Merci de votre soutien !
Faites vivre le forum en votant aux topsites !
Mais ce n'est pas tout, vous pouvez désormais afficher votre soutien aux yeux de tous en arborant nos nouvelles signatures !
Nouvelle version
La version 4 fait son entrée de diva sur LAPD et avec elle, plein de nouveautés !
Pour tout savoir, c'est par ici

 

 JAMES ▶ Le paradoxal et l'anormal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1253-james-coincide-tes-a http://perfectdisorder.forumactif.org/t1465-james-haut-les-mains-peaudelapin http://perfectdisorder.forumactif.org/t1466-james-l-wheeler-212-841-952#29485
Date d'inscription : 17/02/2017
Messages : 55
Pseudo : Nana
Avatar : Milo Ventimiglia
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : C'est compliqué

Sujet: JAMES ▶ Le paradoxal et l'anormal    Dim 27 Aoû - 13:02

James Luke Wheeler
LA SOUFFRANCE DE CEUX QUI VIEILLISSENT EST LE RESULTAT DU DESACCORD QUI S'ETABLIT ENTRE LE CORPS ET L'ÂME. AUGUSTA AMIEL LAPEYRE - PENSÉES SAUVAGES
Perfect Disorder
Surname Wheeler
First name James Luke
birthday 14 Juillet 1982 à New York
age 34 ans
origins Américain
sexual orientation Hétérosexuel
relationship status Séparé
university Maîtrise du droit
money maker Agent du FBI
Social climber Aisée

Première chose à laquelle tu penses au réveil La clope à la fenêtre
Première chose que tu fais en rentrant le soir Jet de veste sur le canapé et gros soupir
Une musique qui te fait changer d’humeur en un rien de temps Joan Jett - I love Rock n`roll
L'activité qui te remonte toujours le moral La bonne bière fraîche avec des potes
Si ta vie était un film, ce serait: Un thriller policier

Ce qui te fait le plus facilement pleurer Les oignons
Ton plus grand complexe Les trente ans passés
Ta plus grande fierté Réussite profesionnelle
Ton mot préféré Un verre ?
Le meilleur motif pour raccrocher au nez de quelqu'un au téléphone, à tes yeux L'énervement
Définis-toi avec une expression Ne te fie pas aux paroles, mais aux actes
Ta personnalité en un mot  Dure
Ta personnalité (au lit) en un mot  Bestial
Plutôt sexe ou abstinence ?  Sexe
Tu as le pouvoir de changer le monde. Que fais-tu ?  Transformation en superman



Who are you ?
you're the judge oh no
à New York le 14 Juillet 1982Fils unique d'un père dans les forces de l'ordre, décoré d'honneur et d'une mère, femme politique, ses parents lui ont toujours inculqué des valeurs fortes, un modèle de la vie droite et juste ∇ Enfant sans problèmes, un brin casse cou ∇ Il intègre l'université d'Harvard à ses 18 ans, une bourse en poche, pour suivre des études de droit ∇ Il comptabilise 7 ans d'études et obtient une maîtrise sans peine ∇ A rencontré ses deux meilleurs amis sur les bancs de l'université ∇ A intégré l'école du FBI à sa sortie d'études ∇ Intégré ensuite à une unité sur Los Angeles où il a gravit les échelons rapidement ∇ Très bon élément, reconnu dans le métier ∇ A enquêté il y a longtemps sur une affaire de disparition d'enfant, marquant sa carrière et sa vie à jamais ∇ Bon mec, malgré une tendance à être trop axé sur le travail
LAW & ORDER ◈ Forces de l'ordre, agent du FBI d'après la plaque qui se balade à sa ceinture  
Wish
we could turn back time to the good old days
Criminal record
you're the judge, set me free
Nom : Wheeler
Prénoms : James Luke
Matricule : XXXXXXXX12
Affectation : FBI
Mutation : Los Angeles
Grade : Agent

Faits : Aucuns faits relevés
Casier : Vierge

____________________
Non communiqué

Faits mineurs relevés :
Quelques joints fumés en cachette sur le campus
Un feu d'artifice lancé en pleine nuit
Baignade dans des eaux interdites

