Merci de votre soutien !
Faites vivre le forum en votant aux topsites !
Mais ce n'est pas tout, vous pouvez désormais afficher votre soutien aux yeux de tous en arborant nos nouvelles signatures !
Nouvelle version
La version 4 fait son entrée de diva sur LAPD et avec elle, plein de nouveautés !
Pour tout savoir, c'est par ici

 

 omg i've missed you + adelaide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1394-andreas-your-lies-be http://perfectdisorder.forumactif.org/t1404-andreas-redemption-was-never-really-my-thing http://perfectdisorder.forumactif.org/t760-andreas-213-419-5471#12749 http://perfectdisorder.forumactif.org/t761-andreas-aklein http://perfectdisorder.forumactif.org/t762-andreas-aklein
Date d'inscription : 18/09/2016
Messages : 232
Pseudo : elea. // eugénie
Avatar : marcus hedbrandh
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: omg i've missed you + adelaide   Sam 24 Sep - 19:14


omg i've missed you
ft andelaide


J’avais oublié cette odeur si particulière, bien imprégnée dans les murs de l’immeuble. Des années que je vis ici... Des années que je me suis fait à ce parfum mêlant saveurs orientales et onces d’encens, mais lequel ? Les gens qui vivent au rez-de-chaussée ont des goûts prononcés, c’est certain. Mais plus on monte dans les étages, plus l’anonymat se fait ressentir. Moins d’odeurs, moins de bruits, moins de vie. Je suis au quatrième étage. Sachant qu’il y a une quinzaine d’étages, je vous laisse en tirer la conclusion !

Avant d’insérer la clé dans la serrure, je dépose ma valise sur le bas côté de la porte. Adélaïde va-t-elle être là ? Ça serait l’idéal pour lui faire une bonne frayeur, étant donné que je ne l’ai pas prévenue de mon retour, mais je me contenterai aussi de la surprise inverse. Enfin, quoi qu’il en soit, elle a intérêt d’être heureuse de me voir sinon je repars direct d’où je viens. L’Allemagne, c’était quand même génial. Elle était la seule chose qui me manquait là-bas. Elle, sa présence, ses sourires, son affection, sa bonne humeur, son humour, sa folie. Tout ce qui fait d’elle un être à part, finalement.

La porte s’ouvre doucement, et c’est l’obscurité qui se présente à moi. Alors que je fais mes premiers pas depuis plusieurs mois dans mon appartement - en oubliant d’ailleurs de refermer la porte d’entrée derrière moi - je jette un coup d’oeil au loin, à travers le couloir, pour voir s’il n’y a pas de lumière dans la chambre de ma meilleure amie, mais ça n’a pas l’air d’être le cas. Après avoir allumé une lampe dans le salon et avoir constaté avec dépit que la pièce est en désordre, je me dirige rapidement vers ma chambre pour y déposer toutes mes affaires. Mon réveil affiche minuit et quelques. Soit elle couche ailleurs, soit elle va rentrer dans la nuit. Je ne sais pas quelle est l’option que je préfère. Non pas que l’idée de la savoir dans un autre lit me dérange, mais si elle tarde, l’effet de surprise pourrait être gâché. Décidément, je ne l’ai même pas encore retrouvée en face à face qu’elle m’emmerde déjà.

Bon, même s’il est tard, l’idée ça va être de défaire mes affaires pour ne pas avoir à m’embêter avec ça demain matin. Et puisque tout est à laver, ça ne prend pas énormément de temps. J’emporte tout dans la salle de bain et dépose l’amas de fringue dans la panière, où se trouvent déjà quelques affaires féminines que je ne citerai pas. Je retourne ensuite dans ma chambre et tente de ranger ma valise dans mon placard, déjà bien rempli. Mission difficile… je comprends vite qu’il va me falloir réarranger tout à l’intérieur et c’est dans cet optique que je me faufile derrière la porte coulissante afin d’y faire un peu de rangement. Je n’entends pas ce qui se passe en dehors de ma chambre et à vrai dire, ce n’est bientôt plus ma préoccupation…

________________

Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger



Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1343-adelaide-let-me-phot http://perfectdisorder.forumactif.org/t613-adelaide-notebook http://perfectdisorder.forumactif.org/t614-adelaide-sullivan-213-152-7178 http://perfectdisorder.forumactif.org/t616-adelaide-sullivan-adsully
Date d'inscription : 31/08/2016
Messages : 573
Pseudo : Cocaïne
Avatar : Nina Agdal
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: omg i've missed you + adelaide   Jeu 13 Oct - 15:51

Face à cette porte, c'était l'hésitation totale. Elle rentrait de soirée et elle se retrouvait avec une porte d'entrée ouverte. De ce qu'elle pouvait voir du palier, l'embrasure de la porte n'était pas abîmée et pourtant, à part elle et l'autre abandonneur en Allemagne, personne n'avait la clé de l'appartement. C'était peut-être un professionnel qui avait simplement crocheté la serrure... mais il serait assez con pour laisser la porte ouverte et notifier ainsi sa présence? Elle était prise entre deux eaux, entre le stress et la curiosité, l'envie d'appeler la police par sécurité et celle d'entrer. Prenant son courage à deux mains, elle passait finalement la porte et la refermait presque dans un silence de mort derrière elle. Déjà, une chose de plus ou moins rassurante, la première pièce était restée dans son désordre habituel ou en tout cas dans celui qu'elle avait laissé, profitant de l'absence du maniaque du ménage. En revanche, le bruit qu'elle entendait vers les chambres ne la rassurait pas, d'autant plus quand, juste sous son nez dans l'entrée, Peg dormait dans son coussin comme un loir... pour le coup elle aurait préféré que ce soit lui qui fasse une bêtise.

