L.A.P.D. ferme ses portes
L'aventure se termine ici mais promis, ce n'est pas un adieu ! L.A.P.D ferme ses portes mais nous vous invitons à nous
rejoindre par ici

 

 FLORENCE ▶ We can find new ways of living, make playing only logical harm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1696-florence-we-can-find
Date d'inscription : 09/09/2017
Messages : 16
Pseudo : Krimson
Avatar : Lili Reinhart
Orientation sexuelle : Confus(e)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: FLORENCE ▶ We can find new ways of living, make playing only logical harm   Sam 9 Sep - 10:15

Florence Adamson
We can cap the old times make playing only logical harm
We can top the old lines clay-making that nothing else will change.
Perfect Disorder
Surname Adamson, un nom que tu portes fièrement, celui de ton père qui te manque tant, celui de tes origines, de ton héritage.
First name Florence, ta mère a toujours voulu que tu aies un prénom français, pour rappeler ses origines québécoises. Leah un deuxième prénom anglophone tiré du français, pour noter la dualité de tes origines.
birthday tu es née un 5 mars 1996 à New York, ville où se sont rencontrés tes parents. Tu étais toute petite quand les tours jumelles sont tombées sous tes yeux à l'heure où ton père commençait sa journée de travail.
age vingt-et-un ans, la majorité, l'âge de raison soi-disant. Ce n'est pas comme si tu n'avais jamais été sage. Sage, tu l'as été depuis ta naissance,
origins ta mère, d'origine québecoise a obtenu la nationalité américaine de ton père en l'épousant. Tu es américaine, cela a toujours été une évidence pour toi.
sexual orientation tu as toujours été persuadée de ton hétérosexualité, mais tes expériences en soirées étudiantes ont semé la confusion dans ton esprit. Il te reste encore à savoir si c'était uniquement du à l'alcool ou s'il y a autre chose que tu ne sais pas encore sur toi.
relationship status célibataire, la solitude te va bien et même si tu n'en as pas encore conscience, la perte de ton père rend les choses très difficiles pour toi lorsqu'il s'agit des hommes.
university MS Computer Science, UCLA. Logique et profondément rationnelle, l'informatique était un domaine fait pour toi.
money maker tu fais du soutien scolaire avec des enfants et des adolescents, tu aimes donner de ton temps pour aider les plus jeunes.
Social climber à la mort de ton père, tu es passée de la petite fille aisée et gâtée à une classe moyenne à modeste selon les mois. Tu as appris à économiser, à ne pas abuser des dépenses et tu as du contracter un emprunt astronomique pour financer tes études.

Première chose à laquelle tu penses au réveil au réveil, tu saisis immédiatement ton téléphone pour vérifier si tu es bien à l'heure et regarder le temps qu'il fait. Tu prévois alors ta tenue minutieusement. Le droit à l'erreur, tu ne te le laisses pas. Ta journée doit commencer du bon pied dès le matin, tout est millimétré.
Première chose que tu fais en rentrant le soir dès la porte de ta maison passée, tu déposes ton sac dans ta chambre, près de ton bureau. L'endroit habituel. Tu tiens à tes habitudes. Tu allumes ensuite ton ordinateur et tu te mets au travail avec une pomme en guise d'en-cas. Il ne faudrait quand même pas grossir.
Une musique qui te fait changer d’humeur en un rien de temps NYC par Interpol, cette chanson sur ta ville natale te rend immédiatement mélancolique, tu préfères généralement l'éviter mais lorsque tu as besoin de te morfondre, il est certain que tu l'écouteras.
L'activité qui te remonte toujours le moral une petite promenade à Griffith Park lorsqu'il fait beau temps, respirer l'air frais et sentir la chaleur du soleil se déposer sur ta peau, tu ne trouves rien de plus relaxant.
Si ta vie était un film, ce serait: The Perks of Being a Wallflower

Ce qui te fait le plus facilement pleurer Tout ce qui peut te rappeler les attentats du World Trade Center peuvent te mettre dans un état plutôt misérable.
Ton plus grand complexe Stressée, angoissée, tu as de nombreux TICs : arracher la peau autour de tes ongles, faire craquer tes os, tu vas parfois jusqu'à te blesser, la douleur te soulage.
Ta plus grande fierté Tes études, ta réussite scolaire, c'est tout ce dont tu penses pouvoir te vanter. Tu n'accordes que peu de valeur au reste.
Ton mot préféré Ephémère
Le meilleur motif pour raccrocher au nez de quelqu'un au téléphone, à tes yeux Je te laisse j'ai un devoir à finir pour demain ! Impossible d'en douter quand on connaît Florence.

