Le calendrier de l'avant débarque sur l.a.p.d.
En attendant le papa noël le calendrier de l'avant fait son entrée sur LAPD et avec lui des tas de surprises !
Et pour tout découvrir, c'est par ici

 

 you'll never see what's hiding out deep down (brynn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
and all the devils are here



Sujet: you'll never see what's hiding out deep down (brynn)   Dim 18 Sep - 14:50

Edward sentait certaines situations lui échapper. Si ses employés et son entreprise étaient menées d’une main de fer, sa principale inquiétude concernait sa femme. S’ils agissaient comme de parfaits inconnus une fois le rideau abaissé, il se demandait bien pourquoi elle consultait un psy. Une femme, en l’occurrence. Très charmante jeune femme, du nom de Brynn Rhodes. Il l’avait rencontrée il y a quelques semaines, feignant d’abord un rendez-vous dans le but de soigner ses maux, pour très vite lui parler de sa femme et cherchant à percer à jour le secret qu’elle transportait jusqu’à ici. Il craignait qu’elle n’avoue ses méfaits et qu’elle mentionne les activités douteuses de son mari. Il avait d’ailleurs cru que ça ne serait qu’une formalité de briser le secret professionnel en s’arrangeant avec la jeune psychologue, mais cette dernière ne l’entendait pas de cette oreille. Elle avait refusé de l’aider, probablement parce qu’elle savait plus de choses que ce qu’il ne fallait qu’elle sache. Ca avait le don d’agacer Lensie, qui n’avait pas l’habitude qu’on lui tienne tête et qu’on lui refuse quoi que ce soit. Il avait donc battu en retraite, mais il était certain qu’il reviendrait trouver la demoiselle. Il fallait qu’il sache ce qui se tramait dans ce cabinet. Ca le tracassait. Lui qui avait l’habitude de tout garder sous contrôle trouvait là une situation bien compliquée à résoudre. Il ne pouvait pas se résoudre à demander à sa femme ce qu’elle faisait chez la psychologue, elle l’accuserait immédiatement de l’espionner et de ne pas lui donner la liberté qu’il lui avait pourtant promise. Harriet pouvait être d’une grande ressource, mais elle était également très fragile à ses heures, et sa liberté était donc conditionnelle. Aujourd’hui, il avait décidé de se rendre au cabinet de Rhodes, descendant en ville par le biais de son chauffeur qui le déposa juste devant. Il n’avait pas rendez-vous, ce qui ne l’empêcherait pas de s’entretenir avec la psychologue. Rentrant dans le cabinet, où se trouvait déjà une personne qu’il ne salua même pas, il s’adossa contre le mur, attendant patiemment de revoir la frimousse ravie de la blonde longiligne. Elle finit par ouvrir la porte, de laquelle s’échappa un autre patient et devançant la personne qui attendait avant lui, il lui lança un grand sourire et se précipita dans le cabinet en tendant la main à la jeune femme : « Bonjour Mademoiselle Rhodes ! » Il venait de lui faire comprendre qu’elle allait malheureusement prendre du retard avec son prochain patient si elle ne satisfaisait pas ses désirs. « J’espère pour vous que je ne vous dérangerais pas longtemps. Je suis là pour la même chose que les fois précédentes. Pourquoi ma femme vient vous voir en consultation ? » Il pouvait réitérer les offres pécuniaires qu’il pouvait lui offrir, ou encore lui faire de la publicité pour lui amener plus de travail ou autres. Elle n’avait qu’à demander, elle aurait tout sur un plateau. Entre temps, il s’était installé au bureau, ne la lâchant pas du regard. « Vous savez, je ne suis pas pressé, en revanche vous, vous pouvez l’être, donc il serait peut-être plus judicieux de me fournir le renseignement. » Ce n’était pas vraiment une menace qu’il lui octroyait, mais il n’avait pas vraiment l’air patient malgré ce qu’il laissait entendre. « Ce n’est pas comme si vous briseriez réellement le secret professionnel puisqu’Harriet n’a pas conscience de ma présence ici. » Il a toujours des arguments pour arriver à son but. C’est pour ça qu’il est tant respecté dans son milieu et à la fois tant craint, car il ne recule jamais devant rien pour obtenir ce qu’il souhaite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1341-brynn-purple-life http://perfectdisorder.forumactif.org/t1348-brynn-hello-baby http://perfectdisorder.forumactif.org/t437-g-brynn-rhodes-213-080-1160#5056 http://perfectdisorder.forumactif.org/t732-g-brynn-rhodes-celestamania#12276
Date d'inscription : 29/08/2016
Messages : 234
Pseudo : Nive
Avatar : Margot Robbie
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: you'll never see what's hiding out deep down (brynn)   Dim 25 Sep - 18:02


   
You'll never see what's hiding out deep down
Edward Lensie & G. Brynn Rhodes

   
   
