Merci de votre soutien !
Faites vivre le forum en votant aux topsites !
Mais ce n'est pas tout, vous pouvez désormais afficher votre soutien aux yeux de tous en arborant nos nouvelles signatures !
Nouvelle version
La version 4 fait son entrée de diva sur LAPD et avec elle, plein de nouveautés !
Pour tout savoir, c'est par ici

 

 Zizi Coptere [FT. ADELAIDE/LOFT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1335-kai-nom-d-un-anti-vi http://perfectdisorder.forumactif.org/t1336-kai-norton-on-roule-notre-bosse-ensemble#26900 http://perfectdisorder.forumactif.org/t285-kai-norton-213-482-6262#2004 http://perfectdisorder.forumactif.org/t286-kai-norton-kenor#2015
Date d'inscription : 28/08/2016
Messages : 1608
Pseudo : Nana / Ananas
Avatar : Adam Senn
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: Zizi Coptere [FT. ADELAIDE/LOFT]   Ven 17 Fév - 18:44

ZIZI COPTERE !!


Elle avait réponse à tout. Et ça faisait fermer le clapet de Kai. Chose difficile qu’Adélaïde venait de réussir avec brio. Prenez note. Inscrivez le dans le calendrier. Kai se tait ! On devrait faire la fête juste pour célébrer cette réussite. Mais non, oublions, il a déjà trop d’alcool dans le sang, évitons aussi d’en rajouter. Ce serait direction l’hôpital, sans aucuns doutes.  Il penche la tête sur le côté en se laissant faire comme un gamin quand ses yeux sont rincés par l’eau. Il réfléchit. Cherche une explication. Reviens en arrière. A-t-il assez de souvenirs pour répondre à la question. Oui. Il sait. Il se souvient. Son visage se ferme. Ses traits se durcissent. « Ouais. » Finit-il par dire en tournant le dos à la Sullivan. Le regard sur le carrelage du mur de la douche. Oui, il y avait une raison pour qu’il soit dans cet état. Elle. Toujours elle. Les souvenirs. Les retrouvailles. Les souffrances. Les sentiments. Et les cœurs qui se déchirent. Il y a toujours une raison. Outre celle où l’alcool nous donne des ailes. L’alcool fait aussi tout oublier. Un instant. Le mal. Le bien. Et surtout, surtout, les plaies en nous. Il était rare que Kai reste sobre à une soirée. Mais à ce point, bien sûr qu’il y avait une raison. Et la question d’Adélaïde montrait bien qu’elle était une amie et qu’il pouvait lui parler. Elle ne le jugerait pas. Car Kai c’est aussi cet homme sensible qui ne le montre pas. Qui préfère faire l’imbécile pour cacher son âme, ses sentiments.

« Eva » Dicte-t-il. Un mot. Un prénom. Simplement. Elle était devenue la kryptonite. La seule personne qui pouvait le retourner. Il pensait être devenu plus fort en affrontant le décès de sa sœur. Il pensait que revenir des mois après à Los Angeles l’aurait guéri. Mais il se trompait. Oh oui il se trompait. Il en avait eu la preuve quand il l’a revu … Chez elle. Il en avait eu la preuve quand la bouteille de vodka s’était vidée dans son corps à un rythme bien trop effréné. Il ferme les yeux et reste dos à Adélaïde, comme si ne pas l’avoir en face de lui, ne pas voir sa réaction l’aiderait à parler. « Je l’ai revu et … » Il s’arrête. Parler. Dire les choses. Les rend plus réelles. Plus dures aussi à accepter. « … Et j’ai senti au fond de moi. » C’est tellement dur pour lui de parler ainsi. Mais il en a besoin. Il le sait. Et ce n’est sûrement pas Aristide, son meilleur ami, qui allait pouvoir comprendre pourquoi Kai se mettait dans un tel état. Pourtant il tente un élan de courage pour continuer. « Je l’aime encore, mais je n’y arrive pas. Je ne peux pas. Je vais encore la faire souffrir alors du coup … » Il reprend sa respiration. « C’est moi qui souffre. » Il finit sa phrase comme on finit un roman. Il pourrait développer. Il pourrait tout raconter. Mais cela ne lui vient pas à l’esprit. Il a besoin pourtant. Il ne sent même plus l’alcool. Penser à elle suffit pour faire redescendre Kai de son nuage. De son apothéose d’alcoolique. Il se retourne. Cette fois il regarde Adélaïde dans les yeux. « Tu crois que je suis nul ? » Oui. Bien sûr que oui. Mais l’entendre serait peut-être bénéfique. Ou pire. Pourtant. La nécessité d’avoir l’avis d’Adélaïde semble être évident. Dis le moi. Dis le moi que je suis nul. Un pauvre mec. Dis le.