Définis-toi avec une expression L'enfer est pavé de bonnes intentions
Ta personnalité en un mot  Analytique
Ta personnalité (au lit) en un mot  Surprenante
Plutôt sexe ou abstinence ?  Sekse
Tu as le pouvoir de changer le monde. Que fais-tu ?  J'anéantis le terrorisme sous toutes ses formes.



Who are you ?
you're the judge oh no
Florence Leah Adamson,petite fille aux boucles blondes, l'innocence et la joie de vivre à qui on a enlevé son père trop vite. Une plaie toujours béante, un deuil jamais fait, même à l'âge de 21 ans, soit plus de 15 ans après, ton père te manque toujours. Ta mère a beau être québécoise, tu revendiques l'origine purement américaine de descendance Irlandaise de ton défunt père. Angoissée et colérique, tu en veux au monde entier pour cette enfance brisée. Tu t'es réfugiée dans les études, tu as toujours été brillante, récoltant au passage une réputation d'intello qui n'aide vraiment pas à se faire des amis, d'autant que tu as une légère tendance à jouer les je-sais-tout. Alors quelle idée de s'inscrire au MS Computer Science de l'UCLA, on dirait presque que tu cherches à entretenir le cliché !
Malgré tout, ceux qui arrivent à dépasser les apparences et à te connaître découvrent
un cœur rempli de bonnes intentions, généreux et une grande ouverture d'esprit. Célibataire depuis plusieurs années maintenant si on ne compte pas tes immenses échecs à entamer une vraie relation, ton rapport aux hommes est délicat. Le fait d'avoir embrassé une belle inconnue dans une soirée étudiante n'a pas aidé à te faciliter les choses. Depuis, tu es confuse quant à ton orientation sexuelle, réalisant que tu as toujours aimé regarder les femmes, tu ne sais pas ce que tout ça peut bien signifier.
groupe ◈ Innocents & witnesses - petite fille sage, tu préfères ne pas de mêler des activités criminelles qui prolifèrent dans ta ville. Tu as bien fait deux ou trois choses illégales dans ta vie, mais rien de bien méchant.
Wish
we could turn back time to the good old days
Criminal record
you're the judge, set me free
Le soirées n'ont jamais vraiment été ton fort, mais une fois arrivée à l'Université, tu as  tenu à t'intégrer. Quelques joints ont tourné, toi aussi tu as fumé, tes copains d'un soir t'assurant que cela ne risquait rien. Ton cerveau enfumé a bien vite oublié les risques et, l'espace de quelques instants, cela t'a fait du bien d'arrêter de tout analyser en permanence. Depuis, tu ne refuses plus lorsqu'un membre de la soirée en fait tourner, mais tu ne prendrais pas le risque d'aller en acheter, maladroite comme tu es, une catastrophe pourrait très vite arriver.
Comme tous les étudiants peu fortunés, tu télécharges tes films et tes séries sur internet. Tu n'y vois aucun inconvénient : on ne va pas s'empêcher de se cultiver parce qu'on n'en a pas les moyens.
Black mirror
los angeles perfect disorder
Prénom/pseudo Krimson
âge/anniversaire 22 ans
Pays France
Présence heuu normale ?  
Personnage pré-lien clic ici
Intrigue hmm je préfère attendre la prochaine pour bien me familiariser avec le forum
Où as-tu trouvé le forum ? sur Bazzart
Qu'en penses-tu ? Super beau, un contexte vraiment intéressant, moi qui ne suis pas fan de forums réels à la base, là je trouve que c'est vraiment différent.
Newsletter oui !
En cas de suppression oui ça peut être marrant
Ta plus grande peur vis à vis du forum ne pas réussir à suffisamment exploiter mon personnage peut-être  
Autre chose ?  :ouloulou:
Bottin
Code:
<span class="bottinpris">◼️ LILI REINHART </span> • Florence Adamson