Les jours avancent et ne se ressemblaient guère pensa Brynn. Elle se trouvait actuellement en plein rendez-vous avec un patient. Pour dire vrai, la séance touchait à sa fin et ce n'était pas trop tôt. Le vieux papi lui parlait de son ex femme qui l'avait quitté pour se mettre avec une femme. Bon, il était vrai que pour un homme, cela devait être compliqué de vivre une telle situation surtout après plus de trente-cinq ans de mariage m'enfin Brynn avait déjà traité des affaires plus intéressantes que celle-ci. Mais Brynn savait faire la part des choses, ne pas être intéressée par les cas de certains de ses patients sans pour autant manquer de professionnalisme. La séance, touchant à sa fin, Brynn invita son patient à s'assoir à son bureau. Elle s'assoit, lui demanda de régler et lui dit de voir avec sa secrétaire pour prendre un nouveau rendez-vous si jamais il le souhaitait. Les deux individus se serrèrent la main, elle ouvrit la porte de son bureau et invita à sortir son patient tout en lui disant :" A la prochaine, Monsieur Colson". A peine, eut-elle le temps de tourner la tête vers son calepin pour appeler le prochain patient, qu'une poignée de main se présenta sous ses yeux en arrière plan du calepin. Elle leva les yeux et reconnut un visage, celui qu'elle avait rencontré il y a maintenant quelques semaines de cela. La raison de sa présence était encore et toujours sa femme, Harriet, il voulait savoir pourquoi elle consultait Brynn. Mais hélas, Edward n'en saurait rien,cette information était classée secret professionnel. De plus, un autre patient était censé passer derrière Monsieur Colson. Elle fit un signe de main à sa patiente lui faisant comprendre qu'elle n'en aurait pas pour longtemps.Sentant que sa patiente prenait son mal en patience, elle se devait de trouver une solution. Brynn élabora dans son esprit une petite stratégie pour tenter de calmer les ardeurs et la curiosité de l'homme qui se trouvait en face d'elle. Elle ouvra grand sa porte et lui dit avec un sourire aux lèvres :"Venez, allons discuter à l'intérieur". Edward rentra à l'intérieur, elle enchaina : "Installez-vous, je vous prie. Monsieur Lensie, ne voyez-vous pas que vous êtes complètement obsédé par votre femme? Mais regardez-vous voyons, vous allez l'air d'un psychopathe en vous comportant de la sorte". Les mots qu'elle avait choisit de prononcer étaient volontairement forts, afin de le faire réagir. Toute la stratégie se trouvait ici, lui montrer qu'il était complètement obsédé sans directement lui annoncer qu'elle ne lui dirait rien de compromettant à propos d'Harriet. "Je sais que vous vous inquiètez pour elle mais je peux vous assurer qu'elle va bien et qu'elle se trouve entre de bonnes mains. Harriet a un suivi qui est relativement régulier, ne vous en faites pas." Ce n'était bien sur qu'une réponse échappatoire.
   
AVENGEDINCHAINS

________________

here, you won’t suspect a thing, you won’t see me in the mirror but I crept into your heart, you can’t make me disappear, til I make you. I made myself at home, in the cobwebs and the lies, i’m learning all your tricks.
G. BRYNN RHODES

Revenir en haut Aller en bas

Invité
and all the devils are here



Sujet: Re: you'll never see what's hiding out deep down (brynn)   Dim 25 Sep - 21:19


