Merci de votre soutien !
Faites vivre le forum en votant aux topsites !
Mais ce n'est pas tout, vous pouvez désormais afficher votre soutien aux yeux de tous en arborant nos nouvelles signatures !
Nouvelle version
La version 4 fait son entrée de diva sur LAPD et avec elle, plein de nouveautés !
Pour tout savoir, c'est par ici

 

 Tel un fantôme du passé [PV. EVA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1335-kai-nom-d-un-anti-vi http://perfectdisorder.forumactif.org/t1336-kai-norton-on-roule-notre-bosse-ensemble#26900 http://perfectdisorder.forumactif.org/t285-kai-norton-213-482-6262#2004 http://perfectdisorder.forumactif.org/t286-kai-norton-kenor#2015
Date d'inscription : 28/08/2016
Messages : 1411
Pseudo : Nana / Ananas
Avatar : Adam Senn
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: Tel un fantôme du passé [PV. EVA]   Jeu 29 Déc - 6:36

Tel un fantôme du passé


Elle serre une dose de l'alcool fort. Sans pour autant toucher le verre, ou même l'effleurer. Kai observe un moment le mouvement du poignet de l'italienne, mais ce dernier ne vient pas toucher une seconde le récipient. Il comprend que c'est à lui d'aller le chercher s'il le souhaite réellement. Il hésite. S'il ne le prend pas. La porte de sortie lui est encore ouverte. Alors que s'il vient en prendre possession, la carte chance pour rester ici est encore valable. Mais, combien de temps ? Et pour quelle raison ? Est-ce une bonne idée finalement de rester dans ces lieux avec cette atmosphère qui règne ? Ce sont les mots d'Eva qui viennent frapper l'esprit de Kai. Le poussant alors à venir s'emparer du verre qu'elle lui a servi. Il opte pour rester. Encore un peu.

Kai écoute. En silence. Il aimerait ajouter quelque chose. Il aimerait lui dire qu'il n'y aura plus aucunes filles qui pourraient profiter de cela. Qu'il ne pourrait pas aimer quelqu'un comme il l'a aimé. Mais il n'arrive pas à dire quoi que ce soit. Il n'arrive pas à interrompre les mots de la blonde. Qui le heurtent. Ils sont durs. A son égard. Il ouvre la bouche. La referme. Ne sachant plus comment aborder le sujet. Comment le manipuler pour en faire sortir le meilleur. Car rien de bien n'arrive à se refléter de leur situation. Il imite le geste de son ex et porte l'alcool à ses lèvres pour en boire une gorgée. Une grimace arbore son visage. Comment elle fait pour boire cette merde ?

" Tes sentiments inutiles ... " Répète-t-il doucement. En avalant une seconde grande gorgée de sa boisson, finissant alors d'une traite son verre. Il est donc devenu inutile à ses yeux. " Moi qui me demandais ce que je représentais à tes yeux, j'ai ma réponse. " Il repose son verre vide sur le bord du meuble. Jette un regard à Eva qui lui tourne le dos. Sa cage thoracique se lève en accompagnant le profond soupir qui s'échappe de son corps. Il ne sait plus ce qu'il fait ici. Pourtant. L'envie de la prendre dans ses bras. De lui chuchoter tout bas que cela n'est qu'un cauchemar. De venir l'embrasser pour retrouver le gout de ses lèvres. Tout ça. Il en a envie. Il le sent au fond de lui. Mais il n'ose pas. Il n'ose plus. Il se défile car il n'est plus certain de ce que cela pourrait signifier. Il baisse les yeux. Apercevant Attila qui pose sa tête contre le sol en le regardant. Ouais mon vieux. C'est la fin. " J'espère que tu arriveras à m'oublier alors, comme tu le souhaites. " Il dicte ces mots, à contre cœur. Avant de se retourner pour se diriger vers la porte. " Car moi je ne pourrai pas. " Plus bas cette fois. Mais toujours de façon audible.