Dernière édition par Florence Adamson le Ven 22 Sep - 20:47, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1696-florence-we-can-find
Date d'inscription : 09/09/2017
Messages : 16
Pseudo : Krimson
Avatar : Lili Reinhart
Orientation sexuelle : Confus(e)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: FLORENCE ▶ We can find new ways of living, make playing only logical harm   Sam 9 Sep - 10:15

Lane boy
call me back
you're the judge, oh no, set me free

2000
Ton père passa à peine la porte d’entrée que tu étais déjà en train de courir vers lui en t’écriant “Papaaaa !”. Tu étais toujours si heureuse de le voir. Il essayait de rentrer tôt du travail pour passer un peu plus de temps avec toi, mais la plupart du temps il était déjà l’heure de dormir.
Ce soir, il t’avait ramené un cadeau. Un nouveau livre d’histoires, car vous veniez de finir l’ancien. C’était votre petit rituel du soir : il s’asseyait au bord de ton lit et te racontait une histoire. Tu essayais souvent de lutter contre le sommeil pour ne pas perdre une miette de ces contes fantastiques, mais la voix rassurante de ton père te faisais très vite sombrer.
Tu pris le nouveaux livre entre tes mains et posa deux grands yeux fascinés dessus. Coloré et rempli d’illustrations, tout ce que tu adorais. Il regarda tendrement ta petite tête ronde aux cheveux d’un blond platine, tes yeux angéliques. Il ne sut te résister lorsque, d’une voix fluette, tu lui demanda de venir te lire ces nouvelles histoires au lit. Tu le vis déposer une bise sur la joue de ta mère, lâcher son attaché-case dans un coin et te suivre vers ta chambre, tandis que tu sautillais vers ton lit.

2001
Ce matin là, comme tous les matins ordinaires, ton père s’était vêtu de son costume gris foncé. Il avait noué sa cravate et déposé un peu de produit dans ses cheveux pour les maintenir en place. Il s’était penché un peu plus près du miroir pour observer les cheveux blancs qui apparaissent doucement au milieu de sa chevelure brune. Il s’était fait la réflexion qu’il commençait à vieillir, puis il avait relativisé quelque peu en se souvenant qu’il avait encore toute une vie à passer auprès de sa petite fille adorée.
Ce matin là était un mardi ordinaire et ton père avait attrapé une barre de céréales, ses clés et son cartable avant de fermer la porte métallique de votre loft et de filer en vitesse attraper un métro à Christopher Street.
Ta mère avait prévu de t’amener avec elle à SoHo, dans les galeries d’art. Elle voulait éveiller ta curiosité artistique, disait-elle. Alors tu étais allée te changer dans ta chambre, enfiler une petite robe car le ciel était bleu en ce mardi 11 septembre, l’été n’était pas tout à fait terminé.
Lorsque tu étais revenue dans le living room, tu avais vu l’agitation de ta mère.
“Il est arrivé quelque chose de terrible” t’avait-elle dit. Tu étais troublée par le regard de ta mère ce jour là. Une peur viscérale, d’abord. Puis peu à peu de la tristesse, une blessure profonde. Et puis de l’inquiétude. Comment dire à sa petite fille que son papa adoré ne rentrera plus jamais à la maison, ne lui lira plus jamais d’histoire, ne lui ramènerai plus aucun cadeau ?

