Merci de votre soutien !
Faites vivre le forum en votant aux topsites !
Mais ce n'est pas tout, vous pouvez désormais afficher votre soutien aux yeux de tous en arborant nos nouvelles signatures !
Nouvelle version
La version 4 fait son entrée de diva sur LAPD et avec elle, plein de nouveautés !
Pour tout savoir, c'est par ici

 

 Jack Won ▶ Use your imagination as a destination

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1666-jack-won-use-your-im http://perfectdisorder.forumactif.org/t1668-jack-won-so-i-chained-myself-to-a-friend http://perfectdisorder.forumactif.org/t1669-jack-won-213-667-1421 http://perfectdisorder.forumactif.org/t1667-jack-won-jwon
Date d'inscription : 27/07/2017
Messages : 19
Pseudo : Nasty / Alex
Avatar : Min YoonGi
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Jack Won ▶ Use your imagination as a destination   Jeu 27 Juil - 23:14

Jack Won
She won't let you fly but she might let you sing. Mama's gonna keep baby cozy and warm - Of course Mama's gonna help build the wall
Perfect Disorder
Surname Won
First name Jack, à l'origine KiTae ("ki-té")
birthday 6 Mars 1994 - Séoul
age 23 ans
origins Coréen d'origine, j'ai la bi-nationalité Américaine.
sexual orientation Je suis attiré par une personnalité, pas par un appareil reproducteur (Pansexuel)
relationship status J'ai pas le temps pour ça.
university 2ème année en doctorat de musicologie.
money maker Serveur le week-end chez un glacier du coin, Fosselman's, compositeur le reste du temps. Rien de très glorieux, j'arrive à vendre que des jingles de pubs, au noir le plus souvent.
Officieusement, je suis dealer.
Social climber C'est pas foufou. S'il y a une chose que je regrette, c'est bien le confort de la maison de mes parents. C'est incroyable de passer de ça, à la précarité de la vie étudiante, et que ça soit considéré comme tout à fait normal.

Première chose à laquelle tu penses au réveil Expresso ou Latte ?
Première chose que tu fais en rentrant le soir En revenant du boulot, dormir. Sinon, me poser et regarder ce qui me tombe sous la main, puis nourrir Jimmy.
Une musique qui te fait changer d’humeur en un rien de temps High Voltage, Linkin Park
L'activité qui te remonte toujours le moral La photo, ça détend.
Si ta vie était un film, ce serait: The wall, jk. Mr. Nobody probablement.

Ce qui te fait le plus facilement pleurer Les animaux abandonnés. Je les adopterais tous si j'avais de la place.
Ton plus grand complexe Ma taille. Je suis pas très très grand, et tout le monde ici fait entre 2m et 2m30.
Ta plus grande fierté Avoir été admis dans cette université. Comme toutes les universités prestigieuses, ça coûte une blinde, mais les places sont précieuses.
Ton mot préféré "Bordel."
Le meilleur motif pour raccrocher au nez de quelqu'un au téléphone, à tes yeux Quand je décroche, le simple fait qu'on m'appelle est une raison de raccrocher.

Définis-toi avec une expression "Si j'avais su, j'aurais pas venu"
Ta personnalité en un mot  Péculier. Eh ouais.
Ta personnalité (au lit) en un mot  En ce moment, absent. Le reste du temps,  tactile.
Plutôt sexe ou abstinence ?  Sexe
Tu as le pouvoir de changer le monde. Que fais-tu ?  J'organise une grande distribution de tolérance, et j'en donne à tout le monde.