Sans attendre, l'esprit d'Adélaïde se faisait des films digne des plus grandes œuvres hollywoodiennes. Un voleur était entré, laissant la porte ouverte et s'était faufilé de suite vers les chambres, probablement à la recherche des objets de valeur. Maintenant, que devait faire l'héroïne du film? Appeler la police comme elle aurait du le faire depuis le début? Bien sûr que non, c'est elle l'héroïne du film, bordel! Elle devait trouver un objet contondant, de quoi frapper le voleur et lui faire regretter sa venue. Dans les films, c'est généralement une batte de Baseball. Pour Adélaïde, la première chose dans son entrée, c'est un parapluie dans son porte-parapluie... Ça ferait l'affaire, n'est-ce pas? Ça la tiendrait à distance de l’intrus tout en lui permettant de lui faire du mal, même si forcément, ça allait être beaucoup moins douloureux qu'une batte. Peu importe...

Retirant ses talons en silence, elle se dirigeait pieds nus dans la chambre d'Andreas d'où venait le bruit. La blonde était tellement en stress qu'elle ne se souciait même plus des détails. Le jeu de clé de son meilleur ami dans l'entrée était passé inaperçu à ses yeux autant que cette valise qu'elle connaissait pour l'avoir vu partir au bras d'Andreas qui ne devait revenir qu'à noël. Tapant férocement contre l'armoire avec le parapluie pour démontrer sa présence, elle se mettait à hurler, autant de rage que de peur d'ailleurs. « Vous allez sortir de là tout doucement et ne faire aucun geste brusque! Je vous préviens, je suis armée et la police arrive! » Oh que oui, elle se tenait bien en appui sur ses pieds, prête à le ruer de coups avec le parapluie pour l'assommer... parapluie dont une branche s'était pétée contre l'armoire... ça commençait bien, on reviendra pour la solidité. A peine le bonhomme sortait-il qu'elle lui mettait un violent coup de parapluie sur la tête, ratant un peu son coup heureusement, avant de réaliser qu'elle venait de frapper Andreas, le stress redescendant d'un coup et la faisant littéralement buguer sur son meilleur ami. « Andy? » [...] « ANDYYYYYYYY. » Son cri de joie faisait aboyer Peg à l'entrée tandis qu'elle se jetait dans ses bras pour un gros câlin. « Pardooooon... mais note que c'est ta faute. » Bah quoi?

________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1394-andreas-your-lies-be http://perfectdisorder.forumactif.org/t1404-andreas-redemption-was-never-really-my-thing http://perfectdisorder.forumactif.org/t760-andreas-213-419-5471#12749 http://perfectdisorder.forumactif.org/t761-andreas-aklein http://perfectdisorder.forumactif.org/t762-andreas-aklein
Date d'inscription : 18/09/2016
Messages : 232
Pseudo : elea. // eugénie
Avatar : marcus hedbrandh
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: omg i've missed you + adelaide   Mar 1 Nov - 0:49

Certains disent que j’suis maniaque. Au fond, j’en ai absolument rien à faire de ce que peuvent dire les gens. Ce qui me pose problème, c’est que ça me fait penser à ma mère, chaque fois. Parce que c’est elle qui m’a rendu comme ça, à toujours me dire de ranger les choses à leur place, et surtout pas ailleurs. Faudrait surtout pas déranger l’intérieur de Lauren Jones, elle remarquerait le moindre centimètre arrangé inhabituellement… Et moi, dans tout ça… Je lui ai un peu pris ça, malgré moi. Dans cette armoire, pourtant large, je me fatigue tout seul à être perturbé pour chaque changement effectué. Mais il va pourtant bien falloir que je dérange l’organisation de cet endroit si je veux ranger la valise à l’intérieur. “Putain, on dirait une meuf” je soupire tout bas, agacé contre mes propres fringues.

“Vous allez sortir de là tout doucement […] et la police arrive !” Immédiatement, c’est le choc. Car dans la seconde je sursaute de peur et me cogne le haut du crâne contre l’étagère. Et je peux vous le dire, que ça fait mal. “Bordel de merde!” Je me rabaisse, forcément, et viens frotter mon cuir chevelu à cause de la douleur occasionnée. Qu’on se le dise entre nous, si j’ai une bosse demain à cause d’elle, je lui impose la vaisselle pendant une semaine. Ouais parce que je sais évidemment de qui il s’agit. La fille, ou devrais-je dire la folle, qui vient de me faire faire un saut de puce affreusement ridicule. Cette fille-là devra payer, un jour ou l’autre, c’est obligé. Je sors de ma pseudo “cachette” de brigand l’instant qui suit et qu’est-ce que je reçois ? Non bande de fous, pas un câlin, mais bien un coup de parapluie. Oui, un putain de coup de parapluie. Mon parapluie qui vient de Londres avec les couleurs du pays dessus. Je crois que j’échappe de peu le coup fatal, mais ma tête elle, elle s’en souviendra quand même. “Aie, putain ! Arrête tes conneries veux-tu ?” Les sourcils froncés, le corps et l’âme en peine de subir autant dès mon retour et surtout par elle - non mais, elle payera, elle payera - je relève mon regard sur elle et je réalise qu’elle réalise… que ce n’est que moi. Bon, là, son expression, elle est un peu plus flatteuse.