2002
Ta mère était stressée, comme bien souvent. Vous veniez d'atterrir à Los Angeles International Airport et elle avait déjà vérifié 6 fois si tu n’avais rien oublié dans l’avion. En quelques mois, New York était passée de la plus belle ville du monde à un lieu de cauchemar pour ta mère. Tu t’étais bien rendue compte qu’elle ne sortait plus, qu’elle ne voyait plus ses amis, qu’elle n’allait plus au théâtre ni dans les boutiques de Manhattan. Tu savais bien que ta mère était malheureuse, toi aussi tu l’étais, mais tu ne réalisais pas encore à quel point il était invivable de revoir chaque jour tous ces endroits emplis de souvenirs d’amour, d’aventures, de soirées interminables avec l’homme de sa vie. Elle essayait de ne pas pleurer devant toi, mais parfois dans la nuit tu l’entendais. Tu étais venue la voir, une fois. Son visage avait rougi, il était couvert de larmes. Tu avais déposé ta petite tête blonde sur ses épaules et elle t’avait serrée dans ses bras en chuchotant “Ton père nous aimait si fort, tu sais”. Tu avais fait un oui de la tête. C’était à ton tour de pleurer. Il te manquait tellement.
Ce déménagement était l’espoir auquel se raccrochait ta mère depuis plusieurs mois. Elle avait absolument tout vendu, des meubles aux petits objets de décoration, et même plusieurs de vos vêtements.
“On va avoir une maison en Californie, c’est pas le rêve ça ?”
Ta mère essayait de se rassurer elle-même, tu le savais. Tu savais que son rêve s’en était allé il y a six mois, alors tu feignais l’enthousiasme en sautillant à l’idée de vivre dans cet État ensoleillé et d’aller dans une super école. Tu aurais tout donné pour être encore à New-York avec ton père.

2012
Le lycée n’était pas ce que l’on pourrait qualifier d’une partie de plaisir pour toi. Si tu t’étais habituée à la vie Californienne, tu souffrais d’une image de nerd qui te collait à la peau. Tu avais quelques copines mais tu savais très bien que si tu arrêtais de leur envoyer tes fiches de révision, elles disparaîtraient du jour au lendemain. Tu ne rentrais pas dans les cases de Northwood High School. Pas assez Californienne. Trop abîmée.
Il s’appelait Jim, et il était venu te voir un matin pour te proposer d’aller prendre un café après les cours. Il ne te plaisait pas plus que ça mais, surprise que l’on s’intéresse à ton existence, tu avais accepté. Jim était assez populaire, il jouait dans l’équipe de baseball, ce qui facilitait forcément les choses pour lui. Ce soir-là, tu l’as vu sous un autre angle. Drôle et charismatique, ton attirance est née et, bien que tu aimais à dire que le physique ne faisait pas tout, son sourire et son teint hâlé ne te laissaient pas indifférente.
Vous vous êtes revus plusieurs fois après les cours, vous vous êtes embrassés, d’abord comme des gamins, puis de plus intensément à mesure que la tension sexuelle montait. Ce qui devait arriver arriva. Ta mère travaillait assez tard le soir, il était venu chez toi et il t’a ôté ta virginité sur tes draps mauves.
Tu n’en parla jamais à ta mère, avec qui la relation était plus que tendue depuis que tu avais passé le stade de l’enfance. Tu lui en voulais pour ce déménagement, tu lui en voulais pour votre niveau de vie modeste, tu lui en voulais presque pour la mort de ton père. Vous vous parliez peu pour éviter de vous disputer.
La période des SAT approchait et tu étais résolue à intégrer l’UCLA, alors tu n’avais plus vraiment de temps à consacrer à Jim. Il venait chez toi de temps en temps, le soir, et vous renouveliez l’expérience de l’amour physique mais, en-dehors de cela, vous ne parliez plus vraiment. Il te trouvait un peu trop intelligente et sérieuse. Tu trouvais qu’il n’était pas assez inquiet pour son avenir et qu’il s’appuyait trop sur le sport pour assurer sa réussite. Votre relation était devenue quasi uniquement physique alors c’est sans grands états d’âme que vous vous étiez séparés à l’annonce de vos affectations dans deux Universités différentes.