________________



Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1641-santiago-money-makes
Date d'inscription : 27/08/2016
Messages : 458
Pseudo : Chucky / EsterC
Avatar : Alexis Ren
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)

Sujet: Re: Tel un fantôme du passé [PV. EVA]   Jeu 5 Jan - 21:55


La réaction de Kai face à mes mots me fait mal. Une douleur dans la poitrine vient à naitre, ou se faire si forte que je m’en rends compte.

Mes sentiments inutiles…

Car aimer sans pouvoir l’exprimer, c’est l’impression de sentiments inutiles… qu’ils s’envolent dans les airs…

Il répète des mots qui me semblent si différent venant de lui. Je me rends compte que je n’ai pas dû avoir la bonne façon de dire les choses.

Cela me brise encore plus quand il reprend à nouveau. Parce que ce n’est pas vrai. J’ai envie de lui dire qu’il se trompe. Doucement, je penche ma tête et je sens une larme couler. Je colle mes bras contre ma poitrine pour empêcher mon corps d’exploser à cause de mes émotions…

« Je… » Impossible, je n’y arrive pas.

Je me sens frissonner, avoir mal… Et je suis incapable d’y remédier.

Les mots de Kai me font un effet si étrange : mal parce que ça me déchire mais du bien à la fois… savoir qu’il ne peut pas m’oublier. D’être présente encore… Je vis un véritable déchirement entre le bien et le mal.

J’ai l’impression qu’il s’en va.
J’ai l’impression de l’aimer à nouveau, ou que je me rends compte que je peux faire tout ce que je veux, je vis la même situation.

« Kai… » je murmure avec difficulté.

Que lui dire ? Je ne sais plus… Est-il encore là ?

Cette idée me fait peur. Je me retourne, le voit et me jette presque sur lui pour prendre sa main dans la mienne, d’emprisonner son bras contre ma poitrine, de poser ma tête sur son épaule.

Son parfum vient contrôler mon cerveau et mon cœur. Les souvenirs, les bons, les agréables, les merveilleux remontent dans mon esprit. Je voyage, je vis…

« Je fais tout pour t’oublier parce que je … j’ai peur de t’envahir… de me conduire avec toi comme si j’étais encore…. Avec toi… Alors que je sais que ce n’est plus le cas. Je ne peux pas t’oublier, Kai, je n’y arrive pas et… au fond de moi, je n’en ai pas envie. »


Vraiment pas envie… il a marqué mon corps de sa vie.

« Alors j’ai du mal… j’ai besoin de me faire du mal pour t’oublier, j’essaie de me convaincre que tout ce que je ressens est inutile… J’ai l’impression que ce soit le cas… Que mes mots, mes sentiments s’envolent. J’ai peur de ne plus rien être pour toi… je… »

Finalement, je reprends (comme) conscience de ce que je fais. Je finis par lâcher Kai, me reculant d’un pas. Tout se bouscule trop dans ma tête, je n’arrive pas à trouver la paix. Mon esprit est trop perturbé.

« Pardon… »

Des gouttes ruisselantes sont apparues sur mon visage, elles sont effacées d’un geste de la main. J’espère seulement que Kai ne les a pas vu, c’est bien pour ça que je n’ai pas osé le regarder dans les yeux. Je ne veux pas fondre en larmes, je veux me montrer plus forte que je ne le suis vraiment. En ce moment, c’est impossible de se mentir. De se croire forte mentalement….

« Je ne veux pas te retenir plus longtemps »

Serres-moi dans tes bras.

« Tu as sûrement… d’autres projets… »

Serres-moi fort.