Discuter à l’intérieur. C’est tout ce dont il avait besoin. Mais il ne souhaitait pas non plus s’éterniser. Juste avoir gain de cause. Savoir pourquoi Harriet se trouvait ici chaque semaine. Il ne s’inquiétait pas pour elle, non, il s’inquiétait pour eux. Pas pour leur couple, mais pour les répercussions que des paroles balancées à une psychologue pouvait avoir sur leur vie, et sur la suite des événements. Harriet pouvait laisser échapper certaines choses. Or, si la psychologue ne comptait pas briser le secret professionnel, il se demandait si elle le ferait en face de flics en cas de possession de preuves irréfutables les impliquant tous les deux dans la mort de Jake Denham. Quand la jeune femme l’invita à s’installer, il ricana, la toisant d’un regard pédant. « Vous plaisantez ?! » Il n’était pas obsédé par sa femme. Du moins, il n’en avait pas l’impression. S’il tenait à Harriet, il était loin d’être enchainé à elle, et elle avait beau le tourmenter parfois, il s’évertuait à chasser tous ces sentiments mielleux à son égard. Très calmement, l’enfant unique Lensie s’évertua à faire preuve de diplomatie, cherchant à éviter le conflit, mais refusant de céder, surtout qu’il n’appréciait pas le ton qu’elle employait comme s’il avait besoin d’une thérapie. « Je ne vous demande pas de me psychanalyser, je vais très bien. Je vais reformuler : je vous demande de me renseigner sur la raison de la venue de ma femme. » Un psychopathe. Ce mot lui restait en travers de la gorge. Lensie n’en était pas un à son sens. S’il était presque dénué de la plupart des émotions, s’il avait un comportement de sociopathe, il n’en était pas arrivé à ce stade qui lui rappelait inévitablement son père. La jeune Rhodes ferait cependant mieux de rester sur ses gardes, elle n’a aucune idée de qui elle a en face d’elle. Si Harriet a fait couler le sang de son ex-mari, Edward, lui, n’en est pas à son coup d’essai et a les mains aussi sales que tâchées d’un liquide rouge carmin. Un suivi relativement régulier. Cela ne lui disait rien qui aille. Le propriétaire des casinos, arque un sourcil, s’installant enfin sur la chaise, croisant les bras en observant la ravissante jeune femme devant lui et l’interroge encore, comme s’il était un détective. « De quoi vous parle-t-elle ? De ses amants ? De son travail ? De ses mariages ? » Et s’il marque une pause, il revient à la charge en assurant qu’on ne consulte pas un psychologue quand on va bien. « Si ma femme se portait bien, mademoiselle Rhodes, elle ne viendrait pas ici. » Il a l’air de s’inquiéter pour elle, on le voit dans son regard, mais au fond, l’égoïste homme d’affaires n’a que faire de l’état psychologique de la reine Lensie, tout ce qu’il souhaite, c’est qu’ils soient à l’abri de tous soupçons, lui comme elle. Mettant la main dans la poche intérieure de sa veste, il en ressort un chéquier et s’appuyant sur le bureau de la psychologue, il en dégaine un stylo d’une valeur inestimable, cherchant à l’amadouer de la sorte : « Combien vous voulez, pour me révéler l’information dont j’ai besoin ? Un chèque de deux fois votre salaire ? Trois, peut-être ? » Ca ne l’ennuierait pas plus que ça. Mais l’information avait intérêt à valoir de l’or. Si elle ne mordait pas à l’hameçon, il avait encore une corde à son arc, mais il craignait de devoir user de la manière forte si elle venait à refuser de coopérer, et ça n’aiderait pas à plaider sa cause.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1341-brynn-purple-life http://perfectdisorder.forumactif.org/t1348-brynn-hello-baby http://perfectdisorder.forumactif.org/t437-g-brynn-rhodes-213-080-1160#5056 http://perfectdisorder.forumactif.org/t732-g-brynn-rhodes-celestamania#12276
Date d'inscription : 29/08/2016
Messages : 234
Pseudo : Nive
Avatar : Margot Robbie
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: you'll never see what's hiding out deep down (brynn)   Sam 22 Oct - 16:38


 
You'll never see what's hiding out deep down
Edward Lensie & G. Brynn Rhodes

 
 
L'interlocuteur demanda à Brynn si elle plaisantait, ce qui n'était absolument pas le cas. Brynn avait bien compris où il venait en venir, il voulait connaitre la raison de la présence de sa femme Harriet dans son cabinet. C'était peine perdue pour l'homme qui se trouvait en face d'elle puisqu'elle ne lui dirait pas la vérité. « Vous croyez sérieusement que je vais vous répondre, Monsieur Lensie ? J'ai mon cabinet a une bonne réputation c'est parce que j'ai toujours su rester professionnelle en toutes circonstances alors que plusieurs de mes collègues thérapeutes sont corrompus jusqu'à la moelle. ». Voyant que sa réponse ne lui convenait guère, il enchaina en demandant l'objet des discussions entre les deux femmes, Brynn voulu rester vague, elle se contenta de répondre en posant sa main gauche près de sa mâchoire :  « Oh, nous discutons de tout et de rien ! Écoutez pour le moment, je n'ai rien divulgué si ça peut vous rassurer concernant votre famille à qui que ce soit alors détendez-vous.   ». Brynn avait bien évidemment été mise au courant des lourds secrets qui pesaient au dessus des têtes du couple mais elle n'avait réellement rien divulgué à quelque autorité que ce soit.

Le bel Edward sorti son chéquier et cela ne l'étonna pas, elle avait l'habitude de tomber sur des personnes qui étaient prêtes à tout pour obtenir une information. Il était prêt à lui payer une petite fortune, Brynn n'acceptait pas l'argent car ce n'était pas ce qui l'intéressait, elle ne manquait pas d'argent, l'argent elle en avait en flot. Sa famille était déjà riche, elle gagnait déjà très bien sa vie et le cours de ses actions en bourse était à un niveau convenable. « Edward, c'est bien votre prénom? L'argent ne m'intéresse guère, proposez-moi autre chose, quelque chose qui me convaincra de vous divulguer l'information que vous convoitez tant », lui dit-elle avec un regard malicieux. Tout dépendrait de sa proposition. Elle même ne savait pas ce qu'elle attendait de lui. Elle enroula son doigt dans une mèche de cheveux, c'était un de ses tics.  « Vous n’êtes pas obligés de me répondre maintenant, prenez le temps de la réflexion si vous le souhaitez, on peut se revoir plus tard ».
 