2014
Elle est bien loin la petite fille modèle. C’est ce que tu te disais à toi-même tandis que tu te servais une 4ème (ou 5ème ?) vodka-red bull. Encore une autre soirée organisée dans la maison immense d’une étudiante dont la réussite serait de toutes façons assurée par l’entreprise de papa et maman. En cette 2ème année d’études, tu étais résolue à t’intégrer et à concilier vie sociale avec réussite scolaire. Célibataire, refusant de s’engager dans une relation qui finirait, de toutes façons, mal, tu commençais à accumuler les plans d’un soir ou d’un peu plus. No strings attached, tu le précisais à chaque fois à ton amant. Tu étais jolie et tu n’avais aucun mal à séduire un étudiant légèrement ivre, ne rêvant que d’un corps féminin avec qui passer la nuit.
C’était comme ça que tu comblais ta solitude. Tu en avais revu certains, par la suite. Plusieurs ont dit ne pas avoir réussi à t’oublier. Tu ne comprenais pas vraiment ce que tu avais de spécial, peut-être le fantasme de la fille d’apparence coincée qui se révèle être une toute autre personne une fois dans un lit. Alors tu renouvelais l’expérience avec certains. Vous preniez toujours quelques verres avant pour faciliter les choses. Entre deux séances de révisions intensives, cela t’amusait bien. Et puis ce n’était pas comme si tu avais eu le moindre problème pour valider tes examens.

Samedi dernier
Cela faisait longtemps que tu n’étais pas allée à ce genre de soirées étudiantes. Ce qui t’amusait le plus, c’était qu’après toutes ces années, ton image de nerd te suivait encore et toujours, surtout depuis que tu avais intégré la majeure Computer Science. Et c’est bien connu, les nerds pratiquent l’abstinence !
Tu n’avais plus vraiment l’habitude de boire autant. Lorsque tu perdis le jeu du moment, on t’entraîna dans un cul sec qui te fit rapidement perdre le contrôle. Le temps devint alors élastique.
Sans que tu ne comprennes ni comment ni pourquoi, tu te retrouvas à embrasser un grand brun aux muscles saillants. Ce n’était pas vraiment ton genre et quelque chose te disait que tu n’étais pas vraiment le sien non plus. En l’espace de quelques minutes (plus ou moins), vous vous étiez retrouvés dans une chambre à l’étage, porte verrouillée. Complètement ivres, vous avez oublié de vous protéger. L’attirance physique était vraiment là, tu ne pouvais résister à ce corps finement sculpté, à ses caresses séductrices. Vous êtes resté dans ce lit peut-être des heures, des jours, tu ne savais plus. Tout ce que tu savais c’est que vous avez recommencé, plusieurs vous. Vous étiez infatigables.
Et puis ce fut tout. Pas d’échanges de numéros, pas d'envie de se revoir. Ce n'était définitivement pas ton genre.

Présent
Tu étais allée dans la chambre de ta meilleure amie, sur le campus, pour faire le test. Tu aurais eu trop peur que ta mère découvre quoi que ce soit. C’était positif. Tu tremblais. Ton amie te pris la main. « Tu vas faire quoi ? » « Je ne sais pas » Une seconde de silence. « C’est qui ce mec ? » « Mais putain je sais pas ! »
Tu pris ta tête entre tes mains, enfonçant légèrement le bout de tes doigts dans ton cuir chevelu. Ton amie te serra dans ses bras, mais son étreinte ne te rassurait pas vraiment. La situation était merdique, complètement merdique.
« Alors comment tu sais ? » Un nouveau silence. Une larme qui coule. « Tout correspond, ça ne peut être que lui. » « Merde… »  
Récemment tu avais des doutes. Maintenant tu ne peux plus nier la chose. Tu es enceinte. Et tes calculs t'ont prouvé une chose. Le père, c'est lui, ce Kai. Ce fêtard. Comment lui dire ? Que faire ? Tu doutes de tout. De toi. De lui. Et de cet enfant qui grandit en toi.


Dernière édition par Florence Adamson le Ven 22 Sep - 20:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 26/07/2017
Messages : 82
Avatar : Mads Wurms Kristoffersen
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: FLORENCE ▶ We can find new ways of living, make playing only logical harm   Sam 9 Sep - 10:26

Bienvenue parmi nous...
Je ne connais pas la demoiselle mais c'est un excellent choix d'avatar
Bon courage pour ta présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1334-sacha-i-m-bulletproo http://perfectdisorder.forumactif.org/t1363-sacha-lets-be-clear-i-ll-trust-no-one http://perfectdisorder.forumactif.org/t527-sacha-lewis-213-482-8615
Date d'inscription : 14/07/2016
Messages : 1552
Pseudo : Tik Tok
Avatar : Rosie Huntington-Whiteley
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : C'est compliqué