Who are you ?
you're the judge oh no
   Jack KiTae Won est un jeune homme de 23 ans, né le 6 mars 1994 à Séoul. Il y a vécu jusqu'à ses 3 ans, quand sa famille a déménagé aux USA pour errer d'état en état, en fonction des petits boulots de ses parents. C'est en devenant policier pour son père YuJin, et professeure de langues dans un lycée public pour sa mère MinJi, qu'ils se sont installés à Los Angeles. Attirés par les bons salaires, ils avaient sous-estimé le coût de la vie Angeline. Bien que le petit KiTae, renommé Jack pour mieux s'intégrer, n'ai jamais manqué de rien, les Won faisaient partie de la classe moyenne avec un revenu plus bas que les indigènes, des fins de mois toujours compliquées. Maintenant, Jack était assez grand pour le comprendre. A 7 sept ans, il savait déjà que demander un jouer en moins pour Noël, ça voulait dire qu'ils pourraient se permettre un meilleur repas de réveillon. Alors il ne demandait pas, et ainsi apprit à se taire.
   Comme papa disait, si tu as besoin de le demander, c'est que tu ne le mérite pas totalement.
   Il est fils unique, sa mère refusait de "payer autant pour donner la vie". Leur intégration à Los Angeles fut lente, la barrière du langage facilement surmontée par Jack et MinJi était un véritable obstacle pour le père. Ce ne fut que vers les 10 ans de son fils,4 ans après leur arrivée à LA, qu'il commençait à ramener des collègues à la maison, et pas que d'autres immigrés coréens. Il venait alors à peine de rentrer dans la police.
   L'adolescence de Jack ne fut pas chaotique. Il avait des amis, des passions qu'il étudierait à l'université, et faisait preuve de bonne volonté au lycée. Public, bien entendu, celui-là même où maman travaillait. C'est à cette période qu'il commença la marijuana, explora sa sexualité, pour apprendre qu'il était pansexuel. On lui proposa de se faire un peu d'argent de poche en vendant de la drogue, et pour se payer ses repas à la cantine du lycée lui-même, il accepta.
   Mais il n'était pas heureux. Son père tenait à ce que Jack soit éduqué à la coréenne. Strict, rigoureux, l'homme n'avait jamais été plus déçu que le jour où son fils avait annoncé vouloir faire des études de musicologie. Un doctorat qui durera jusqu'à ses 26 ans. Jack était pris à l'UCLA. Une école prestigieuse, d'où sortaient de futurs génies chaque année. Y rentrer était quasi-impossible, en particulier en musicologie ou dans les domaines artistiques. L'adolescent avait pleuré de joie en lisant sa lettre d'acceptation à l'Université. Mais jamais il ne serait médecin. Ou avocat. Ou ingénieur. Qu'est-ce qu'un compositeur avait comme valeur ? Aux yeux de papa, absolument aucune.
   Les artistes sont des déchets KiTae. Tous.
   Les mots de son père étaient rentrés, restés dans sa peau comme un tatouage.
   Toutes ces années, ses joies, ses déceptions, c'était toujours son père qui les avait décidées. Jack avait apprit à ne ressentir que ce que YuJin lui autorisait.
   C'est à ce moment-là que les disputes entre ses parents ont commencé. Peu après sa première rentrée en tant qu'undergraduate en 2011.  Pour économiser, il habitait toujours chez eux, mais allait souvent passer la nuit chez des amis, ou chez des conquêtes. Son père ne le regardait même plus.
   Le verdict tomba en décembre 2012. Sa mère avait un cancer. La première année, tout allait bien, malgré la perte de cheveux, la fatigue, l'affaiblissement et les vomissements. La deuxième, maman avait les cheveux qui repoussaient, aussi beaux et doux qu'avant. Les médecins espéraient même une rémission totale, jusqu'à ce qu'une sévère rechute emporte définitivement MinJi le 14 décembre 2014.
   Un tragédie, certes banale, qui n'était pas arrivée seule. Un flic, qui avait coincé Jack quelques mois auparavant en train de vendre un peu d'herbe, le faisait chanter. Si le garçon lui fournissait d'autre noms de dealers, il le laisserait libre et n'aurait pas d'amende ou de peine de prison. Si Jack lui servait d'indic, le commandant de police s'était engagé à garder cette activité secrète. Raté. Tout flic que son père était, il l'a expulsé de chez lui. C'était le déshonneur de trop.
   Un fils musicien, qui en plus soit camé ? Hors de question.