AVENGEDINCHAINS

________________

here, you won’t suspect a thing, you won’t see me in the mirror but I crept into your heart, you can’t make me disappear, til I make you. I made myself at home, in the cobwebs and the lies, i’m learning all your tricks.
G. BRYNN RHODES

Revenir en haut Aller en bas

Invité
and all the devils are here



Sujet: Re: you'll never see what's hiding out deep down (brynn)   Mar 1 Nov - 0:13

Elle n’en démord pas la psychologue. Elle ne veut pas briser ce satané secret médical, qui sauf si sa femme est atteinte d’une certaine pathologie, n’aurait même pas lieu d’être. Après tout, il est son mari et il est de son devoir de maitriser toutes les informations au sujet de sa femme pour éviter de leur nuire. S’il ne perd pas patience face à la ravissante jeune femme, il s’agace quelque peu, et joue avec sa lèvre inférieure pour se contrôler. Il craint qu’Harriet en ait trop dit. Qu’est ce qui lui prouve que la jeune femme face à lui tiendra sa langue si la flicaille venait à frapper à sa porte ? Qu’en est-il du secret médical dans ce cas ? Il est persuadé que l’épouse Lensie n’a pas tenu sa langue, et s’il possède déjà un moyen de faire invalider ce qu’elle a raconté, il ne veut pas en arriver là. Il n’aurait peut-être pas dû faire confiance à la légiste, il a baissé sa garde volontairement et voilà le résultat. Il se trouve aux prises avec une femme qui ne devrait même pas connaitre son nom. Il n’est pas question de sa réputation à elle. A ses yeux, il n’est question que de sa propre survie. Le reste, il s’en fiche bien pas mal. « Personne ne cherche à vous faire mauvaise réputation ici mademoiselle Rhodes. Bien au contraire. » Ce n’est pas lui qui ira balancer à qui que ce soit qu’elle lui a révélé des informations confidentielles, ce n’est pas lui non plus qui ira confronter Harriet en lui exprimant de façon explicite le danger encouru, il fera les choses bien plus finement, dans l’ombre, comme à son habitude. Il lui sourit légèrement, de cette façon, il cherche à lui assurer qu’elle ne risque absolument rien. Mais quelque part, il se demande ce qu’elle sait. Il se demande pourquoi elle s’efforce de dissimuler ses connaissances au principal concerné. Il ne croit pas qu’elle ait peur de lui, ce qui signifie qu’elle ne doit pas tout savoir au sujet de ses occupations, mais en même temps, elle est psychologue, elle maitrise les états d’âme mieux que personne, alors il doit s’en méfier. C’est alors qu’elle lui confie l’impensable. Elle sait. Il ne sait pas jusqu’à quel point, mais il se tend légèrement. Harriet n’est vraiment qu’une idiote. Comment a-t-elle pu croire un seul instant qu’elle pouvait tout balancer à tort et à travers ? A moins qu’à y réfléchir… Peut-être que son interlocutrice est en train de le tester. Peut-être ne sait-elle rien mais qu’elle cherche à avoir des informations pour le mettre à mal car elle le soupçonne d’être responsable des maux de sa femme ? Arquant un sourcil, il la questionne tranquillement, s’adossant au siège devant le bureau de la psychologue. « Comment ça ? Vous êtes en train de me dire qu’Harriet ne parle pas de ce qui la concerne mais de ma propre vie également ? Si c’est le cas, ce n’est plus du secret médical puisque je suis dans le lot. » Il insiste et ça doit être pesant pour la jeune femme, mais il se refuse à lui laisser les clés de quelque chose de beaucoup plus grand qu’elle, dont elle ne mesure pas l’importance. Il maudit son épouse et ses idées farfelues, mais il s’en occuperait plus tard. Alors qu’il a sorti son chéquier, prêt à lui offrir une belle somme pour acheter l’information, Brynn Rhodes lui assure que ce n’est pas ce qu’elle veut, déclinant l’offre poliment. Cependant, il y a une évolution dans leur discussion qui intrigue davantage le propriétaire des casinos, qui pose un regard appuyé sur la psychologue, un sourire naissant sur ses lèvres fines qui esquissent une moue presque satisfaite. « Que souhaitez-vous ? Vous n’avez qu’à demander, il me sera plus facile de vous combler et d’obtenir de ce fait ce que je souhaite. » Il pourrait lui proposer toutes sortes de choses, des plus grandioses aux plus spectaculaires, mais à la détailler davantage, s’attardant sur la malice qu’elle laisse apercevoir, sa façon de jouer avec sa mèche et sa posture, il s’imagine déjà comment la satisfaire. S’il a besoin d’un temps de réflexion ? Pas vraiment. La revoir, en revanche, c’est plus que tentant. Toutefois, il ne veut pas qu’elle le fasse marcher. « Est-ce une invitation Mlle Rhodes ? » Il ne cille pas, soutenant son regard, attendant patiemment sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1341-brynn-purple-life http://perfectdisorder.forumactif.org/t1348-brynn-hello-baby http://perfectdisorder.forumactif.org/t437-g-brynn-rhodes-213-080-1160#5056 http://perfectdisorder.forumactif.org/t732-g-brynn-rhodes-celestamania#12276
Date d'inscription : 29/08/2016
Messages : 234
Pseudo : Nive
Avatar : Margot Robbie
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: you'll never see what's hiding out deep down (brynn)   Mar 1 Nov - 8:28