Ah oui, c’est vrai, j’avais prévu de rentrer plus tard. Bon, à quelques mois près…

J’entends vaguement le chien aboyer - oh malheur, un truc qui ne m’avait pas manqué - car Adélaïde me saute finalement dessus en quête d’une marque d’affection qu’elle ne mérite pourtant pas tant que ça, compte tenu de la maltraitance dont je viens d’être victime. Mais… Mais voilà, c’est Adé, c’est la meilleure, j’peux pas lui refuser ça après autant de mois loin d’elle. Il va me falloir un peu de talent pour jouer le fier à qui elle n’a pas manqué mais d’abord, d’abord je profite d’elle dans mes bras. “Surprise” J’esquisse un sourire, quand bien même la déception est là de n’avoir pas réussi à la surprendre comme je le souhaitais moi. Elle s’excuse, d’ailleurs, et me fait très vite porter le blâme, mais étant donné que je souffre encore de sa violence, je ne peux  me résoudre à accepter ce traitement médiocre. La gardant contre moi, je fais une mine choquée. “Ma faute ? MA FAUTE ?” Je n’arrive pas à contrôler mon rire. “Tu m’as presque mis K.O. avec ton arme digne de la plus grande meurtrière de l’histoire” Un peu de moquerie, rien de bien méchant. “S’il te plait opte pour quelque chose de plus efficace si un cambrioleur pénètre dans l’appart un jour. Tu sais où sont les couteaux, et j’ai un flingue dans le tiroir de ma commode, la base” J’adore faire des blagues en restant sérieux. J’espère qu’elle n’a pas oublié comment son meilleur ami fonctionne, depuis le temps. Ma main caresse son dos et remonte vers ses cheveux, attachés en une large tresse que je tire doucement pour affronter son regard. J’ai comme l’impression étrange qu’elle a changé… Mais d’où ça vient ? Je l’ignore et ça me rend sceptique. “J’ai faim. Tu me fais à manger ?” Faut tenter, dans la vie. On m’a appris ça très tôt.

________________

Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger



Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1343-adelaide-let-me-phot http://perfectdisorder.forumactif.org/t613-adelaide-notebook http://perfectdisorder.forumactif.org/t614-adelaide-sullivan-213-152-7178 http://perfectdisorder.forumactif.org/t616-adelaide-sullivan-adsully
Date d'inscription : 31/08/2016
Messages : 573
Pseudo : Cocaïne
Avatar : Nina Agdal
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: omg i've missed you + adelaide   Lun 9 Jan - 18:10

Adélaïde elle-même était surprise du bruit qu'avait provoqué la tête d'Andreas contre une étagère de son armoire mais le pire dans tout cela c'est qu'elle se persuadait d'autant plus qu'il s'agissait d'un voleur. Andreas n'aurait pas été surpris de la sorte de l'entendre non? C'était tellement évident dans son esprit qu'en étant au courant qu'elle habitait ici, ce n'était pas étonnant d'entendre sa voix résonner entre ces murs. Seul un voleur pouvait être surpris! Elle se tenait prête, vraiment, à lui foutre une raclée à coup de parapluie bien mérité! C'était probablement le stress qui avait mené son premier coup avant qu'elle ne réalise enfin qu'il ne s’agissait que d'Andreas, rentré bien plus tôt que prévu. Bordel, cet abruti lui avait foutu la peur de sa vie - si on oubliait le saut à l'élastique avec Norton - et en même temps, il lui procurait un réel bonheur, intense, véritable. Il était parti de longs mois en Allemagne, de trop longs mois pour la jeune femme qui peinait bêtement à retenir ses émotions. Non, elle n'allait pas pleurer, fallait pas déconner non plus mais la surexcitation s'était logée dans son estomac et son sourire restait ineffaçable de son visage. Il était là, enfin là, de chair et d'os, d'amitié sincère en manque de présence physique qu'elle comptait bien combler dans les jours à venir. « Je vais te séquestrer dans les prochains jours Klein. »

Un rire se glissait finalement entre ses lèvres dès lors qu'il semblait outré qu'elle lui fasse porter le chapeau de cette attaque au parapluie et encore plus quand il soulignait la médiocrité de son choix d'arme. « Tu m'as stressé, j'ai pris ce qui me tombait sous la main, c'est tout. » L'étreinte écourtée par la folie tireuse de cheveux d'Andreas, elle riait de sa demande avant de comprendre qu'il était foutrement sérieux. « Oh, attends, tu vas être surpris. » Attrapant sa main, elle le traînait dans la cuisine pour ouvrir le frigo. Elle en sortait un plat tupperware bien fermé qu'elle ouvrait sous les yeux d'Andreas. « Poulet aux épices et courgettes gratinées farcies aux légumes. Qu'est-ce que tu dis ça? Je peux te les faire réchauffer si tu veux. » Elle voulait le surprendre, elle voulait qu'il goûte à cette petite merveilleuse qui datait d'hier et avoir son avis. En revanche, ce qu'elle s'abstenait de lui dire c'est qu'elle était gentiment en train de le piéger. Oui, c'était un délicieux plat, oui, c'était maison, mais non, ce n'était pas elle qui l'avait cuisiné mais bien la voisine qui avait eu pitié d'Adélaïde en voyant que ses poubelles étaient souvent pleines de boîtes de nourriture commandée. « Tu vas m'en dire des nouvelles. Tu m'as abandonnée lâchement, j'ai dû apprendre à survivre. » Disait-elle telle la drama queen qu'elle était, non sans un rire, tout en mettant le tupperware dans le micro-onde pour une minute ou deux.