Faits majeurs relevés :
Dégâts physiques causés dans le cadre d'enquêtes
Black mirror
los angeles perfect disorder
Prénom/pseudo Anaïs / Nana
âge/anniversaire 2...4 ans
Pays France
Présence 5/7
Personnage Inventé + pré lien de Sacha
Intrigue Peut-être
Où as-tu trouvé le forum ? Dans mes favoris
Qu'en penses-tu ? Longue vie !
Newsletter souhaites-tu recevoir les mps de masse ? Non
En cas de suppresion acceptes-tu que ton personnage puisse devenir une des victimes en cas de suppression ? oui
Ta plus grande peur vis à vis du forum Je ne parle pas de mes peurs en public
Autre chose ? Je vous aime !
Bottin
Code:
<span class="bottinpris">◼ JAKE GYLLENHAAL</span> • James L. Wheeler

________________



le cœur meurtri
Tu me hantes. Jour. Nuit. Tu m'habites. Je n'oublie pas ton regard. Tes yeux qui appellent à l'aide. Et auxquels j'aimerai répondre.


Dernière édition par James L. Wheeler le Lun 4 Sep - 22:04, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1253-james-coincide-tes-a http://perfectdisorder.forumactif.org/t1465-james-haut-les-mains-peaudelapin http://perfectdisorder.forumactif.org/t1466-james-l-wheeler-212-841-952#29485
Date d'inscription : 17/02/2017
Messages : 55
Pseudo : Nana
Avatar : Milo Ventimiglia
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : C'est compliqué

Sujet: Re: JAMES ▶ Le paradoxal et l'anormal    Dim 27 Aoû - 13:09

Introduction
" Comme papa ! "
Enfance
8 Juillet 1991. New York.

Le gamin n’a que neuf ans. Il semble décidé ... Déjà. A son âge. Souriant de toutes ses dents, il regarde sa mère lui adresser cet air heureux, cet air qu’il aime tant. Car un enfant, ça prend toujours en considération l’avis de ses parents. Cherchant une fierté dans leur regard, une approbation de leurs actes. Il ne voit rien d’autre que le sourire qu’elle dégage, il ne perçoit pas le pincement de ses traits près du regard, démontrant une once d’inquiétude. L’ambiance à table est festive. Un mélange de joie et de bonne humeur, une famille qui se retrouve habituellement et qui apprécie ces moments de complicité auxquels ils ont la chance de goûter. Le père de l’enfant lui repose la question. . « Tu veux faire quoi plus tard ? » Le gamin saute de sa chaise, remué par une joie et une envie qui le fait vivre. « Je veux faire comme papa et arrêter tous les méchants ! » Oui. Le regard du père ne trompe pas. Il passe alors une main dans les cheveux de son fils, les ébouriffe en le regardant avec des yeux brillants. Une fierté le submerge. Son ego se gonfle. Et il partage cela avec sa famille. L'ambiance est à la fête tandis que le jeune garçon retourne jouer sans cérémonie.

~~ ~~ ~~

Oui, ce petit garçon, c’est moi. Ah … Si j’avais su ! J’aurai pourtant dû m’en douter. Ce métier est une arme de destruction massive qui consume les hommes de l’intérieur et broie leur vie à petit feu. Et pourtant. Telle une drogue qui me fait souffrir, j’en redemande et me plonge dans ses abysses les plus profonds, les yeux fermés. J’aime mon métier autant que je le déteste. Ses valeurs, sa justice, sa cause, l’insigne que je porte. Ça, c’est une fierté. Mais ce métier s’imbrique dans ma vie plus que nécessaire, les affaires deviennent le point d’ancrage de mon quotidien. Et il est inévitable de voir en moi l’homme accablé par le poids de son insigne sur les épaules. A mes yeux, chaque affaire a le droit d’être étudiée de la meilleure des façons car chacune d’entre elles regorge de souffrances, de deuils et de familles qui ont mal ; ces gens méritent que quelqu’un les prenne en considération. Que quelqu’un les aide. Voilà pourquoi j’aime ce que je fais.

Mais ça, ce n’était pas sur le papier d’engagement et encore moins dans mon discours de gamin de neuf ans. Ce jour-là, ils me regardaient tous avec cet air si fier, si heureux, que j’y ai cru moi, à cette réussite et à cette envie de suivre les traces de mon père. Mais aujourd’hui je comprends, ce n’est pas simplement arrêter les méchants, c’est tout autre chose.



Les choix essentiels
" Félicitations cadet ! "
ANNÉE 2007
Mi-2007. Cambridge, Harvard.