 
You'll never see what's hiding out deep down
Edward Lensie & G. Brynn Rhodes

 
 
Edward Lensie essaya tant bien que mal de rassurer Brynn. Ce cabinet et tout ce qui en découlait était tout ce dont elle était fière et elle ne laisserait rien ni personne se mettre au travers de sa carrière. Il estimait que faire une entorse au secret professionnel alors que lui même était concerné n'était rien alors que pour cela signifiait tout. Il fallait qu'elle assure ses arrières si jamais elle décidait de tout lui balancer. C'est ainsi, Brynn est une femme méfiante qui a besoin d’être prévenante pour se rassurer. Elle lui dit avec méfiance : « Je me dois d'assurer mes arrières Edward ». Cette phrase pouvait paraitre ambiguë  être prise en son sens propre, mais qu'importe, d'un coup d'une pierre, c'était peut être le message caché qu'elle voulait lui transmettre.  

Il comprit alors que Brynn savait beaucoup de choses sur ce couple. Elle n'était pas au courant des détails  ni de toutes les magouilles qui tournaient autour de ce couple mais elle en savait assez pour les faire croupir  vingt ans tout ou plus en prison. Edward ne sait pas, que Brynn a l'habitude de faire face à ce genre d'histoires, surtout à Los Angeles, et qu'elle loin d’être un ange. Tant que la justice ne fait pas tomber de masque des personnes concernés, Edward pouvait avoir la certitude que Brynn n'en dirait rien à personne, et aurait pu même lui dévoiler les informations qu'il désirait tant sans contrepartie, s'il avait été son ami. Mais ce n'était ici pas le cas, elle ne le connaissait pas assez pour pouvoir ou non lui faire confiance. Le seul moyen qu'elle ait trouvé pour avoir quelque peu le pouvoir était de sous entendre une proposition indécente pour un homme marié. Elle avait aussi besoin de voir jusqu' où il serait capable d'aller juste pour obtenir les informations qu'il désirait. Et puis, au fil du temps, il pourrait devenir pour Brynn un allié de taille, qui pourrait lui révéler des informations intéressantes, informations qui alimenteraient son étude concernant la criminologie. Sachant qu'il était patron d'un casino, il devait surement savoir tout ce qui s'y passait. Le jeune homme était perspicace, il avait exactement compris où elle voulait en venir en lui demandant directement si cela était une invitation.  Elle hésita entre lui dire directement qu'il avait très bien compris ce qu'elle sous entendait et lui répondre vaguement. Elle se contenta de lui répondre « Il s'agit peut etre bien de ce que vous pensez, d'une invitation Edward », lui répondit-elle avec un regard presque séducteur.

 
AVENGEDINCHAINS

________________

here, you won’t suspect a thing, you won’t see me in the mirror but I crept into your heart, you can’t make me disappear, til I make you. I made myself at home, in the cobwebs and the lies, i’m learning all your tricks.
G. BRYNN RHODES

Revenir en haut Aller en bas

Invité
and all the devils are here



Sujet: Re: you'll never see what's hiding out deep down (brynn)   Ven 11 Nov - 13:46