   Alors Jack s'est renfermé. Dans une ville de plusieurs millions d'habitants, il est facile de se sentir seul. La solitude est devenue son quotidien, elle est normale à ses yeux. Pour le citer, "c'est sa meilleure amie".
   Il a abandonné l'idée de lier des liens avec gens, et garde toujours une certaine distance avec eux. Loin d'être méchant ou agressif, et plutôt sympathique en réalité, il refuse de se lier. De s'investir, de s'attacher également. Tout simplement. Il a des amis, des collègues. La plupart vous diront  que c'est un type bien, compréhensif au possible. Mais que malgré tout, il ne s'ouvrira jamais totalement.
   Aussi, il n'a pas mauvaise réputation sur le campus. C'est le type qui change souvent de couleurs de cheveux, du blond platine au roux, en passant par le rose et le vert chlorophylle. C'est le fournisseur des fraternités, et un musicien passionné.

   Aujourd'hui, Jack est toujours indic, il n'est plus payé ou protégé, mais dévoile des informations de moindre importance aux flics pour protéger ses arrières. Récemment, le petit brun (d'1m75, il tient à le préciser) s'est vu confier par la pègre le soin de vendre des drogues un peu plus fortes. Acide, ecstasy, cocaïne, tout ce que vous pouvez désirer.
   Avec son diplôme en main, il continue son doctorat de musicologie. Il s'est également trouvé une place de serveur, chez un glacier de l'Alhambra pendant le week-end. Pour arrondir les fin de mois, il compose de petits jingles ou musiques de pubs, vendus à bas prix. Doué au piano comme au clavier, il se produit de temps en temps sur scène avec ses camarades de classe, ou en tant que rappeur sous le pseudo de J-Won. Ce n'est jamais bien payé, c'est cependant ce qu'il préfère dans sa vie actuelle.
   De nombreuses sources de revenus qui s'avèrent toutes très limitées. Elles lui permettent désormais de rembourser ses loyers en retard. Il vit dans la précarité étudiante, dans un appart minuscule, sans jamais savoir s'il pourra manger à sa faim le soir-même.
groupe ◈ Usual Suspects S'il était autrefois surveillé, et protégé par la police, aujourd'hui Jack peut s'avérer doublement suspect. Pour la police, qu'il ne tient pas au courant de ses prises de galons dans la pègre, comme pour la Mafia elle-même. Jack tends cependant plus du côté mafieux, et participe à éliminer sa concurrence, en dénonçant les dealers des autres gangs.
Wish
i could escape this jungle of concrete
Criminal record
you're the judge, set me free
Supposément, son casier judiciaire est vierge, à l'exception d'une amende minime pour avoir été contrôlé car sous emprise de stupéfiants, et ce en été 2014. Ce n'était qu'un peu de marijuana, encore illégale à l'époque. Devenu indic, les traces de ce délit ont tout bêtement et été effacées.  
En réalité, le commandant de police a gardé trace des activités de dealer de Jack. Il suffirait que l'étudiant se prouve inutile, ou trop embarassant pour sa carrière, pour que ce qu'il a balancé aux flics se retourne contre lui et qu'il finisse lui-même devant un juge.