________________

   
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1335-kai-nom-d-un-anti-vi http://perfectdisorder.forumactif.org/t1336-kai-norton-on-roule-notre-bosse-ensemble#26900 http://perfectdisorder.forumactif.org/t285-kai-norton-213-482-6262#2004 http://perfectdisorder.forumactif.org/t286-kai-norton-kenor#2015
Date d'inscription : 28/08/2016
Messages : 1411
Pseudo : Nana / Ananas
Avatar : Adam Senn
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: Tel un fantôme du passé [PV. EVA]   Lun 9 Jan - 13:24

Tel un fantôme du passé


Il semble entendre son nom. Il semble. Mais il n’est pas sûr. Pas certain. Il s’arrête. Prêt à rester. Prêt à partir. A mi-chemin. Entre le passé et le présent. Le futur est bien trop laid pour être dévoilé encore pour le moment. Alors il ne bouge plus. N’avance plus. Ne recule plus. Comme s’il attendait quelque chose. Il se retourne pour voir Eva. Pour voir ce qu’il laisse derrière lui. Ce qu’il est en train de perdre. Cette fois, pour de bon. Il n’a pas le temps de répondre. Avait-il réellement cette intention ? Le courage n’est même pas assez présent pour la regarder dans les yeux. Elle se jette sur lui. Ou c’est l’impression qu’il a. L’envie qu’il avait, l’espoir qu’il contenait multiplie sans aucun doute l’effet quand elle vient contre lui. Quand son parfum vient le tourmenter. Quand le contact lui faire perdre l’esprit. Il devrait la repousser. Mais il ne peut pas. Il ne veut pas. Elle lui a manqué. Il ne peut pas le nier. Il laisse ce contact entre eux. Entoure ses bras autour d’Eva et la serre contre lui. Pour qu’elle ne se détache pas. Pas encore. Pas tout de suite. Laisse-nous encore un instant. Pour être sûr de soi. Pour savoir ce que nous perdons en se disant adieu.

Elle parle. Sans s’arrêter. Et Kai reste silencieux. Les yeux fermés. Il déguste jusqu’à ce qu’elle s’éloigne. Jusqu’à ce qu’elle se retire. Elle et son emprise sur lui. Il ré ouvre les yeux. N’ose pas répondre. N’ose pas dire un mot. Il semble distinguer une larme, ou deux. Mais il n’est pas sûr. Eva, c’est le genre de femmes fortes qui ne dévoilerait jamais une telle faiblesse. Et encore moins devant un homme. Elle semble l’inviter à partir. Mais il n’a plus aucune envie de la laisser. « Tu te trompes » Glisse-t-il. En restant là. Les bras pendants. Le regard posé sur l’italienne. Ce contact, c’est ce dont il avait besoin. Il n’a plus aucun doute maintenant. Il fait un pas en avant pour se rapprocher d’elle. Il est si proche dorénavant que la prendre dans ses bras semble être d’une facilité déconcertante. « Je n’ai aucun autre projet … » Il reprend une once de courage. Ou du moins un sentiment qui y ressemble. « … Tu es et tu resteras toujours importante pour moi, alors ne me demande pas pardon car je ne te pardonnerai pas d’avoir été la femme idéale avec moi. » Il ne réfléchit plus à ce qu’il dit. Il laisse son cœur guider ses mots. C’est plus facile. Moins douloureux.

Un demi-pas en avant et Kai passe un bras autour de la taille d’Eva pour la serrer contre lui. « Dis-moi de partir. Dis-moi que tu ne veux plus me voir. » Et je partirai. Je ne reviendrai plus. Je te le promets. Pour toi. Pour moi. Pour nous.


________________



Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1641-santiago-money-makes
Date d'inscription : 27/08/2016
Messages : 458
Pseudo : Chucky / EsterC
Avatar : Alexis Ren
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)

Sujet: Re: Tel un fantôme du passé [PV. EVA]   Jeu 26 Jan - 18:16


Cette situation me fend le cœur. Je devrais en vouloir à Kai de m’avoir abandonné mais la seule chose que je veux en ce moment, c’est de l’avoir contre moi. Je perds totalement la tête par sa simple présence à mes côtés.

Alors qu’il me dise qu’il n’a rien de prévu, une part de moi est tout simplement ravie. Il n’ira pas voir Alice ou quelconque connasse qui se permet de le toucher.
Jalouse ? Totalement.