« Vous faites bien, mais je ne pense pas que vous risquiez quoi que ce soit avec moi. » Elle pouvait aisément lui faire confiance car si Edward Lensie avait une qualité, c’était de toujours tenir parole. Quand quelque chose le dérangeait, il montait directement au front, les dissimulations en servaient qu’à protéger ses intérêts, mais lorsque quelque chose lui déplaisait, il traitait la question avec une rapidité déconcertante. Aussi, s’il disait à Brynn Rhodes qu’elle n’avait rien à craindre avec lui tant qu’elle n’essayait pas de le rouler, ça se vérifierait systématiquement. Lensie ne s’embarrassait pas à briser des honnêtes gens ou des personnes qui savaient lui être utiles, il n’y avait qu’à voir comme il traitait ses employés avec un profond respect. Généralement, personne ne se plaignait. Mais Rhodes n’était pas son employée, il se devait donc d’être prudent. Elle détenait des informations compromettantes. S’il ne savait pas lesquelles, il refusait de risquer la chute de son empire pour des révélations malencontreuses qu’Harriet avait fournies à sa psychologue. Il essaie de déterminer si c’est volontaire, si Harriet a voulu les lui fournir ou si tout cela n’est que le fruit d’une manipulation habile de la charmante psychologue qui possède plus d’un tour dans son sac. Elle a l’air de cacher bien des choses, d’être possiblement plus intrigante encore que ce qu’il s’était imaginé. La jeune femme aurait peut-être plusieurs cordes à son arc et pourrait s’avérer être une alliée dans cette guerre civile qui met à mal toute la société de Los Angeles. C’est dans l’adversité que l’on trouve ses plus fidèles amis. Et puis, il faut dire que Lensie est loin d’être insensible au charme envoutant de la belle blonde. Bien différente de sa femme, elle possède de nombreux atouts et son changement d’attitude fait mouche, attisant un feu ardent au sein du prédateur qu’il est et qu’il a toujours été. La réponse qu’elle lui fournit le fait gentiment sourire. Elle n’est ni directe ni négative. Elle joue. Elle le teste, il le sait. Son regard en dit long sur ses intentions et trouvent écho dans les intentions de l’homme d’affaires qui se lève pour se rapprocher de son interlocutrice. « Une femme comme vous devrait savoir ce qu’elle veut. Une indécision peut-être fatale dans la vie. » Il la contemple, et puis il se permet même de lui saisir la main pour attirer la psychologue contre lui, passant sa main autour de sa taille sans aucune gêne. « Vous êtes une très belle femme Mademoiselle Rhodes… Mais qu’est-ce qui me dit que je peux vous faire confiance ? » Le charme dévastateur de Brynn a de l’influence, il peut le sentir. L’atmosphère de la pièce a bien changé tout d’un coup. Une douce tension émane du corps du propriétaire des casinos qui ne sait plus si cela concerne encore les informations qu’elle détient ou s’il ne s’agit que de son propre plaisir. Il regarde la jeune femme, l’incitant à lui fournir une réponse ou à agir en conséquences, oubliant même qu’il y a une personne qui attend toujours dans la salle d’attente et qui doit s’impatienter. Peut-être est-elle déjà partie d’ailleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1341-brynn-purple-life http://perfectdisorder.forumactif.org/t1348-brynn-hello-baby http://perfectdisorder.forumactif.org/t437-g-brynn-rhodes-213-080-1160#5056 http://perfectdisorder.forumactif.org/t732-g-brynn-rhodes-celestamania#12276
Date d'inscription : 29/08/2016
Messages : 234
Pseudo : Nive
Avatar : Margot Robbie
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: you'll never see what's hiding out deep down (brynn)   Mer 30 Nov - 20:34


You'll never see what's hiding out deep down
Edward Lensie & G. Brynn Rhodes


Edward l'assura qu'elle ne craindrait rien avec lui, mais Brynn est une femme très méfiante, qui n'a pas envie d’être déçue. Comment peut-elle être sur qu'il n'en rien à personne? Il poursuivit en lui faisant comprendre qu'elle devrait au contraire savoir ce qu'elle voulait. Or ce n'est pas qu'elle ne sait pas ce qu'elle veut mais qu'elle ne souhaite pas l'affirmer clairement, pour sans doute garder la face fasse à cet homme attrayant. Il lui fit une menace, mais cette menace laissa Brynn de marbre, il n'était pas le premier et il ne sera pas le dernier à tenter de l'intimider. Il se leva et s'empressa de l'attirer vers elle, elle ne fut ni étonnée, ni indifférente au charme qu'il dégageait. Lorsqu'on fait des études de psychologie, l'une des premières choses qu'on apprend aux futurs psychologues est d'apprendre à maitriser ses émotions, ne rien laisser transparaitre auprès des patients. En somme, il faut absolument gagner la confiance du patient, il doit se sentir et avoir confiance en son thérapeute en sécurité pour que le patient puisse se livrer. Mais il n'est pas uniquement question de confiance, exercer sa profession en bonne et due forme n'est pas ce qui excite le plus Brynn. Non, ce qui l'a véritablement elle, c'est le fait de se servir de la confiance qu'on lui accorde pour pouvoir manipuler les personnes. Pourquoi? Parce que Brynn est comme cela. Le pouvoir, la criminologie sont surement les seules thématiques qui l'a font vibrer. Edward veut jouer, alors ils vont jouer. Brynn lui répondit avec un air interloqué « Pardon?! Et qu'est ce qui me prouve que je peux vous faire confiance, mmh ? Vous comme moi sommes dans le même bateau Edward, on survit ensemble ou on coule ensemble.   »