Tout ça, c'est sans compter sur ses trafics plus récents, cette fois-ci de drogues dures et complètement illégales. Si Jack se faisait attraper, il risquerait de croupir un certain moment en prison.
Black mirror
los angeles perfect disorder
Prénom/pseudo Alex, mais internet me connaît mieux sous le pseudo de Nasty Panda
âge/anniversaire 19 ans, je suis née le 9 Mars (oui, comme le charmant jeune homme qui me sert d'avatar)
Pays France
Présence Pendant les vacances, je suis beaucoup là. A la reprise, ça risque d'être plus dur, étant en école d'Art. Je tâcherai de venir les week-ends ♥
Personnage Inventé à ~80% on va dire. Je me suis largement inspirée de ma vie & de celle du modèle, notamment pour le rap underground. Facilité pour trouver des stocks, tout ça c:
IntrigueS'il n'est as trop tard, pourquoi pas.
Où as-tu trouvé le forum ? J'ai été contactée par une de vos charmantes admines, et on vous prépare une petite surprise ehehEHEHEHEH 
Qu'en penses-tu ? Normalement je peux pas voir le violet, mais ce design est juste TROP SEXY
Newsletter Ouais
En cas de suppression Non, laissez mon petit chat tranquille :'(
Ta plus grande peur vis à vis du forum De pas être au niveau, vis à vis de l'activité commd du niveau de rp. Je reprends après plusieurs années d'arrêt :c
Autre chose ? J'espère que vous aimerez Jack, c'est un petit cinnamon roll  
Bottin
Code:
<span class="bottinpris">◼ MIN YOONGI / SUGA</span> • Jack Won


Dernière édition par Jack Won le Ven 28 Juil - 15:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1666-jack-won-use-your-im http://perfectdisorder.forumactif.org/t1668-jack-won-so-i-chained-myself-to-a-friend http://perfectdisorder.forumactif.org/t1669-jack-won-213-667-1421 http://perfectdisorder.forumactif.org/t1667-jack-won-jwon
Date d'inscription : 27/07/2017
Messages : 19
Pseudo : Nasty / Alex
Avatar : Min YoonGi
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: Jack Won ▶ Use your imagination as a destination   Jeu 27 Juil - 23:33

J-Won
16 line, a rhyme missile
My blood's type Krylon, technicolor type A

9 Décembre 2014

Jimmy n'est pas dans son assiette. En boule sur mes jambes, il ronronne lentement, suivant le rythme d'une voix en sourdine qui lui est malheureusement si familière. Les seuls moments où il est affectueux, c'est quand il est malade, si tant est que malaxer mon jean toutes griffes dehors soit une preuve d'affection. Il n'a pas touché à son assiette non plus avant de venir réclamer sa dose d'amour quotidienne. Ses yeux malicieux m'implorent de le pardonner, avec sa tête toute droit sortie d'un film Disney, je pourrais presque l'entendre me parler.

- Désolé d'avoir encore vomi sur ton lit. Je t'autorise à me caresser, pour adoucir ta colère. Je pourrais te regarder nettoyer si tu veux ?

Ça attendra. Le flic est là, il monologue dans vide, mais me lâchera pas avant d'avoir des noms. "Blablablabla on a chopé un groupe d'ados sous lsd blablabla à 16 ans elle se vendait déjà pour sa came blablabla" C'est vrai que c'est la période des fêtes. Les gens seuls supportent pas, et la consommation des drogues douces comme fortes augmente, le trafic humain des prostitué(e)s voit ses plus beaux jours de l'année pendant que les barons du crime sont près d'une cheminée avec leurs enfants. Après tout, tout les moyens sont bons pour se tenir chaud en hiver.
Avec mes bons contacts, c'est là que j'interviens.
Autant je savais qu'on pouvait vendre son cul ou sa dignité, et j'avais jamais eu aucun problème avec ça, autant vendre son intégrité ainsi que la liberté de ses potes, c'était un peu plus dur à avaler. Le pire, c'est que jamais on ne m'avait soupçonné d'être une balance, ce qui me tiraillait les intestins autant que mes convictions morales. Au moins on me payait. Des clopinettes, certes, mais je n'étais pas qu'un simple traître. Non, j'étais un traître rémunéré.
Tout ça pour payer l'université ? Eh. Bienvenue aux États-Unis.