________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1394-andreas-your-lies-be http://perfectdisorder.forumactif.org/t1404-andreas-redemption-was-never-really-my-thing http://perfectdisorder.forumactif.org/t760-andreas-213-419-5471#12749 http://perfectdisorder.forumactif.org/t761-andreas-aklein http://perfectdisorder.forumactif.org/t762-andreas-aklein
Date d'inscription : 18/09/2016
Messages : 232
Pseudo : elea. // eugénie
Avatar : marcus hedbrandh
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: omg i've missed you + adelaide   Sam 18 Fév - 22:32

Cela ne me dérangerait pas tant que ça d’être séquestré par elle. Enfin j’veux dire, ça serait un peu limité sur le plan sexuel, mais au moins, j’aurais toute l’attention dont j’ai besoin et ce, sans même devoir lever le petit doigt. Adélaïde est bien la seule personne avec laquelle j’accepterais d’être enfermé sans craindre de devenir fou ou tout simplement saoulé ! Et pourtant, Dieu sait qu’elle peut être chiante…

Après m’être remis du choc qu’elle m’a fait subir, je la laisse m’entraîner jusqu’à la cuisine sans broncher, ou presque. A vrai dire, je ne m’attendais pas à ce qu’elle m’emmène par ici après lui avoir demandé de me faire à manger. Adélaïde qui accepte ça ? Suis-je dans un rêve , ou bien ? “Frappe-moi, je dois rêver.” Je m’esclaffe de rire d’abord, c’est spontané j’ai du mal à m’en empêcher. Quelle surprise ! Et puis j’arrête aussitôt de rire, fronçant les sourcils en regardant Adé avec un air perplexe. Elle, puis ce poulet aux épices bien installé dans son tupperware. Et c’est clair qu’il a l’air bon ; impossible de faire la mauvaise langue avec cette délicieuse odeur qui arrive à mes narines. Il va donc falloir que je goûte ça. “Mais oui, je veux que tu me réchauffes ça. C’est si gentiment proposé.” Répondé-je sur un ton un peu amusé, un peu choqué. Je profite qu’elle ait le dos tourné pour m’asseoir sur un tabouret et pour la regarder, telle une suspecte dont on devrait se méfier. Si elle a appris à cuisiner pendant mon absence, alors d’autres choses ont dû arriver entre temps. C’est un trop gros changement pour qu’il soit arrivé seul et ça, ça a de quoi faire flipper. Quand elle se retourne vers moi avec son mélodrame de fille abandonnée, je feinte une expression désolée. “Je ne t’avais pas préparé assez de plats et t’en as eu marre des conserves… T’as dû te débrouiller seule et apprendre à te servir d’une casserole… J’suis tellement nul comme ami, arrête je vais culpabiliser” … je finis par sourire, quand même, après avoir suffisamment joué la comédie. Le micro-onde sonne, je me lève pour en attraper le contenu et me rassieds, psychologiquement prêt à goûter ce repas.  



Mh. … Mmh ! Mais non… Non.

Mes yeux restent fixés au poulet et aux légumes. “C’est vraiment bon...” Soudainement, je relève mon regard et le porte sur elle. La sondant davantage, car je n’y crois décidément pas qu’elle ait cuisiné ça toute seule. Je repose donc ma fourchette et lui fais signe d’approcher. “Soit tu me mens. Ce qui ferait mal à mon petit coeur.” Bah oui, les mensonges c’est pour les couples. “Soit quelqu’un a cuisiné ça pour toi et là… je pense à un nouveau mec qui t’aurait prise en pitié.” J’ai songé à son père, mais pourquoi ferait-il ça tout à coup ? Des amies à elle ? Qui lui cuisineraient ce genre de petit plat ? Non, non. Si peu crédible. Alors quoi ? Qui ?

________________

Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger



Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1343-adelaide-let-me-phot http://perfectdisorder.forumactif.org/t613-adelaide-notebook http://perfectdisorder.forumactif.org/t614-adelaide-sullivan-213-152-7178 http://perfectdisorder.forumactif.org/t616-adelaide-sullivan-adsully
Date d'inscription : 31/08/2016
Messages : 573
Pseudo : Cocaïne
Avatar : Nina Agdal
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: omg i've missed you + adelaide   Dim 19 Fév - 2:15