Brynn était partagée entre le désir de rester à discuter plus longtemps avec cet homme et entre le désir de mettre fin à leur rencontre car elle savait pertinemment qu'un patient l'attendait en salle d'attente. Il va soit falloir conclure la conversation avec monsieur Lensie ou soit demander au patient de repasser plus tard, pour des raisons personnelles. Brynn étant toujours professionnelle et correcte avec ses patients, cela ne devrait pas poser trop de difficultés à l'égard de la réputation de son cabinet.
Brynn ne détourna pas du regard les yeux d'Edward, dans son regard, se lisait le désir, le désir de le désir, peut-être l'avait-elle déjà séduite?  Edward est le genre d'hommes que Brynn aime tout particulièrement : beau, riche, marié et porte de lourds secrets. Mais qu'en est t-il de lui? Désirait-il juste passer un moment avec elle pour obtenir les informations qu'il convoitait tant ou avait-il un réel intérêt pour cette femme? Il n'y avait qu'une manière de le savoir. Brynn déposa un baiser sur le coin droit externe de Edward. « Il va falloir vous en aller maintenant. On m'attend ». Et Instinctivement, Brynn redevenait cette femme froide, détachée, sans doute pour le pousser à être plus entreprenant.

AVENGEDINCHAINS

________________

here, you won’t suspect a thing, you won’t see me in the mirror but I crept into your heart, you can’t make me disappear, til I make you. I made myself at home, in the cobwebs and the lies, i’m learning all your tricks.
G. BRYNN RHODES

Revenir en haut Aller en bas

Invité
and all the devils are here



Sujet: Re: you'll never see what's hiding out deep down (brynn)   Dim 12 Mar - 21:37


« Vous venez justement de le dire. Nous sommes dans le même bateau. Je n’ai aucune raison de vous causer du tort, n’est-ce pas? » S’il voulait obtenir les informations qu’il convoitait, d’une part, et également parce que la jeune femme semblait en connaitre beaucoup sur les Lensie et n’avait jamais cru bon d’alerter la police, c’est donc qu’elle était véritablement une personne de grande valeur aux yeux du propriétaire des casinos. D’autant plus qu’elle avait tout à y gagner à ne pas lui causer du tort. Si ses premières menaces n’avaient pas fait mouche, revenir avec un flingue entre les mains et le coller sur sa tempe ferait surement son petit effet bien qu’il n’ait aucune envie de s’en prendre à elle. Il y avait quelque chose d’étrange chez cette femme, comme si la confiance était instantanément gagnée. Cela devait provenir de son expérience de psychologue, mais jamais il n’avait senti une telle aura se dégager d’une personne, comme s’il était certain qu’elle avait une importance capitale à jouer dans son avenir. Il la scrutait du regard, à la recherche de la moindre expression qui lui en dirait plus sur l’état d’esprit de son interlocutrice, mais elle était presque illisible, comme une banque de données protégée des meilleurs pare-feux. Ca le frustrait, mais en même temps, ça lui plaisait, parce que ce mot revenait incessamment dans sa tête comme une vieille rengaine : confiance. L’idée de survivre ensemble était appréciable, mais couler ensemble signifiait tout autre chose car cela signifiait qu’elle était prête à sombrer dans les abysses dans lesquelles il vivait depuis tant d’années, qu’elle n’était pas effrayée à l’idée de faire le grand plongeon, de commettre des fautes, sombrer dans l’illégalité la plus totale voire commettre l’irréparable. Un sourire vient se nicher sur les lèvres de l’homme d’affaires, vraiment emballé par ce qu’elle lui laisse entrevoir, mais elle semble bien plus difficile à atteindre que ce qu’elle laisse entrevoir. Il ne devrait pas s’emballer de la sorte, mais la belle psychologue le charme, le captive même. Elle dégage un charisme à toute épreuve. Au moment où elle dépose un baiser suggestif à la commissure de ses lèvres, le mafieux sait qu’elle a déjà signé un pacte avec le diable. Il se permet même de la dévorer du regard, laissant une main effrontée remonter le long de la cuisse de Mademoiselle Rhodes. Il ne peut partir maintenant, aussi il se saisit de la poignée de la porte d’entrée. Entrebâillant la prote, il constate que le patient n’est plus là. Aux toilettes ou vraiment parti ? Il n’en a que faire, il ne lui en faut pas plus pour refermer la porte et s’éclaircir la voix : « Je crois que votre patient ne vous attendait pas tant que ça. Et si vous m’accordiez un peu plus de votre temps ? » Il la détaille de haut en bas, et puis il fait un pas puis l’autre vers elle. Et maintenant ? Une fois la distance comblée, que se passera-t-il ? Il l’ignore, mais une fois à sa hauteur, il se saisit de la taille de la jeune femme, l’enlaçant comme s’ils étaient intimes. « Vous êtes une femme de caractère, Mademoiselle Rhodes, vous me plaisez beaucoup. Nous pourrions faire de grandes choses ensemble. » Professionnellement parlant ? Dans un autre registre ? A elle de choisir. Quoi qu’il en soit, il ne partira que lorsque le rendez-vous suivant fera son entrée dans la salle d’attente.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1341-brynn-purple-life http://perfectdisorder.forumactif.org/t1348-brynn-hello-baby http://perfectdisorder.forumactif.org/t437-g-brynn-rhodes-213-080-1160#5056 http://perfectdisorder.forumactif.org/t732-g-brynn-rhodes-celestamania#12276
Date d'inscription : 29/08/2016
Messages : 234
Pseudo : Nive
Avatar : Margot Robbie
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: you'll never see what's hiding out deep down (brynn)   Mar 4 Avr - 8:44