________________



Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1343-adelaide-let-me-phot http://perfectdisorder.forumactif.org/t613-adelaide-notebook http://perfectdisorder.forumactif.org/t614-adelaide-sullivan-213-152-7178 http://perfectdisorder.forumactif.org/t616-adelaide-sullivan-adsully
Date d'inscription : 31/08/2016
Messages : 572
Pseudo : Cocaïne
Avatar : Nina Agdal
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: Zizi Coptere [FT. ADELAIDE/LOFT]   Dim 19 Fév - 1:53

Elle n'aurait pas dû poser la question, vraiment pas. Elle savait pourtant que la plupart des personnes avaient une tendance à la boisson pour oublier un événement malheureux mais elle était très loin de se douter que c'était aussi le cas de Kai. Il avait tellement tendance à être le joyeux luron, sans oublier qu'elle l'avait toujours connu fêtarde alors forcément, elle était loin de se douter qu'il se cachait une raison bien sérieuse à cette alcoolisation. En revanche, ça aurait dû tilter quand il n'avait pas relevé le fait qu'elle avait trouvé sa porte ouverte. Il était sûrement partie précipitamment et personne ne part réellement pressé pour se rendre à une fête sans chercher à fuir quelque chose. Du côté de Kai, fuir le gourou des parents parce qu'on faisait le mur, c'était terminé depuis le temps. Oui, clairement, elle aurait dû se douter qu'il fuyait la réalité des choses parce que c'était ça s'alcooliser. Fuir la réalité, quitter la sobriété pour entrer dans un état second, totalement déconnecté. Un état qui ne permettait pas réellement d'oublier mais de mettre de côté pendant quelques heures. Malheureusement pour Kai, Adélaïde était une imbécile heureuse ces temps-ci et il avait fallu qu'elle le ramène sur terre trop brusquement, qu'elle lui refasse penser à la raison de l'alcool fort qui coulait dans ses veines.

La réponse ne se faisait pas vraiment attendre. Eva. Elle en avait entendu parler, tout le monde en avait entendu parler. Kai en était fou amoureux sans vraiment l'admettre mais ça se voyait comme le nez au milieu de la figure. Eva. Simplement Eva. Ça suffisait à Adélaïde pour comprendre sa peine. Certes, elle était très loin d'être une experte en amour, certes elle était très loin d'être consciente des dégâts que ça pouvait faire chez quelqu'un parce qu'elle ne l'avait jamais réellement vécu - sauf avec Andreas mais ça, c'était un amour qu'elle n'arrivait pas à catégoriser, rien à voir avec celui dont ils étaient en train de parler. En revanche, elle l'avait vu de nombreuses fois. Son père et sa mère qui s'étaient détruit pour obtenir l'amour de leur fille, Andreas qui avait été ravagé par l'amour qu'il portait à Grace. Elle avait vu trop de choses pour ne pas être peinée pour lui et pour ne pas se sentir idiote d'avoir demandé aussi. Alors elle l'écoutait, elle se taisait jusqu'à ce qu'il se décide à la regarder et à lui poser une question.