Il est là parmi tous les autres étudiants en tenue de cérémonie. La cérémonie des diplômes. Le brun tourne la tête pour jeter un regard à ses meilleurs amis, venus l’accompagner pour l’occasion. Aujourd’hui c’est son jour, à lui et seulement à lui. Il sourit. Sept ans qu’il attend ça. Sept ans qu’il a passé sur les bancs de l’université d’Harvard. Sur l’estrade défile les jeunes gens pour recevoir la fameuse récompense. Il le sait, il doit attendre. Les joies d’avoir un nom de famille à la fin d’une liste alphabétique. Alors il attend, il trépigne, il a hâte. Hâte d’entendre son nom, hâte de monter sur cette estrade, hâte d’obtenir ce bout de papier et surtout hâte de commencer une nouvelle vie. Enfin son tour arrive. Son nom résonne dans le micro. Il entend la voix de sa meilleure amie lui adresser des félicitations. Il sent la main de son meilleur ami lui donner l’accolade. Alors. Il y est. Le voilà à la fin de ses études. Il monte à son tour sur l’estrade. Le sourire aux lèvres. Il reçoit le diplôme, le fameux, et remercie la foule comme une star qui aurait reçu un Oscar ou une palme d’or. Il retourne ensuite à sa place, près de ses meilleurs amis. Oui, il est diplômé. Les études de droit, il les a réussis, il les a vaincues. Pour lui, la vie d’étudiant est terminée. Pour lui, une nouvelle vie commence. Et le chapeau traditionnel vole dans les airs avec une centaine d’autres. La cérémonie est terminée.

Un temps plus tard. Académie du FBI
« Wheeler ! » La voix grave du commandant se fait entendre et un mouvement dans les rangs se distincte. Un homme, rasé de près, en uniforme, avance d’un pas pour faire face à son supérieur. Cet homme. C’est notre homme. Le commandant attache un insigne sur le torse de son élève, y pose une main solennelle en prononçant un « Félicitations cadet ! » fier. Ce moment met un terme à toute une formation à l'académie du FBI. Des mois de souffrance, de dépassement de soi, d’utilisation d’armes et d’apprentissage aux techniques d’interrogatoires. Entre autre. Tous les jeunes présents ici, en rang, au garde à vous, vont rejoindre leur lieu d’affectation d’ici quelques jours. Les meilleurs d’entre eux rejoindront des brigades d’élite, d’autres auront moins de chance. Mais tous deviendront des agents respectés dans quelques années. Le commandant les regarde, jetant son œil protecteur sur eux. Un par un. Les toisant. Les analysants. Avant d’entamer son discours. « Chers élèves, j’ai été votre instructeur durant de longs mois et je suis fier de la promotion que vous formez. Je pense vous avoir inculqué toutes les notions que vous devez savoir, le reste, vous le découvrirez sur le terrain. » Il marque un temps de pause. Sourit. « Que la réussite soit avec vous. » D’un geste assuré il se met au garde à vous et effectue un salut militaire auxquels les élèves répondent dans un même ensemble. Dans un claquement de rangers à l’unisson.

~~ ~~ ~~

C’était il y a si longtemps. En tout cas, cela semble l’être. J’ai toujours tout eu. De l’amour de mes parents jusqu’à leur compte en banque bien rempli. Je n’ai jamais manqué de rien. Ce passage de ma vie est une fierté, un accomplissement réussi sans leur aide. Même si cela fus dur, aussi bien physiquement que psychologiquement. J’ai toujours eu leur soutien et je ne les remercierai jamais assez. Mes meilleurs amis aussi ont toujours été derrière moi, ce qui représente sans aucun doute un gros point fort et un élément clé dans ma réussite. A l’époque, je n’aurai jamais pu savoir que les choix que je faisais, les études que j’avais suivi, définiraient ma vie de façon aussi droite et aussi impartiale. Mais je ne regrette rien. Je dois avancer. Avec le soutien que j’ai. Je n’ai pas besoin de me retourner sur le passé ni même de me demander ce qu’aurait été ma vie si j’avais fait les choses autrement. Mais c’est ainsi que ma vie d’aujourd’hui a naquit, à travers mes choix d’étudse et mon engagement au sein du FBI à ma sortie d’Harvard. Vous n’en avez peut-être rien à faire. Mais je vous assure que ça, c’est important. Savoir comment j’en suis arrivé là, à ma vie actuelle si merdique.


La grosse affaire
" Un gamin "
ANNÉE 2010
Début 2010. Los Angeles.