Je caresse toujours Jimmy. Mes infos valent de l'or , et m'évitent de finir en taule pour des délits mineurs. C'est le deal : pas de taule ou d'amende, contre des noms, des lieux de transaction, etc. Quand on sait que les trois quarts de LA consomme ou a consommé des drogues régulièrement, se faire choper c'est comme perdre à la roulette russe. J'ai jamais eu de chance. La première fois, c'était un petite amende lors d'une descente de la police pendant une soirée étudiante, la deuxième, c'était moi le fournisseur et j'avais des dizaines de grammes dans les poches revolver de mon bomber. Il en pue encore, d'ailleurs.

Si j'avais su que mon don pour me foutre dans toutes situations foireuses du monde me servirait un jour, j'aurai bossé sur mon jeu d'acteur plus tôt.

- J'ai entendu dire que ta mère est à l'hôpital ?

Être mauvais acteur est-il signe d'honnêteté, ou de simplicité ? Je me suis étouffé avec ma bière, et je tousse comme un imbécile. Putain de flic qui se moque de moi maintenant. Jimmy saute de mes genoux pour se réfugier sous la table basse poisseuse. Il n'aime pas les inconnus, moi non plus.
Il n'a nul part où fuir sans s'exposer dangereusement. Moi non plus.
Ce salopard m'a absolument coincé. Je ne sais pas ce que les barons de la drogue que je fréquente (seulement de loin, qui plus est) ont à voir avec le cancer terminal de ma mère, et ça doit se voir à mon regard. Il renchérit, c'est son travail d'appuyer lourdement sur la corde sensible des criminels.

- Ça coûte cher l'hôpital, non ? L'université, auss-
- OK. Je vois où vous voulez en venir, maintenant fermez-là.

Je bois une gorgée pour m'adoucir la gorge. L'alcool moelleux m'aide à retrouver la voix pendant que les bulles déchirent mon larynx. J'ai la gorge serrée, je veux vomir, et le chat m'a abandonné. Il est probablement caché sous le lit. Il déteste qu'on lève la voix. Mon cerveau va trop vite et trop lentement à la fois. Si ça fait un moment déjà que maman va mieux, le simple fait de penser à  l'avenir me paralyse. Je reprends, en bégayant.

- Qu'est-ce que je dois faire, pour combien ?

Mon père disait tout le temps qu'il "ne voulait pas d'un faible" comme fils. Il a arrêté de radoter quand il a compris que c'était trop tard.
Si ma mère ne fréquente pas un de ces hôpitaux ultra-perfomants réservés aux starlettes & aux politiques, si tant est qu'il y ait différence entre les deux, la santé ici coûte cher. Accumulé aux frais de scolarité, et même avec l'aide mon père, nous sommes tout les deux endettés. Profondément endettés. Ayant à peine vingt ans, c'est dur. Une faiblesse que ce flic a su exploiter. Tout un art.

- Je prends donc ça pour un oui ?

Je ne réponds que d'un signe de tête, et il passe près d'une heure à m'expliquer ce que je dois faire, dire. Quand et comment. Il me dresse, comme un gentil petit chien, qu'il s'empressera d'attacher à un arbre dès que je me prouverai inutile. Il s'engage à payer une semaine d'hôpital, pour ma peine.

14 Décembre 2014
Maman n'a pas tenu une semaine. Si son état s'est rapidement détérioré, il en va de même des relations avec mon père. Il est flic, lui aussi, et je me suis fait balancer.
Il m'a coupé les vivres, je n'ai plus de maison.