Soupirant un peu, elle quittait sa position debout pour s'asseoir près de lui, ou plutôt pour s'accroupir et prendre son visage entre ses mains. « Non tu es pas nul Kai, tu es juste quelqu'un de bien. » Et ça, elle le savait pour toutes les fois où il lui avait donné le sourire dans des moments sombres que lui-même ignorait. Elle le savait et elle le constatait une nouvelle fois ce matin. Il suffisait de résumer ce qu'il venait de dire. Il faisait passer le bonheur et le bien-être d'Eva avant le sien. Si ça c'était être nul, la moitié des gens que porte cette planète était nulle dans ce cas. « Je suis pas une experte en amour, je pense que tu le sais mais je crois au pouvoir de la communication. Ça a sauvé beaucoup de choses dans ma vie. » Sa relation avec son père, celle avec Andreas quand leur amitié a bien failli imploser à cause de Grace. « Parle-lui, ça ne coûte rien et ça pourra te faire que du bien. » Un sourire aux lèvres, elle ne voulait pas trop que la matinée de Kai se transforme en drame alors forcément, elle ne pouvait s'empêcher de finir sur une note plus positive. « Cette douche aussi t'as fait du bien, tu sens plus le chacal. » Lui rinçant définitivement les cheveux, elle finissait par un projet qu'elle comptait mener à bien. « On fini cette douche. Tu vas dormir un peu... même beaucoup parce que tu en as besoin... et quand tu te réveilleras, on pourra en rediscuter autour d'un petit dej que je t'aurais préparé. Qu'est-ce que tu en penses? »

________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1335-kai-nom-d-un-anti-vi http://perfectdisorder.forumactif.org/t1336-kai-norton-on-roule-notre-bosse-ensemble#26900 http://perfectdisorder.forumactif.org/t285-kai-norton-213-482-6262#2004 http://perfectdisorder.forumactif.org/t286-kai-norton-kenor#2015
Date d'inscription : 28/08/2016
Messages : 1608
Pseudo : Nana / Ananas
Avatar : Adam Senn
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: Zizi Coptere [FT. ADELAIDE/LOFT]   Mer 8 Mar - 10:50

ZIZI COPTERE !!


Kai reste silencieux. Tout le long. Quand Adélaïde s’accroupit près de lui. Quand elle lui dit qu’il est quelqu’un de bien. Il hausse simplement les épaules. Ne trouvant rien à redire à ça. Il n’a aucune envie d’entrer dans des détails supplémentaires. Lui dire qu’elle a tort ne lui donnera qu’une simple envie, persister. Alors il abandonne avant même que le combat ne débute. C’est lâche. C’est faible. Mais sa force et son mental sont partis en vacances au moment où la vodka s’est invitée dans son corps. Il sourit quand elle lui parle de son odeur de chacal. Pourquoi n’avait-il pas pensé à elle quand il allait mal ? Elle qui savait tant lui raconter de la merde pour éviter de penser à ce qui le fait souffrir. Ils auraient pu aller se faire un saut en parachute pour oublier. Ses lèvres se pincent. « Ton idée me plait bien. » Surtout l’hypothèse que c’est elle qui fait le petit déjeuner. Une femme en cuisine, c’est tout de même le luxe. Heureusement que Kai ignore tous des talents culinaires de la demoiselle pour penser une telle chose. Un acquiescement de la tête, de haut en bas, il ajoute. « Si tu viens dormir avec moi alors, que je ne sois pas tout seul. » Comme un enfant. Et il se lève dans la douche, elle qui arrive à son terme. Un regard dans celui de son amie. « Merci » Simplement. Elle saura pourquoi. Elle comprendra pourquoi. Un simple remerciement pour le délivrer. Pour lui permettre de tout lui raconter, de tout évacuer. Et c’est sur cette note qu’il part s’allonger, sans vêtements, dans le grand lit qui l’attend.