Sujet: Re: FLORENCE ▶ We can find new ways of living, make playing only logical harm   Sam 9 Sep - 11:50

Mais quelle jolie demoiselle
Bienvenue parmi nous beauté
Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/09/2016
Messages : 968
Pseudo : Luluche
Avatar : Sophia Bush
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : En Couple

Sujet: Re: FLORENCE ▶ We can find new ways of living, make playing only logical harm   Sam 9 Sep - 13:40

Ouuuuuuuuuuuuuh la jolie Lili ! Très très très bon choix ! :heart:
Bienvenue parmi nous ma belle ! Bon courage pour ta fiche et si tu as la moindre question le staff est là

________________



" Temptation & Sincerity "
Chaque personne qu'on s'autorise à aimer, est quelqu'un qu'on prend le risque de perdre ♛ by endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t849-felix-e-blackfield-i- http://perfectdisorder.forumactif.org/t862-felix-mauvaise-graine http://perfectdisorder.forumactif.org/t863-pseudo-213-555-7777
Date d'inscription : 03/10/2016
Messages : 720
Pseudo : mok
Avatar : Dave HOT Franco
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : C'est compliqué

Sujet: Re: FLORENCE ▶ We can find new ways of living, make playing only logical harm   Sam 9 Sep - 16:57

Bienvenuuue !
Bon courage pour ta fiche

________________

Bitches dancin' naked in my livin' room. She straight out of college, just turned 22. Girl, get your money up, I ain't even mad at you, got you all on me, makin' these niggas catchin' attitudes. Tell 'em don't start it, my niggas retarded. Fuck the judge and the sentence, huh, I got a good lawyer. I got a few girls on the way, baby girl, you ain't leavin'. It's my birthday with the cake, fuck it up, then let me eat it.— Party.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1696-florence-we-can-find
Date d'inscription : 09/09/2017
Messages : 16
Pseudo : Krimson
Avatar : Lili Reinhart
Orientation sexuelle : Confus(e)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: FLORENCE ▶ We can find new ways of living, make playing only logical harm   Mar 12 Sep - 10:19

Merci pour votre accueil !

Ma fichette avance doucement mais sûrement
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1335-kai-nom-d-un-anti-vi http://perfectdisorder.forumactif.org/t1336-kai-norton-on-roule-notre-bosse-ensemble#26900 http://perfectdisorder.forumactif.org/t285-kai-norton-213-482-6262#2004 http://perfectdisorder.forumactif.org/t286-kai-norton-kenor#2015
Date d'inscription : 28/08/2016
Messages : 1650
Pseudo : Nana / Ananas
Avatar : Adam Senn
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: FLORENCE ▶ We can find new ways of living, make playing only logical harm   Mar 12 Sep - 19:21

Bienvenue sur LAPD ! Je suis curieuse de lire le reste de ta fiche Si tu as la moindre interrogation, n'hésites pas à venir embêter le staff, nous sommes là pour ça !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1641-santiago-money-makes
Date d'inscription : 27/08/2016
Messages : 486
Pseudo : Chucky / EsterC
Avatar : Alexis Ren
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)

Sujet: Re: FLORENCE ▶ We can find new ways of living, make playing only logical harm   Dim 17 Sep - 16:41

Bienvenue, jolie demoiselle.

________________

   
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1696-florence-we-can-find
Date d'inscription : 09/09/2017
Messages : 16
Pseudo : Krimson
Avatar : Lili Reinhart
Orientation sexuelle : Confus(e)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: FLORENCE ▶ We can find new ways of living, make playing only logical harm   Mar 19 Sep - 14:08

Merci beaucoup !

Je pensais avoir le temps de terminer ma fiche ce week-end mais j'ai eu quelques contretemps, serait-il possible d'avoir un délai ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
and all the devils are here



Sujet: Re: FLORENCE ▶ We can find new ways of living, make playing only logical harm   

Revenir en haut Aller en bas
 

FLORENCE ▶ We can find new ways of living, make playing only logical harm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


They call it
the city of angels
but all the devils are here

LOS ANGELES ◈ PERFECT DISORDER :: Validées