« Me tente pas Klein, je crois que tu en as déjà eu assez pour aujourd'hui. » D'être frappé, d'autant plus par elle. Pour sûr qu'il avait eu sa dose pour les heures, les jours et même les semaines à venir. Entre eux, c'était très rare que cela en vienne aux mains. C'était arrivé une seule et unique fois, à cause de Grace. Aujourd'hui, ils n'en parlaient pas - parce que ça n'avait pas lieu d'être bien entendu - mais Adélaïde restait persuadée que s'ils étaient amenés à le faire, elle serait encore rongée par la culpabilité de lui en avoir collé une ce jour-là. La colère, la peur, la peine, elle pouvait très bien le mettre sur le dos de tout et n'importe quoi, ça ne justifiait absolument pas son geste et elle le regrettait encore aujourd'hui. Mouais, clairement elle l'avait assez frappé pour les années à venir même. Bref. Quoi qu'il en soit, pleine de fierté, elle lui présentait un petit plat qui, de visu, était appétissant et à vrai dire, pas que. Pour en avoir mangé, elle savait qu'il était bon. Elle avait beau être complètement nulle en cuisine, elle restait une amatrice de bonnes choses dont de bonne bouffe et ça, ça en faisait partie. Sourire aux lèvres, elle ouvrait donc le micro-onde et y glissait le poulet et les courgettes farcies. Elle avait de la chance pour le coup, il suffisait de mettre pas trop fort - pour ne pas tout faire cramer - et attendre simplement que cela soit assez chaud pour être mangé. « J'espère bien que tu culpabilises. J'aurais pu m'empoissonner toute seule tu sais, tu connaissais mon niveau pour le moins... inexistant. » Oui, clairement, ce n'était même pas bas, son talent de cuisinière brillait seulement par son absence.

Quand le micro-onde sonnait, elle restait à sa place, observant Andreas plonger sa fourchette pour mieux manger, non sans une mine d'appréhension, elle le voyait bien. Elle ne le lâchait pas du regard, curieuse de savoir ce qu'il allait en dire et à vrai dire, ce n'était pas vraiment une surprise, elle s'y attendait. Evidemment que c'était bon, il croyait quoi lui? Que ce n'était pas elle qui l'avait fait? Bon ok, il avait raison sur le coup mais elle ne comptait pas lui lâcher le morceau aussi facilement. S'approchant de lui comme il semblait lui demander par ses gestes, elle l'écoutait parler et sortir des théories de son chapeau pour comprendre comment tout cela était possible. « Tu te rends vraiment pas compte. Tu es partie beaucoup de temps pour moi. Je m'ennuyais, j'étais seule, j'avais faim, j'ai le temps d'apprendre beaucoup de choses. » Dont connaître le numéro d'un service traiteur par cœur mais ça, il était pas obligé de le savoir n'est-ce pas? Attrapant la fourchette qu'il avait reposé, elle piquait un morceau de poulet et attrapait un peu de courgette qu'elle fourrait dans la bouche d'Andreas. Profitant qu'il ait la bouche pleine, elle affichait un sourire pour le moins malicieux. « Sache que je ne te mens jamais... j'enjolive les choses, c'est tout. » Discrètement, elle lui révélait un peu de son mensonge, c'est vrai mais c'était trop tentant pour ne pas jouer le jeu, non? « En revanche, je note que tu t'inquiètes qu'un homme puisse te remplacer en m'attirant avec de la bouffe. » Un silence plus tard, elle ajoutait non sans un sourire amusé. « Je sais pas si je dois trouver ça insultant parce que tu me trouves facile à attraper ou si je dois trouver ça mignon que tu te sentes menacer. »

________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1394-andreas-your-lies-be http://perfectdisorder.forumactif.org/t1404-andreas-redemption-was-never-really-my-thing http://perfectdisorder.forumactif.org/t760-andreas-213-419-5471#12749 http://perfectdisorder.forumactif.org/t761-andreas-aklein http://perfectdisorder.forumactif.org/t762-andreas-aklein
Date d'inscription : 18/09/2016
Messages : 232
Pseudo : elea. // eugénie
Avatar : marcus hedbrandh
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: omg i've missed you + adelaide   Dim 5 Mar - 11:53

“Désolé mais mon boulot a été plus important que ton incompétence culinaire… Et si c’était à refaire, je le referais. Je repartirais direct.” Et toc. La vérité vraie, que je le referais. Trop belle occasion que de pouvoir retourner au bercail, quand bien même j’aime ma vie à Los Angeles. J’ai comme le sentiment que tout me ramènera à Londres ou à Berlin d’ici quelques années, à moins qu’une excellente raison ne m’attache à la ville des anges, mais laquelle ? Confusion. Vide. Même Adélaïde ne pourrait m’en empêcher. Même elle…

Mes papilles, sensibles à ce qu’elles goûtent, me sortent de mes songes. Ce plat est trop bon, il doit y avoir un couac quelque part. J’examine les aliments dans le tupperware, les pique et les dévore avec un brin de nonchalance, qui ne représente en rien mon plaisir gustatif. Adélaïde ne se serait pas laissée mourir, évidemment, mais de là à s’investir autant ? Au point de cuisiner ce petit plat, aromatisé à la perfection ? Bien sûr, qu’il y a un couac. Je la regarde à nouveau et l’examine elle, cette fois, quand elle tente de se justifier. Ça pue, j’vous le dis, quand elle fait ça. Il n’y a jamais besoin d’autant de mots pour se justifier quand on est garant de la vérité vraie. Je me serais fait un plaisir de la faire taire dans ce numéro de comédienne assez médiocre, mais elle me fourre la fourchette dans la bouche avant. Ensuite, elle fait preuve d’une malice que je connais fort bien et m’avoue finalement que C’ETAIT UN MENSONGE. Enfin... A sa façon. Déguisée. Je lève les yeux en l’air, soudainement frappé par la déception. J’aurais été le plus heureux des colocataires, si elle avait appris à aussi bien cuisiner pendant mon absence. Avalant ma bouchée, je réplique ensuite : “C’était donc trop beau pour être vrai… Et t’es donc toujours aussi nulle en cuisine.” C’est à moi de jouer la comédie cette fois, feintant vraiment la désillusion, le crève-coeur… le rêve brisé. “C’est faux, je ne m’inquiète pas qu’un homme puisse me remplacer. Comme si ça pouvait arriver, franchement...” Mon pauvre petit coeur. Torturé de la sorte, à peine rentré. Si j’avais su…