[…]
« Adélaïde ? Tu dors ? » Cela doit faire presque deux heures qu’ils sont allongés. Dans l’idée de dormir. Mais il n’y arrive pas. Il devrait. Il en a besoin. Ou du moins son corps. Mais Morphée a décidé de lui faire gueule aujourd’hui. Il guette un gémissement avant de répéter. « Tu dors ? » Il se rapproche comme si la chaleur de son corps permettrait de réveiller celui de la jeune femme à ses côtés. Tant pis, quelle dorme ou pas, il devait parler. « Je ne t’ai jamais dit pourquoi j’ai disparu pendant des mois de Los Angeles, tu le sais peut être avec toutes les rumeurs à l’université, mais je pense que c’est depuis ça que tout a merdé. » Il arrête de parler. Se tourne sur le dos pour fixer son plafond d’un regard vide et mélancolique. Il serre la mâchoire en pensant à ça. « Ma sœur est … Morte. » Il lâche ça, comme un caillou qui coule dans l’eau après avoir complètement raté ses rebonds. « Et depuis je n’arrive pas à … » Trouver les mots. Chose compliquée. « Je n’arrive pas à me dire que je peux être important pour quelqu’un. » Un regard vers le corps immobile d’Adélaïde. Nouvelle tentative. « Tu dors ? » Même si c’était le cas, il méritait qu’on l’assomme pour le réveil brutal.

________________



Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1343-adelaide-let-me-phot http://perfectdisorder.forumactif.org/t613-adelaide-notebook http://perfectdisorder.forumactif.org/t614-adelaide-sullivan-213-152-7178 http://perfectdisorder.forumactif.org/t616-adelaide-sullivan-adsully
Date d'inscription : 31/08/2016
Messages : 572
Pseudo : Cocaïne
Avatar : Nina Agdal
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: Zizi Coptere [FT. ADELAIDE/LOFT]   Mer 26 Avr - 17:28

A cet instant précis, elle ne savait pas trop quoi faire. Devait-elle se réveiller complètement et l'écouter? Devait-elle faire semblant de continuer à dormir pour le laisser parler et vider son sac? Elle n'en avait aucune idée. Adélaïde n'a jamais été à même de consoler les gens. Pour ça, elle n'était pas douée, réellement, mais toute son amitié pour Kai lui hurlait de dire quelque chose alors qu'elle était encore à moitié endormie. Elle était prête à l'écouter, elle était prête à se foutre presque à poil pour prendre une douche avec lui, à le forcer à vomir, à lui servir un petit dej correct mais qu'est-ce qu'elle était prête à le consoler, vraiment? Est-ce qu'elle en était seulement capable? Là était toute la difficulté de son choix. Elle aimait assez Kai pour avoir l'envie de le faire mais elle ne se sentait pas prête à ça. Elle avait beau réfléchir un court instant, elle n'avait pas les bons mots. Qui les avait vraiment face à la mort d'un être cher de toute façon? Elle doutait que qui ce soit pouvait les avoir dans ses circonstances. Elle-même avait fait le deuil de sa grand-mère quand elle avait appris sa mort et se préparait mentalement - même si c'était impossible de l'être complètement - à subir la même chose pour sa mère. Elle redoutait ce moment mais elle se mettait à la place de Kai à cet instant. S'il lui livrait tout ça à ce moment précis, c'était probablement parce qu'il avait besoin de parler à quelqu'un, non?

Ainsi sa décision était prise. Elle se tournait vers lui, glissant un bras au dessus de son torse et déposant un baiser sur son épaule dénudée. « Je suis sincèrement désolée pour toi Kai. » Que dire d'autre à présent? Elle avait la sensation que quoi qu'elle pourrait dire, ça ne serait pas assez puissant, pas assez convaincant. Il semblait tellement persuadé de n'être rien pour les autres qu'elle ignorait comment l'aider. Pendant un instant, ça lui effleurait l'esprit. Elle avait été dans son cas, pas pour les mêmes raisons, mais cette sensation de ne plus appartenir au monde dans lequel on vit, cette sensation de n'avoir aucune attache et qu'aucun être ne se soucie assez de nous, elle connaissait ça. C''est la sensation qu'elle avait eut à l'hôpital quand sa colère envers Andreas et son père était assez forte pour convaincre son esprit qu'ils n'existaient plus pour elle et que, par conséquent, plus personne ne lui accordait de l'importance. Une personne avait réussi à l'aider, une et une seule avait débloqué sa colère et lui avait redonné un tant soit peu de confiance et de considération envers elle-même. « Je suis pas douée pour consoler les gens tu sais mais je te conseille vivement d'aller voir un psychologue. Ça m'a beaucoup aidé personnellement et à part quelques dollars que tu as en trop de tes poches, ça coûte rien d'essayer, il y a que du positif à en sortir. » lui disait-elle en relevant son regard vers lui. Même si ça passait par la narration du négatif très souvent, libérer ses démons, c'est ce dont il avait le plus besoin, elle en était intimement persuadée.