Le dossier est jeté sur le bureau. Une façon insolente dans le geste, presque supérieure. L’agent du bureau d'investigation, assis sur son siège et les yeux fixés sur l’écran d’ordinateur devant lui, lève son regard pour apercevoir son collègue, le visage fermé. Quelle mauvaise nouvelle allait-il lui annoncer ? Pourquoi cette tête si sombre ? Il ne pose pas de questions, s’enfonce dans son siège qui bascule doucement et s’empare du dossier pour en feuilleter le contenu. « Un gamin… » Les mots lui échappent. Il n’en veut pas. Quel homme dans ces lieux souhaiterait une telle affaire ? « Tu seras en charge du dossier. » Aucun des deux hommes n’ajoute autre chose. S’échangeant simplement un regard, à moitié inquiet, à moitié reconnaissant. Rien de descriptible. Alors la voilà. Sa première affaire. La vraie. Qui va le pousser, lui, seul, à la tête de toute enquête. Il vient d’être jeté dans le grand bain sans cérémonie et ce dossier signe donc cette réussite d’une manière forte. Son collègue s’en va face au silence qui s’est installé. Pendant ce temps. Le brun dans son fauteuil se plonge dans les lignes rédigées. S’imprégnant des faits, des preuves, de l’avancée de la chose. La police de Los Angeles avait donc abandonné ses recherches après la disparition d’un gamin. Pourquoi ? Une mauvaise histoire stagnait sous tout ce charabia de flic. L'agent fronce les sourcils en s’enfonçant dans sa lecture.


Un mois plus tard. Los Angeles.

« Sacha Lewis vient d’arriver, je vous l’amène ? » « Non, j’arrive. » L'agent soupire un bon coup avant de se lever en prenant appui sur son bureau et de congédier d’un signe de la main sa collègue. La tablette de bois sur laquelle il travaille est recouverte d’une dizaine de feuilles, immobiles, attendant peut-être un meilleur sort que celui qui leur est réservé … Pourrir dans une boîte d’archives une fois l’affaire clôturée. Il sort du bureau pour aller à la rencontre de la fameuse Sacha. Il la cherche du regard. La trouve. Et vient s’adresser à elle. Un air dépité sur la face. Sans sourire. Sans joie. Signe d’une fatigue qui commence à se marquer. « Mademoiselle Lewis, agent Wheeler, enchanté. » Il sert la main de la jeune fille. Elle ne semble pas très à l’aise ici. « Veuillez me suivre, on va aller s’installer dans mon bureau. » D’un coup de tête il l’invite à sa suite. Elle. La sœur de la victime. Elle. La réponse à probablement beaucoup de questions. Elle. Qui fera bousculer toute une enquête.

~~ ~~ ~~

Cette affaire m’a habitée. Jour et nuit. Je ne vivais que pour cette enquête pendant un an entier. Un an de sacrifices. Un an sans sommeil réparateur. Un an sans repos. Je me suis battu corps et âme pour cette famille, pour cette détresse que j’ai lu dans les yeux de cette femme. Sacha. Pourquoi me hantes-tu encore maintenant ? Pourquoi est-ce que je me sens aussi brisé quand je pense à toi ? Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à être avec une autre femme sans penser à toi ? J’aurai tellement aimé t’aider. Mais cette enquête. Je ne l’ai jamais fermée avec un brin de réussite. Je n’ai jamais retrouvé cet enfant. Cette enquête m’a brisé. Des années de silence se sont écoulées. Aujourd’hui j’ai tant de regrets, tant de sentiments pour cette femme que j’ai laissée seule dans une souffrance si profonde. Je m’en veux. Tellement.




Lane boy
call me back
you're the judge, oh no, set me free
Cette partie est peut-être celle qui compte le plus: si vous avez pu développer votre personnage par le biais d'informations générales dans la première moitié de la fiche de présentation, il est à présent temps de rentrer dans les détails. Ne prenez pas l'histoire à la légère, elle permettra aux membres de se faire une meilleure idée de ce qu'est votre personnage et offrira la matière nécessaire pour mettre au point de nombreux liens. Nous n'exigeons rien de particulier d'un point de vue mise en forme, libre à vous de présenter l'histoire sous forme de RP, de journal intime, de narration, d'anecdotes... Tout ce qui vous inspire, du moment que votre texte se compose d'au moins 350 mots. N'hésitez pas à supprimer ces lignes de texte afin de rédiger votre histoire, et bonne rédaction !