Et puis, Adélaïde ne perd pas le nord non plus. Face à ses interrogations, je me contente de hausser les épaules. Il ne faudrait surtout pas la laisser croire que son petit numéro d’ego me touche. “Bon… Je crois que je vais retourner à Berlin, moi.” Non, bien sûr que non, je n’y retournerai pas de suite. “Là-bas les filles me prenaient moins la tête au bout de quelques minutes à peine.” … Mes yeux résistent, puis vont chercher ceux d’Adé après quelques petites secondes. Je craque un sourire, juste parce que je sais que ça ne la laissera pas indifférente. Allez quoi, fallait bien que j’annonce ça d’une façon ou d’une autre. Poussant le tupperware vers elle, j’ajoute bientôt avec un air renfrogné : “Bon, je n’en mangerai pas davantage tant que tu ne m’auras pas dit d’où ça vient... Comment il s’appelle ?” Je sais que je t'ai manqué.

________________

Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger



Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1343-adelaide-let-me-phot http://perfectdisorder.forumactif.org/t613-adelaide-notebook http://perfectdisorder.forumactif.org/t614-adelaide-sullivan-213-152-7178 http://perfectdisorder.forumactif.org/t616-adelaide-sullivan-adsully
Date d'inscription : 31/08/2016
Messages : 573
Pseudo : Cocaïne
Avatar : Nina Agdal
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: omg i've missed you + adelaide   Mer 26 Avr - 17:00

La vérité éclatait enfin au grand jour quand, dans un sourire malicieux, elle avouait son crime le plus avouable: elle n'avait pas cuisiné ce plat, elle ne l'avait même pas aromatisé elle-même. Tout ceci n'était que le fruit du travail d'une autre personne, bien assez généreuse pour lui en fournir une partie et ne pas la laisser s'empoisonner comme elle l'avait si bien dit à Andreas, comme pour le faire culpabiliser d'être parti si longtemps... d'être parti ou de ne pas l'avoir emmené avec lui, au choix. Probablement qu'elle l'aurait suivi, qu'importait ses cours, s'il l'avait voulu, s'il lui avait demandé. C'est sûrement parce qu'il la savait capable de tout plaquer pour le suivre qu'il ne lui avait pas demandé de venir. Pourrie gâtée impulsive aux allures de petite femme quand elle n'est qu'une gamine brisée. Sans Andreas elle n'était rien, pas grand chose en tout cas. A l'hôpital on lui avait appris à se suffire à elle-même. Bien entendu qu'elle pourrait vivre seule, qu'elle avait de la considération pour sa propre personne mais si on lui demandait, elle avouerait sans mal qu'elle brillait d'autant plus aux côtés de son meilleur ami. Il était une partie d'elle, qu'il le veuille ou non, il ne s'agissait là que d'un fait prouvé et réel. Perdre Andy a trop long terme, ce n'était pas envisageable, pas pour elle, alors évidemment qu'elle le suivrait, où qu'il aille, même dans ce foutu pays de la saucisse dont elle ne parlait pas un seul mot - sauf peut-être bonjour et quelques insultes enfin bref. « Hin hin! Je refuse que tu dises que je suis toujours aussi nulle en cuisine, c'est pas vrai. J'ai appris quelques trucs, quand même mais pas aussi bien et aussi poussé, c'est vrai. » Faire cuir des légumes, c'était ok. Faire cuir une farce, c'était ok aussi. En revanche, les deux ensemble, l'un des deux finissait toujours par cramer sans qu'elle sache vraiment pourquoi. Elle finirait par y arriver, un beau jour.

Cela dit, très rapidement, c'est une autre conversation qui venait naturellement à eux. En quelques mois, pour sûr que chacun avait des rencontres d'autres personnes et si Andreas avait raison - aucun homme ne saurait le remplacer - il n'en restait pas moins qu'elle en avait rencontré quand même et n'allez pas croire que chacun d'eux avait fait un saut dans son lit, c'était loin d'être le cas. De toute façon, pour le moment, elle s'intéressait davantage au sous entendu de son ami. « Les filles? T'as bien dit fille et au pluriel en plus? T'es devenu encore pire que mon ancien moi en fait. Je veux tout savoir. » Le taquiner, encore et toujours, c'est comme ça que ça fonctionnait même si tous les deux avaient confiance que rattraper Jane en termes de consommation sexuelle, ce n'était pas impossible certes mais il fallait être aussi malade qu'elle, ce qu'elle ne souhaitait surtout pas à Andreas. Lui piquant la fourchette des mains, elle en mangeait un morceau. Quitte à ce qu'il repousse le plat, elle pouvait bien en profiter un peu. D'autant plus que sa soirée l'avait creusée. « Je pourrais enjoliver les choses encore une fois mais je voudrais pas que tu te fasses de film. C'est pas un homme qui a fait ça, ni une femme qui aurait éventuellement craqué sur ma bouille irrésistible d'ailleurs. C'est la voisine, elle a eu pitié des boites de bouffe commandée dans notre poubelle. Elle a deviné sans difficulté que tu étais parti. » Elle en riait certes mais dans un sens elle avait un peu honte. Heureusement, il ne s'agissait que d'Andreas. « Je vais pouvoir lui dire que mon cuisinier préféré est rentré. »