Mais de l’autre… je ne sais pas si c’est une bonne idée. Je suis encore attachée à Kai alors qu’il faut que je m’en éloigne. Que je puisse couper définitivement tout ce qu’il se passe. Mais je n’y parviens pas. Chaque moi qu’il prononce ne fait que me rapprocher de lui, mot par mot…

Je souris quand il dit de moi « une femme idéale » alors que franchement, je me trouve plus de défauts que de qualités.

Je frissonne quand il me demande s’il doit partir ou rester. C’est une véritable torture qu’il me fait subir.

Soudainement, je le frappe sur le torse. Pas très fort. Juste… de quoi faire mon drame.

« Putain ! Tu me proposes de rester et pourquoi tu ne l’as pas fait plus tôt ! Au lieu de …. »


De m’abandonner.
Au début de l’année.

A cet instant, c’est moi qui m’abandonne. Je m’éloigne le temps d’une petite gorgée de whisky, pas un verre, une gorgée pour me revigorer un peu. Je pose le verre à côté de la bouteille, je pose mes yeux sur l’étudiant.

Je me rapproche, lentement. C’est un face-à-face qui me donne des frissons. Quand mon regard rencontre le sien, je ne peux nier avoir envie d’un baiser. J’ai l’impression d’avoir oublié la saveur de ses lèvres, la sensation qu’un baiser peut me faire.

Je n’ose pas m’en rappeler vivement.

Mes mains sur ses épaules, je me hisse rapidement contre lui, sur lui. Mes jambes autour de ses hanches, mes bras sur ses épaules pour me maintenir.

Je me rends compte que mon geste peut signifier « Baises-moi de suite » sauf que ce n’est pas mon intention. Je ne crache pas sur cette éventualité, mais j’ai juste envie…

« Un câlin… C’est tout… » Promis.

Je me laisser aller contre le torse de Kai, mon visage dans le creux de son cou. Les yeux clos, je retrouve la chaleur de son corps, le parfum qui m’enivrait tous les matins par le passé. Je n’ai pas du tout envie de le lâcher. Et pourtant, j’ai cette peur en moi.

Il partira bien à un moment.
Mais je ne veux pas.

« J’ai envie que tu restes. Mais au réveil, j’aurais l’impression d’avoir rêvé… Rêver de ta présence avec moi. C’est tellement injuste… »

Puis je relève la tête pour croiser de nouveau son regard. J’attends une réponse de lui. J’ai envie que la décision de « rester » ne soit pas entièrement de moi.

Même si lui grimper dessus ne lui laisse pas forcément le choix.

J’apprécie tellement ce contact pourtant. Pour une fois, je suis un peu comme une enfant qui quémande du réconfort. Ça fait du bien de montrer que je ne suis pas tout le temps la femme forte que j’arbore à longueur de journée…

________________

   
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1335-kai-nom-d-un-anti-vi http://perfectdisorder.forumactif.org/t1336-kai-norton-on-roule-notre-bosse-ensemble#26900 http://perfectdisorder.forumactif.org/t285-kai-norton-213-482-6262#2004 http://perfectdisorder.forumactif.org/t286-kai-norton-kenor#2015
Date d'inscription : 28/08/2016
Messages : 1411
Pseudo : Nana / Ananas
Avatar : Adam Senn
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: Tel un fantôme du passé [PV. EVA]   Jeu 2 Fév - 14:49