________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1335-kai-nom-d-un-anti-vi http://perfectdisorder.forumactif.org/t1336-kai-norton-on-roule-notre-bosse-ensemble#26900 http://perfectdisorder.forumactif.org/t285-kai-norton-213-482-6262#2004 http://perfectdisorder.forumactif.org/t286-kai-norton-kenor#2015
Date d'inscription : 28/08/2016
Messages : 1608
Pseudo : Nana / Ananas
Avatar : Adam Senn
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: Zizi Coptere [FT. ADELAIDE/LOFT]   Lun 29 Mai - 19:19

ZIZI COPTERE !!


« Tu crois ? » Demande-t-il simplement. Il n’y croyait pas. Il ne croyait plus en rien. « Je sais pas, je sais plus où j’en suis, ce que je dois faire, ou ne pas faire. » Il s’arrête. Laisse une larme couler. Car oui. Cet homme est capable de pleurer. Pourtant, ce n’est pas dans ses habitudes, oh non. Mais il ne l’avait pas encore fait depuis qu’il était revenu à Los Angeles. Il devrait probablement. Il savait très bien qu’Adélaïde n’allait pas le juger sur ce détail. Son contact près de lui donna une once de confiance en lui qu’il avait perdu il y a maintenant si longtemps qu’il ne pensait pas la retrouver. Une main rapide au coin de l’œil pour essuyer l’eau salée. Par réflexe. Il n’était plus un homme, mais un déchet dans ce grand lit. Il passe un bras autour des épaules d’Adélaïde pour savourer ce contact. « Je vais y réfléchir, mais je sais pas si j’aurai le courage d’aller voir un inconnu pour parler de ça quand j’ai du mal à l’assumer, juste moi, et ma conscience. » Il se mort la lèvre inférieure. « C’est nul la réalité. » Lâche-t-il simplement en pensant à sa sœur. Un profond soupir. Un regard sur ce plafond blanc. Vide. Comme il aimerait son esprit. Refaire une page aussi blanche que ce qu’il est en train d’observer actuellement. Malheureusement, il ne pourra jamais tout annuler, tout ce passé, toute cette douleur. Il ne pourra jamais. Elle n’est plus là. Et il devait maintenant vivre avec. Ou plutôt, sans elle…

« Tu veux dormir ? » Il tourne son visage vers celui d’Adélaïde. Il l’avait réveillée. Pourquoi ? Pour dire ça ? Se plaindre ? Se livrer ? Se soulager de ce poids ? Tout ça en même temps probablement. Un mix de tout. Ses émotions qui se mélangent infiniment. Retirant son bras, il se lève, sort du lit. De ce cocon rassurant dans lequel il se trouvait. « Je vais préparer à manger. » Attrapant un caleçon au passage pour avoir un minimum de dignité devant la Sullivan. « Tu as bien mérité de te reposer après m’avoir vu dans cet état pitoyable » Il dépose un léger baiser sur la joue de son amie et part s’engouffrer en direction de la cuisine, une main dans sa chevelure désordonnée, un regard totalement achevé vers le miroir et un pas nonchalant. Quelle connerie aurait-il pu faire si elle ne s’était pas trouvée là à son arrivée ? Là était la question. Il devait se ressaisir. Reprendre sa putain de vie en main. Et vite. Avant de dégénérer dans une direction qu’il ne pourrait plus maîtriser. Un coup de massue l’avait abattu avec ce trop-plein d’alcool.