________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1394-andreas-your-lies-be http://perfectdisorder.forumactif.org/t1404-andreas-redemption-was-never-really-my-thing http://perfectdisorder.forumactif.org/t760-andreas-213-419-5471#12749 http://perfectdisorder.forumactif.org/t761-andreas-aklein http://perfectdisorder.forumactif.org/t762-andreas-aklein
Date d'inscription : 18/09/2016
Messages : 232
Pseudo : elea. // eugénie
Avatar : marcus hedbrandh
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: omg i've missed you + adelaide   Dim 23 Juil - 17:51

“Hin hin! Je refuse que tu dises que je suis toujours aussi nulle en cuisine, c'est pas vrai. J'ai appris quelques trucs, quand même mais pas aussi bien et aussi poussé, c'est vrai.” Elle me crèverait presque le cœur, avec son air de chien battu. Je veux bien croire qu’elle ait fait quelques progrès, c’est d’ailleurs tout ce que je lui souhaite, parce que son niveau tel que je l’ai toujours connu n’a vraiment rien de vendeur. Pas que je veuille la voir devenir excellente femme au foyer, ni qu’elle dépasse le maître, hein, mais rien que pour sa propre satisfaction, elle mériterait d’être moins manchotte en cuisine. Ça me permettrait de moins avoir la trouille chaque fois qu’elle y entre et croyez-moi, c’est plus souvent qu’on pourrait le penser en voyant son gabarit. “Tu es donc un peu moins nulle en cuisine. J’ai hâte de voir ça. Ça promet.” Qu’elle soit plus douée ou non, la voir manier les ustensiles me fera rire dans tous les cas. Tellement pas l’habitude d’observer ça que je serai comme face à un spectacle incroyable mais vrai.

En pleine dégustation du plat préparé, le sujet dévie pourtant sur mon séjour à Berlin, et la voir se choquer de la seule évocation de quelques filles me surprend. “Les filles? T'as bien dit fille et au pluriel en plus? T'es devenu encore pire que mon ancien moi en fait. Je veux tout savoir.” Les sourcils relevés, je réplique aussitôt sans relâcher le tupperware du regard. “C’est un peu exagéré. Tu sais que je te laisse la première place en matière de racollage.” Un brin moqueur, j’enchaîne malgré tout sur la réponse qu’elle attend, avec un sérieux tout relatif. “J’ai juste fait quelques rencontres. Faut bien tu vois, c’est une question de survie.” Je relève mes yeux sur elle et je lui adresse un petit clin d’oeil, comme pour dire “tu vois de quoi je parle”. Les trois quarts du temps, Tinder a été un bon intermédiaire, mais ça, je ne suis pas obligé de le dire à Adélaïde. Je préfère la laisser croire que j’y ai juste été au talent. Pour mon ego.

A son tour, j’attends la réponse à ma question, moment où elle décide à son tour de picorer quelques légumes. Mon portable vibre, m’annonçant un message reçu, mais je reste focalisé sur ma meilleure amie. Pas pour son petit plaisir, juste parce que ma curiosité à son sujet l’emporte. “Je pourrais enjoliver les choses encore une fois mais je voudrais pas que tu te fasses de film. C'est pas un homme qui a fait ça, ni une femme qui aurait éventuellement craqué sur ma bouille irrésistible d'ailleurs. C'est la voisine, elle a eu pitié des boites de bouffe commandée dans notre poubelle. Elle a deviné sans difficulté que tu étais parti.” … Et là, c’est la déception. “La voisine...”  J’en tire même mon portable de ma poche pour regarder vite fait qui m’a envoyé le dernier message. “Je vais pouvoir lui dire que mon cuisinier préféré est rentré.” Après avoir répondu au texto de mon pote, je reporte mon attention sur la blonde qui me fait face. Je la regarde longuement, effleurant de mes doigts ma mâchoire. “Tu pourras même lui dire que ton cher et tendre est rentré. Elle croit qu’on est en couple et elle n’attend qu’une chose, voir l’anneau sur ta main gauche pour pouvoir espérer jouer la babysitter un jour. J’ai beau lui répéter que tu n’es que mon amie, elle ne semble pas y croire. Forme d'Alzheimer précoce je pense. A ta place, je garderais mes distances.” Enfin ça, ce doit être mon côté anglais bon chic bon genre qui ne se mêle pas à n’importe qui. Dont les fous d’ailleurs. Bref, je regarde l’heure, il est une heure du matin et mes yeux me piquent à cause de la fatigue. Je me lève de table, la contourne et viens encercler mon amie avec mes bras, pour finalement embrasser sa joue. “Je vais me coucher, tu me rejoins ?” Mes lèvres s’écartent, moi aussi. Je me dirige vers la salle de bain où je me brosse les dents, me rince le visage et puis je m’échoue sur mon lit après m’être déshabillé. Adélaïde se fait attendre comme le messie et je pense à toutes ces choses que je meurs d’envie de lui raconter, après ces longs mois d’éloignement. Face à ça, le sommeil ne peut rien. Enfin j’crois.