Je sais plus trop quand, fin 2015 peut-être ?
J'ai trouvé une colocation d'étudiants, pas loin de l'université. Certains sont dans des fraternités, me supplient de les rejoindre, mais je refuse.
Parfois, je suis obligé de leur piquer leurs repas. Le flic ne me paye plus autant qu'avang. Ils ne le remarquent jamais, ou alors me laissent faire. Ils m'aiment bien. Je leur partage l'herbe que mes patrons me donnent en trop.
J'ai arrêté de dénoncer mes potes & les dealers importants, mais le flic me surveille toujours de trop près. De temps en temps, je balance un dealer un peu trop imprudent, le genre de type qui se fera arrêter de toute façon, histoire de ne pas être harcelé. Et de peur qu'il m'envoie en taule, surtout.
La plupart du temps, ils n'ont rien à voir avec mon patron.
Je change de logement dès que j'en trouve un moins cher, déjà que j'avais du mal, m'attacher aux gens est devenu absolument impossible. J'ai parfois envie de pleurer quand je vois mes anciens colocs me parler sur messenger. Quand je leur réponds, ils sont heureux d'avoir de mes nouvelles, et insistent pour qu'on se voit.

Se sentir seul dans un appartement bondé, ça fait mal.
Comment est-ce que tu peux éviter toute interaction sociale, alors que vous êtes six dans ton appart ?
Tu me dégoûtes Jack.
Je me reconnais plus.

Rentrée scolaire 2016
Je fume de moins en moins, autant clope que beuh. J'ai failli rater mon année à cause de cette merde.
J'ai bien profité cet été. J'ai couché, j'ai fumé, j'ai bu. Parfois les trois en même temps.
Même avec une jeune femme sur mes genoux, ou un Apollon qui dorme dans mon lit, je ne me sens plus proche de personne.
Même peau nue contre peau nue, même plus ce frisson dans le dos en la voyant dégrafer son soutient-gorge.
Absolument aucune électricité sur le bout des doigt quand je caresse leurs peaux. Aussi nues soient-elles.

Ils ne me comprennent pas, mais je les comprends. Je ressens leurs sentiments, je les absorbe quand ils me parlent. Ça bouillonne dans mon ventre, je m’émeus plus des malheurs des autres que des miens.
C'est toujours un plaisir d'apprendre à les connaître. Parfois, ils écoutent ma musique, regardent mes photos, viennent voir mes concerts, que ce soit en tant que rappeur ou claviériste. Parfois on couche plusieurs fois. Parfois on ne couche même pas. Pourtant, aucun de mes sentiments ne me vient, si ce n'est que je répugne.
C'est la seule chose que je ressens maintenant.
Je sais parfaitement que je les répugne, eux-aussi.

C'est comme si j'avais construit un mur à la place de ma peau.

Jamais de lien. Le sexe est toujours bon, jamais assez.
Mon cœur n’accélère plus quand une charmante personne m'accoste.
C'est jamais assez, jamais assez bon. J'ai abandonné.

Vacances de Noël 2016
Les gens me laissent indifférent. S'il m'est impossible de créer un lien véritable avec les gens m'entourant, j'ai appris à les connaître. Certains me diront philanthrope, je dirais plutôt que je comprends les gens. Profondément, bien que je ne sois incapable d'échanger plus que des banalités avec eux.
Leur présence, leur existence ne vaut plus rien à mes yeux, et j'ai pourtant lutté.
J'ai perdu.

J'ai trouvé un repos dans la solitude. Si j'ai des amis, il y a & aura toujours une distance. Un mur. Une distance de sécurité. Ils existent, mes amis, croyez-moi. Nous sortons parfois le soir, quand nous ne travaillons pas. On se comprends, on s'apprécie.
Ils viennent me voir sur scène, bien qu'ils n'apprécient pas tous ce que je fais. Ils m'aident parfois à trouver des bars ou des boîtes où me produire. Leur générosité m'englobe tout entier, ils sont sincères. Je suis la roue de secours au carrosse de leur amitié. Je suis incapable de leur retourner leurs bons sentiments. Je ne peux m'empêcher de penser que ce ne sont que des actes intéressés, par des étudiants faux et mauvais jusqu'à l'os.
Tant mieux. Je sais que je vais les perdre un jour, peu importe comment. Je m'interdis de m'attacher à eux, je n'ai que des sentiments mitigés.
Je n'aime plus, j'apprécie. Je ne m'enthousiasme plus, je souris.
Je ne pleure plus, je compose. J'écris.