________________



le cœur meurtri
Tu me hantes. Jour. Nuit. Tu m'habites. Je n'oublie pas ton regard. Tes yeux qui appellent à l'aide. Et auxquels j'aimerai répondre.


Dernière édition par James L. Wheeler le Lun 4 Sep - 22:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1155-liam-you-can-be-alic http://perfectdisorder.forumactif.org/t1183-liam-kill-me-if-you-dare http://perfectdisorder.forumactif.org/t1217-liam-moretti-213-963-7292#23978 http://perfectdisorder.forumactif.org/t1185-liam-moretti-mr-lucky
Date d'inscription : 02/01/2017
Messages : 410
Pseudo : Blue Velvet
Avatar : James Franco
Orientation sexuelle : Altersexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: JAMES ▶ Le paradoxal et l'anormal    Dim 27 Aoû - 13:26


________________

Namaste bitches
©EXORDIUM
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1253-james-coincide-tes-a http://perfectdisorder.forumactif.org/t1465-james-haut-les-mains-peaudelapin http://perfectdisorder.forumactif.org/t1466-james-l-wheeler-212-841-952#29485
Date d'inscription : 17/02/2017
Messages : 55
Pseudo : Nana
Avatar : Milo Ventimiglia
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : C'est compliqué

Sujet: Re: JAMES ▶ Le paradoxal et l'anormal    Dim 27 Aoû - 13:49


________________



le cœur meurtri
Tu me hantes. Jour. Nuit. Tu m'habites. Je n'oublie pas ton regard. Tes yeux qui appellent à l'aide. Et auxquels j'aimerai répondre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1334-sacha-i-m-bulletproo http://perfectdisorder.forumactif.org/t1363-sacha-lets-be-clear-i-ll-trust-no-one http://perfectdisorder.forumactif.org/t527-sacha-lewis-213-482-8615
Date d'inscription : 14/07/2016
Messages : 1546
Pseudo : Tik Tok
Avatar : Rosie Huntington-Whiteley
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : C'est compliqué

Sujet: Re: JAMES ▶ Le paradoxal et l'anormal    Mar 29 Aoû - 18:50





Je sais pas si je vais m'en remettre
On va faire rêver le forum tu vas voir :siffle:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1666-jack-won-use-your-im http://perfectdisorder.forumactif.org/t1668-jack-won-so-i-chained-myself-to-a-friend http://perfectdisorder.forumactif.org/t1669-jack-won-213-667-1421 http://perfectdisorder.forumactif.org/t1667-jack-won-jwon
Date d'inscription : 27/07/2017
Messages : 48
Pseudo : Nasty / Alex
Avatar : Min YoonGi / Suga
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: JAMES ▶ Le paradoxal et l'anormal    Mar 5 Sep - 18:46

Le sex appeal de cette fiche omgomgomg
Et James est pas mal non plus

Bon courage pour la finir

________________

Faut-il qu'un homme soit tombé bas pour se croire heureux.
Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t849-felix-e-blackfield-i- http://perfectdisorder.forumactif.org/t862-felix-mauvaise-graine http://perfectdisorder.forumactif.org/t863-pseudo-213-555-7777
Date d'inscription : 03/10/2016
Messages : 716
Pseudo : mok
Avatar : Dave HOT Franco
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : C'est compliqué

Sujet: Re: JAMES ▶ Le paradoxal et l'anormal    Sam 9 Sep - 16:59

Jamais tu t'arrêtes toi !!
Amuse toi bien avec ce nouveau perso ma douce

________________

Bitches dancin' naked in my livin' room. She straight out of college, just turned 22. Girl, get your money up, I ain't even mad at you, got you all on me, makin' these niggas catchin' attitudes. Tell 'em don't start it, my niggas retarded. Fuck the judge and the sentence, huh, I got a good lawyer. I got a few girls on the way, baby girl, you ain't leavin'. It's my birthday with the cake, fuck it up, then let me eat it.— Party.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
and all the devils are here



Sujet: Re: JAMES ▶ Le paradoxal et l'anormal    

Revenir en haut Aller en bas
 

JAMES ▶ Le paradoxal et l'anormal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un derniere ride en région d'Abitibi et Baie James.
» Banks : Fils de James ?
» Dennis JAMES
» James Theuri
» Dennis James en prépa


They call it
the city of angels
but all the devils are here

LOS ANGELES ◈ PERFECT DISORDER :: Autour du jeu :: Fiches de présentation