________________

Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger



Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1343-adelaide-let-me-phot http://perfectdisorder.forumactif.org/t613-adelaide-notebook http://perfectdisorder.forumactif.org/t614-adelaide-sullivan-213-152-7178 http://perfectdisorder.forumactif.org/t616-adelaide-sullivan-adsully
Date d'inscription : 31/08/2016
Messages : 573
Pseudo : Cocaïne
Avatar : Nina Agdal
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: omg i've missed you + adelaide   Lun 18 Sep - 20:54

« Demain je te ferais à manger. » Peut-être... des paroles à demie teinte alors qu'Adélaïde réfléchissait sur ce qu'elle allait bien pouvoir lui faire. Ce n'était pas évident parce que même si elle s'était améliorée en son absence, elle n'était pas chef cuisto non plus. Ça serait probablement quelque chose de simple mais qu'elle se savait capable de réunir sans lui filer le cancer parce qu'elle aurait tout fait cramer... que ne ferrait-elle pas pour son Andy, on ne se le demande. Fort heureusement la discussion tournait court parce qu'il était vite question de ces filles dont Andreas avait furtivement parlé, piquant atrocement la curiosité de sa meilleure amie. Lui qui avait été plus que déçu - pour ne pas dire détruit - par Grace, Adélaïde savait déjà qu'il ne s'agissait en aucun cas d'amour. Peut-être une fille plus régulière que d'autres parce qu'elle a ce petit truc en plus mais rien de notable, elle le savait déjà. Lui donnant un léger coup suite à sa remarque sur cette Jane devenue vorace plus que gourmande, elle souriait tout de même, consciente que tout était derrière elle désormais. « J'ai demandé à tout savoir, pas à subir tes moqueries, Don Juan. » Oui, elle exagérait un peu. Elle ne subissait rien puisqu'elle souriait. Elle n'était pas encore prête à en rire réellement - est-ce que ça se prêtait vraiment à la rigolade aux éclats de toute façon ? Pas vraiment - mais elle ne se sentait pas désobligée pour autant. « Ouais je vois très bien ouais. » Le sexe restait un instinct animal fort présent chez elle. Dès lors qu'on y avait goûté, il était difficile de réellement se passer de ce plaisir si différent des autres, inqualifiable finalement.

Quand la révélation fût faite, c'est un éclat de rire de la part d'Adélaïde qui s'entendait dans l'appartement. La voisine les croyait en couple. Elle était bonne celle-là parce que la jeune femme n'était même pas au courant de cette hypothèse. La voisine n'avait rien laissé transparaître de ses illusions pendant l'absence de ce cher et tendre. Peut-être qu'elle profitait que la danseuse ne soit pas au courant pour espérer voir un détail qui ferait tilte chez elle pour une éventuelle grossesse ou fiançailles. Un sourire malin sur les lèvres, elle ne pouvait pas s'empêcher de jouer de la situation... c'était Adélaïde après tout. « Je vais me faire un plaisir de lui dire et d'arborer une de mes bagues que ce cher et tendre m'aura offerte. » Autant en rire qu'en pleurer pas vrai ? Et puis tous les deux le savaient, ne serait-ce que pour le jeu et l'amusement, ils seraient parfaitement capable de jouer les faux couples face à la voisine. Ca ne serait pas la première fois qu'ils s'embrassent de toute façon... ça serait même limite devenu une habitude quand on y réfléchait un peu.

Un dernier coup de dents et elle souriait à son bisou, tournant quelque peu la tête pour lui parler. « Je range ton bazzar et j'arrive. » Sous entendu qu'elle lavait le plat et qu'elle le rejoignait immédiatement... ou presque. De son côté également les étapes de brossage de dents et surtout du démaquillage n'avaient pas été loupées et elle avait mis de précieuses minutes pour arriver à la chambre d'Andreas qu'elle se ferait un plaisir de squatter ce soir. Ca ne serait pas étonnant qu'il puisse déjà sentir le parfum de la blonde dans ses draps... on ne la refaisait pas et quand Andy lui manquait, elle faisait tout pour palier à ce manque, elle était ainsi. Il lui avait souvent manqué les soirs de solitude, il fallait le dire... elle savait qu'il n'allait pas lui en vouloir pour si peu. Il avait des mois d'absence à rattraper de toute façon, il ne pouvait rien lui dire et encore moins maintenant qu'elle était installée pour une longue nuit de sommeil à ses côtés... ou de discussions... tout pouvait arriver avec eux.

Spoiler:
 

________________


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
and all the devils are here



Sujet: Re: omg i've missed you + adelaide   

Revenir en haut Aller en bas
 

omg i've missed you + adelaide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les potins footballistiques.
» Noémie Balthazard
» Le Guen, un exemple pour la berri ?
» changer de pseudo
» circuit magny cours


They call it
the city of angels
but all the devils are here

LOS ANGELES ◈ PERFECT DISORDER :: Los Angeles :: Westside Sector :: Westwood :: University of Los Angeles, California