se … tiennent la main. Je manque de m’étrangler. Est-ce que… J’ai raté quelque chose? Je ne comprenais pas. Est-ce qu’elles étaient ensemble? Genre, en couple ? Je ne pouvais voir d’autres raisons. Une boule se forme dans ma gorge. Mes yeux piquent.   « Vous savez quoi? Allez vous faire foutre. »

J’ai beau penser à voix haute. Ma voix est couverte par la musique pop-électro crachée par les enceintes. Elles ne m’entendront pas, personne d’ailleurs, elles sont bien loin et c’est à peine si je m’entends moi-même. Leur proximité me dérange et je décide de faire comme si elles n’étaient plus là. Je me retourne et je manque de renverser le verre d’une jeune femme, plutôt d’une avion de chasse.   « Oh! Pardon! » La châtain a le réflexe de retirer son verre de mon périmètre et le sauve de justesse. « Désolée! » La belle me gratifie d’un sourire. « Oh, ne t’inquiètes pas, ce n’est rien. Et puis… Ca t’aurait donné l’occasion de m’en offrir un autre, j’aurais pas dit non… » Je l’observe silencieusement, elle est charmante, peut-être même autant qu’une Eden ou une Alex. « Je l’aurais fait avec plaisir. » Je guette toujours discrètement les regards d’Alex et Eden qui ne m’ont toujours même pas remarquée. « Tu passes une bonne soirée ? » Je ne mens pas. « Pas vraiment. » Mon regard doit se durcir. « Oh… Et pourquoi ? » Sa mine se déconfit, elle a l’air vraiment triste pour moi. « Em. Tu vois ces deux filles là-bas? Regarde discrètement. » Elle se hisse sur la pointe de ses pieds pour regarder par dessus mon épaule. « Celles qui se tiennent la main? »   « Oui. Et bien celle avec les cheveux châtain c’est mon ex et la blonde c’est une fille avec qui j’ai toujours voulu sortir et avec qui il ne s’est jamais rien passé. » Les yeux de l’autre jeune femme s’écarquillent. « Noooon, j’y crois pas, tu es gay ? » Je fronce un peu les sourcils. « Euh… Bah du coup, oui. » J’avais sorti ma phrase précédente tellement naturellement que je ne m’étais même pas dit deux secondes qu’elle pouvait avoir un problème avec ça. Si elle avait voulu que je lui offre un verre, j’aurais dit que c’était peut-être une caractéristique qu’on avait en commun.   « Oh… Et bien dans ce cas. Chloé, enchantée. » Je plisse les yeux en souriant. « Talya. » Je sens une main glisser sur ma hanche. Mon cerveau diabolique se met en route. Je ne serais pas la seule à rentrer terriblement gênée chez moi ce soir. « Qu’est-ce que… » Chloé pose son verre sur meuble et m’entraîne sur la piste plus proche des deux jeunes femmes. « Allons-les rendre jalouses. »

« Acte un. »  Nous commençons à nous échauffer. Sur la piste de danse, nous commençons à danser ensemble. Je sens qu’on va passer très vite à l’acte deux si je veux espérer rendre jalouse les deux femmes au bar. « Passons tout de suite au deuxième acte… » Et je me mets à danser avec elle, avec une proximité extrême. Cela me gêne un peu, on se connaît à peine. Je ne sais rien d’elle à part son nom et sa probable homosexualité et elle en sait autant de moi. Ses mains glissent dans le bas de mon dos, me forçant à rester coller contre elle. Je commence à me prendre au jeu, à danser collé-serré. J’oublie totalement Eden et Alex et je me concentre sur ma proie, même si en réalité, c’était plutôt un appât. Nos corps se touchent, se frôlent, ce contact me grise un peu plus petit à petit. Je vois qu’elle semble apprécier le moment. A un moment, elle s’approche de mon oreille pour me chuchoter.   « Elles nous regardent… Acte trois ? » Je lui souris et sans prévenir, elle capture mes lèvres. Longuement. Voilà qui rendait ma soirée bien plus intéressante. Elle caressait ma cuisse du bout des doigts, sensuellement. Je perdais la notion du temps et laissais ce baiser s’éterniser. Une partie de moi avait très envie de passer à l’acte 4 mais cela foutrait probablement en l’air la plupart des plans que j’avais prévus. Lorsque nos lèvres se détachent, Chloé vient chuchoter à mon oreille. « Prête pour l’acte 4… ? » Je comprends dans ses yeux de quoi il s’agit mais je ne peux pas. Même si au fond, ça ne me déplairait pas. Mes doigts tiennent doucement les siens. « Une prochaine fois peut-être ?… » Elle esquisse un sourire et sort de son sac à main un eye-liner. « Tu as intérêt à me rappeler.. » Son regard devient mutin alors qu’elle écrit au liquide noir sur mon bras. « A très vite, j’espère. » Et elle me laisse là, plantée sur la piste de danse. Je reprends mes esprits petit à petit. Objectif: le bar. Je me fraie un passage autour des corps mouvants pour m’appuyer sur le bar, me plaçant volontairement entre Alex et Eden qui, d’ailleurs, ne se tenaient plus la main. « Un goldstrike s’il vous plaît. » Je fais mine de découvrir qui sont mes voisines. « Oh bah ça alors, vous ici ! Eden… et… Alex. » J’appuie mon regard sur chacune d’entre elles avec insistance, le sourcil levé comme pour montrer que je savais bien qu’il y avait anguille sous roche entre elles.


TALYA
(c) AMIANTE

________________



rules are meant to be broken
« Life isn't a problem to be solved, but a reality to be experienced. You don't know what's going to happen tomorrow, life's a crazy ride, nothing's guaranteed. » play.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
and all the devils are here



Sujet: Re: you better get this party started (eden, talya)   

Revenir en haut Aller en bas
 

you better get this party started (eden, talya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» NRJ Le Havre - "Open's the Party" avec David Vende
» Kerhillio MTB Party 2 par Landkitemag
» Machine a Biere Pour Party Chasse
» EDEN 4 + Sellette + radio
» La party


They call it
the city of angels
but all the devils are here

LOS ANGELES ◈ PERFECT DISORDER :: Hollywood