Mais je me sens toujours seul. Je suis nihiliste, mes amis me disent déprimant, mais qu'ils "m'aiment quand même."

Février 2016
J'ai adopté un chat. Jimmy m'a adopté aussi. Il a réussi à gratter un petit passage dans la terre, au dessous de mon mur, directement vers mon cœur.
Les colocs l'adorent. Moi aussi.

[Flashback]Mai 2014

- Chaton, le sexe c'est précieux.
Ton père est traditionnel, mais moi je pense que c'est une preuve d'amour. J'ai couché avec tout les hommes que j'ai aimé. Ils n'étaient pas nombreux, pourtant ton père m'a traitée de salope quand il a su que je n'étais plus vierge, je n'ai jamais regretté. Tu sais, j'aime la Corée de tout mon cœur, mais tu n'aurais pas été heureux là-bas. Je n'ai jamais réussi à l'être.
Je ne te jugerai jamais. Tu me dis que tu es pansexuel, je suis fière de toi. Tu n'as pas l'esprit de ton père, tu progressera dans la vie, pas comme lui. D'ailleurs, j'ai consulté ton bulletin. Tes profs te complimentent beaucoup ! On m'a dit que tu avais une scène ce soir ? Je suis fière de toi, mais il faudra être fort pour ton premier concert.

Je me suis mis à pleurer, et même alitée, maman m'a pris dans ses bras. J'ai du faire attention à ne pas arracher ses fils, mais sa main qui caresse mes cheveux me fait tout oublier. Son mélange d'anglais et de coréen est le seul langage qui me touche à ce point.

- Tu devrais te couper les cheveux mon chat. Ils te tombent dans les yeux c'est pas beau du tout. J'aime bien le le roux sur toi d'ailleurs. As-tu entendu la jeune femme qui a gagné l'eurovision d'ailleurs ? Elle a une voix d'ange, sa robe était sublime !

Elle essaie de détourner mon attention, de me détendre. Je joue le jeu, et ce fut un magnifique débat, ce soir-là, sur laquelle de ces chanteuses à vibrato avait la robe la plus hideuse.

Printemps 2016
J'ai définitivement arrêté la cigarette, et je ne fume d'herbe qu'à des fins récréatives & aussi rarement que possible.
C'est plus facile de composer sobre & seul et sans me vanter, mes notes à l'UCLA on redécollé depuis quelques mois. Comme une fusée. Peut-être qu'un jour, je pourrai toucher les étoiles ?
Je suis sobre en cours, sobre quand je compose pour l'école, et j'arrive à socialiser avec mes colocs, les anciens comme les actuels.
Je les côtoie maintenant, toujours sans jamais arriver à m'attacher à eux. Ils supportent ma présence, et sembleraient même l'apprécier ?
Je garde mes distances, toujours. Ils n'ont aucune raison valable de m'apprécier, je n'y crois pas.

Par nécessité, comme un job alimentaire, je deale toujours, mais je ne consomme presque plus, seulement parfois avant de composer des chansons. Les miennes, pas les sons que je fais comme "devoirs" pour l'université ou ceux que je vends à des pubeux véreux. Non. Mes sons.
Mon "supérieur" me fournit toujours une dose supplémentaire, vouée à ma consommation. C'est un type compréhensif, il se fiche que j'arrête, et m'encourage à vendre ma dose & garder de l'argent pour mon loyer. Il a abandonné ses études. Pourtant il m'encourage à continuer les miennes. Il ne rate jamais les expos du club de photos de l'UCLA, ou mes concerts. Même ceux dans des salles les minuscules ou des bars louches. Il me dit que mes raps lui parlent, et ça ne manque jamais de me faire sourire.
Quand je rappe, je sens une connexion avec mon public.
J'ai des frissons.