________________



Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1343-adelaide-let-me-phot http://perfectdisorder.forumactif.org/t613-adelaide-notebook http://perfectdisorder.forumactif.org/t614-adelaide-sullivan-213-152-7178 http://perfectdisorder.forumactif.org/t616-adelaide-sullivan-adsully
Date d'inscription : 31/08/2016
Messages : 572
Pseudo : Cocaïne
Avatar : Nina Agdal
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: Zizi Coptere [FT. ADELAIDE/LOFT]   Lun 17 Juil - 20:39

« C'est justement parce que c'est un inconnu que c'est plus facile. » Elle pouvait elle-même en témoigner. Parler à un psychologue qui ne connait rien de vous - enfin dans son cas, étant en hôpital, il connaissait tout de son dossier médical, au moins -, ça faisait du bien. Non pas qu'il n'était pas capable de vous juger - parce que c'était la nature même de l'être humain de juger son prochain même en silence - mais parce que c'était plus simple de se foutre totalement de l'avis d'une personne que l'on ne connait pas. Elle se souvenait de ses premiers rendez-vous où elle avait dû parler de sa nymphomanie, de sa mère et de sa grand-mère, de son père qu'elle aimait autant qu'elle détestait... Le psychologue pouvait intérieurement la prendre pour la pire des connasses mais elle s'en foutait totalement, là était l'avantage, le très gros avantage. On pouvait se confier sans avoir peur d'être juger parce que ce jugement ne comptait simplement pas. Adélaïde était intimement persuadée que Kai devait s'essayer à cet exercice. Au moins une fois ou deux, de se faire force, d'en parler, ça ne pouvait que lui faire du bien et la preuve en était de son état. Il n'avait rien dit à personne ou presque et il noyait son chagrin dans l'alcool. Adélaïde savait les dégâts que ça pouvait causer de tout garder pour soi et elle refusait que son ami le subisse plus longtemps. Elle se promettait à elle-même qu'elle allait le surveiller de près et ne pas le laisser s'enfoncer dans l'alcool comme elle avait été elle-même accro au sexe. Elle tenait trop à Norton pour ça.

« J'arrive, donne-moi juste quelques minutes. » Quelques précieuses minutes pour bien se réveiller de cette petite sieste. Elle aurait pu dormir, c'est vrai, parce que sa nuit avait été courte avec un sommeil d'autant plus léger pour ne pas se faire surprendre si des fois quelqu'un d'autre que Kai était entré dans l'appartement et parce que la sieste avait été trop courte également mais elle ne voulait pas le laisser tout seul. Elle pouvait bien se contenter que de quelques heures de sommeil pour cette fois, elle aurait la possibilité de rattraper tout ça plus tard. S'étirant et restant quelques minutes dans le lit - en naviguant quelque peu sur son téléphone au cas où Andreas se soit inquiété de son absence - elle finissait par se lever et rejoindre Kai dans la cuisine. « Je préfère petit-déjeuner que dormir. Je sais pas si tu te souviens mais de base, c'était moi qui devait te faire à manger... cela dit, je suis tellement nulle en cuisine que je vais plutôt attendre ce que tu proposes et t'aider si je peux sans faire tout cramer. » lançait-elle en s'installant sur une chaise, se frottant quelque peu les yeux. Elle ne voulait pas revenir sur ce qu'ils s'étaient dit dans le lit parce qu'elle considérait que si Kai avait décidé de ne plus en parler, c'est qu'il n'en avait plus envie et elle ne souhaitait pas le forcer, surtout sur un sujet si sensible. Elle gardait le souvenir d'Andreas en colère après elle et quasiment près à la frapper pour l'avoir forcé à parler de Grace au moment de leur rupture. Leur amitié a bien failli voler en éclat à cause de cette conne... elle ne souhaitait pas spécialement renouveler l'expérience.

Spoiler:
 

________________


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
and all the devils are here



Sujet: Re: Zizi Coptere [FT. ADELAIDE/LOFT]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Zizi Coptere [FT. ADELAIDE/LOFT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» pas de "zizi" quand il fait pipi? !!!
» le loft ideal de votre driver ?
» Quel est le loft de votre driver et pourquoi ?
» zizi
» Coptere


They call it
the city of angels
but all the devils are here

LOS ANGELES ◈ PERFECT DISORDER :: Los Angeles :: Westside Sector :: Santa Monica