You'll never see what's hiding out deep down
Edward Lensie & G. Brynn Rhodes


Selon les dires d'Edward, il n'avait aucun intéret à balancer et à causer du tort à Brynn. C'était tout de même étrange.
M'enfin bon s'il était sincère alors je n'avais rien à craindre de lui.Brynn hochait de la tête, pour lui faire comprendre qu'elle pouvait tenter de lui donner une chance.
Edward était véritablement un très bel homme, très sombre également mais très attrayant. En lui donnant un petit baiser au coin de ses lèvres, Brynn lui montrait son accord, sa volonté s'associer à lui. C'était également une façon de lui montrer qu'elle le trouvait très attirant. Edward ne fut pas insensible aux avances de Brynn, il l'a dévorait du regard comme si elle était le dernier brownie qu'il restait sur terre, et la caressa le long de sa cuisse. Ce geste ne laissa bien évidemment pas Brynn indifférente, d'autant plus qu'elle comprit qu'il désirait la même chose qu'elle à cet instant précis. Brynn le dévora à son tour des yeux, tout en lui souriant de façon séductrice. Néanmoins, si Brynn avait appris quelque chose au cours de ces dernières années c'est qu'il ne fallait pas donner à un homme de suite ce qu'il attendait même si c'était c'était également quelque chose qu'elle voulait, car l'homme aurait tendance à prendre la femme pour acquise, or Brynn était le genre de femme qui ne serait jamais acquise.Puis le propriétaire de casino, se rapprocha de la porte, l'ouvrit et me fit savoir que mon patient n'était plus là, cela avait l'air de fortement l'arranger. Je m'avançai à mon tour vers la porte et constatai que le client avait effectivement disparu. Super je vais pouvoir passer plus de temps avec mon interlocuteur néanmoins, je me dois de garder à l'esprit de le laisser miroiter un tout petit peu.  Brynn referma la porte, se trouvait tout près de son interlocuteur et lui dit : « Je crois bien que vous avez raison, mon client a disparu je ne sais où. Peut importe, je peux vous accorder un peu de temps. Veuillez-vous assoir, je vous prie ». Mais au lieu d'aller s'assoir à son bureau, il se rapprocha de Brynn et l'a saisit par la taille. Ce geste troubla Brynn, et un frisson lui parcouru tout le corps. Heu que faire maintenant ? . Cette fois-ci son interlocuteur était plus qu'entreprenant, il lui fit réellement comprendre qu'ils pouvaient accomplir de grandes choses ensembles, Brynn avait des pensées coquines et se doutait qu'Edward faisait aussi allusion à cela. Brynn répliqua en lui souriant : « Quoi ?! Maintenant et ici? Réellement? Je n'ai jamais fait ça dans mon bureau voyez-vous ». Il fallait bien une première à tout. L'idée de faire des galipettes dans son bureau l'excitait quelque peu, alors que de l'autre coté du mur, ses patients l'attendaient pour de prochains rendez-vous.
AVENGEDINCHAINS

________________

here, you won’t suspect a thing, you won’t see me in the mirror but I crept into your heart, you can’t make me disappear, til I make you. I made myself at home, in the cobwebs and the lies, i’m learning all your tricks.
G. BRYNN RHODES

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
and all the devils are here



Sujet: Re: you'll never see what's hiding out deep down (brynn)   

Revenir en haut Aller en bas
 

you'll never see what's hiding out deep down (brynn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hammerettes
» Présentation Tenzo
» UPGRADE ( Conseils et Propositions )
» Bons plans Visserie / Accastillage en tout genre
» Avis sur Hyper X 115 de 2006


They call it
the city of angels
but all the devils are here

LOS ANGELES ◈ PERFECT DISORDER :: Take a break :: corbeille des rps