Tel un fantôme du passé


Au lieu de … ? De quoi ? De quoi Eva ? Kai n’arrive pas à demander. Il encaisse le coup sur son torse. Il se demande ce qu’il fait là. Il devrait être partit depuis si longtemps. Il n’aurait même pas dû mettre un pied dans cette demeure. Non, il n’aurait jamais dû. Et pourtant. Même en luttant. Même en le désirant ardemment il se retrouve ici. Avec elle. A la regarder s’éloigner vers son alcool. Comme s’il pouvait la sauver. Mais Kai ne bouge pas. Il l’observe. Il ne répond pas. Il n’y arriverait même pas. Il le sait, alors il n’essaie même pas. Son visage est fixe. Pas un sourire. Pas un brin de malice dans le regard. Sa joie de vivre s’est envolée au moment où son cœur s’est déchiré, il y a plusieurs mois, quelque part entre Los Angeles et Hawaï. Il a pourtant tenté d’en récupérer quelques morceaux sur le chemin du retour, mais il n’a pas réussi à se rebâtir le cœur d’autrefois. Et aujourd’hui les cicatrices s’ouvrent à Eva. Elles sont béantes. Il aimerait sourire. Mais la réussite est loin d’être présente et la force s’est réfugiée autre part, pour le laisser avancer.

Elle se retourne vers lui. Comme un ralenti mal ajusté. Il sent un serrement dans sa poitrine quand elle reste à face à lui. Que me veux-tu ? Que cherches-tu ? Que suis-je censé faire ? Il se pince les lèvres. Serre la mâchoire. Espère secrètement qu’aucune larme ne puisse perler. « Okay … » Souffle-t-il doucement en enlaçant ses bras autour du corps d’Eva collé au sien. Il ferme les yeux. Inspire profondément et apprécie chacune des secondes. A chaque nouveau battement d’aiguille de la pendule une salve de souvenirs vient le prendre. De leur début dans ces vestiaires d’université. A leur entrevue au Coachella. A ce massage au Ryokan jusqu’à l’annonce de la grossesse. Il se souvient de tout. Comme si c’était hier. Et surtout, il se souvient pourquoi ils ne pourront plus jamais revivre de telles choses. C’était trop. Trop puissant. Et aujourd’hui c’est trop dur. De tenter une nouvelle fois. De prendre le risque de souffrir et de faire souffrir à nouveau. Il vaut mieux pour chacun de s’éloigner de l’autre. C’est mieux ainsi. Cela fera moins mal. Il le sait. Il le pense.

Ce sera tellement simple pourtant. Un simple oui. Une simple réponse. Il pourrait. Il le voudrait. Mais il ne se résout pas. Un regard dans celui de la blonde. Il retire ses bras, délicatement. « Je ne peux pas. » Glisse-t-il en repoussant celle avec qui il aurait voulu passer le reste de sa vie. « Je ne peux pas nous faire souffrir à nouveau. » Car c’est ce qui va arriver. Il le sait. Il déglutit. Et sens son œil droit s’humidifier. Il se retire de l’emprise de l’italienne sur lui et fais un pas en arrière pour marquer une distance. « Cela ne résoudrait rien, tu le sais. » Et même si ce n’est pas l’envie qui manque. Ces mois, seul, loin de tout, lui ont appris à ne plus agir comme un gamin. Pas seulement sur le court terme mais voir plus loin. A l’horizon. Et agir ainsi, succomber à son envie, d’une fois. Ne pourrait en rien arranger leur situation. Il faut voir la réalité en face. « Je suis désolé » Murmure-t-il en apposant ses lèvres sur celles d’Eva. Une fois. Puis une seconde. Se remémorant leur léger gout avant de couper ce contact et de se diriger vers la porte, à reculons. Doucement. Un pas. Puis un second. Le regard embué. Il la regarde. Avant de fermer les yeux, ne pouvant plus affronter cela. Il doit partir. Il doit le faire. Cela n’est que trop dur. Trop difficile à encaisser. Laisses moi partir Eva … Laisses nous une chance de pouvoir se reconstruire.


________________



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
and all the devils are here



Sujet: Re: Tel un fantôme du passé [PV. EVA]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tel un fantôme du passé [PV. EVA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Permis Moto passé à l'étranger
» Passé et Tradition
» Où est passé Nalaga?
» merci pour l'accueuil et la bonne soirée passée JO & CO
» La cigogne est passée


They call it
the city of angels
but all the devils are here

LOS ANGELES ◈ PERFECT DISORDER :: Los Angeles :: Westside Sector :: Santa Monica