J'aime ça,
je vis pour ce moment.

Le flic a peur que je ne fournisse plus d'infos, sous prétexte que je ne suis plus camé. Il me harcèle, au téléphone et vient parfois à l'appart, histoire de m'engueuler un bon coup.

Pour la première fois depuis 2 ans, je sens un brin de vie dans mon corps.
Quand je monte sur scène pour jouer, ou pour rapper, je sens mon sang couler dans mes veines.
J'entends mon cœur battre.
Mon public l'entends aussi.

Printemps 2017
Mon dealer s'est fait arrêter par les flics. Il s'est pendu le lendemain en prison.

Ses supérieur on jugé qu'avec mon ancienneté, j'étais quelqu'un de confiance. Que je méritais un poste un peu plus important dans la pègre.
J'ai essayé de refuser. Après tout, j'ai trouvé un boulot chez un glacier, pas loi de chez moi. C'eut été un moment parfait pour arrêter de dealer.

- Je fais des études m'sieur. J'ai besoin de thunes, ok. Mais j'ai surtout besoin d'être libre, et pas en prison.

Comme si on pouvait échapper à la mafia.
S'il ne me confiait qu'un peu de marijuana depuis 3 ans, maintenant, il me juge capable de vendre de la cocaïne, de l’ecstasy, de l'acide. Entre autres.
Je refuse cependant catégoriquement de vendre du GHB, et à mon grand étonnement, il comprends, et accepte. Le parrain aurait-il des convictions ?
Étant étudiant, il juge que je serai le plus efficace en vendant sa came, "ma came maintenant", dans les soirées étudiantes. Il me conseille même de rejoindre une fraternité pour augmenter mes profits. Chose que je n'ai pas faite, mais qui n'a pas freiné mon succès.
C'est ainsi que je suis devenu le fournisseur officiel des soirées étudiantes de l'UCLA. Il n'y a plus de fête sans moi, à vrai dire.
Ouais je sais, vie de merde. On se sent jamais plus seul que dans une soirée où on ne connaît personne.
De temps en temps, des undergraduate décident de me consoler, et ça me briserait le cœur de refuser.

Mes gains ont augmenté. Ces gosses de riche sont capables de faire voler des billets de cent dollars pour payer de la cocaïne pour tout leur frères & sœurs de Gamma Je-sais-plus-quoi ou Epsilon Tout-le-monde-nous-prend-pour-des-connes. (À moins que ce soit l'inverse, je sais jamais qui est qui, et à mes yeux c'est un très mauvaise idée que les profs encouragent ce communautarisme bas-de-gamme.) Ils achètent un peu d'herbe en plus pour leurs invités, parce qu'ils ne sont pas des sauvages. Bien entendu.
Au final, je touche toujours à peu près 5% des ventes maximum, quand les boss sont généreux. Les drogues dures coûtant bien plus cher, je me retrouve à pouvoir rembourser mes loyers en retard, et commencer à rembourser, dollar par dollar, mes frais étudiants.

Je sens la gueule du loup se refermer sur mon cou délicatement.
L'odeur du sang, de mon propre sang, me donne envie de vomir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1641-santiago-money-makes
Date d'inscription : 27/08/2016
Messages : 479
Pseudo : Chucky / EsterC
Avatar : Alexis Ren
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)

Sujet: Re: Jack Won ▶ Use your imagination as a destination   Sam 29 Juil - 12:17

Nastyyyy Panda, c'est toi :chat:
Bienvenue

________________

   
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1666-jack-won-use-your-im http://perfectdisorder.forumactif.org/t1668-jack-won-so-i-chained-myself-to-a-friend http://perfectdisorder.forumactif.org/t1669-jack-won-213-667-1421 http://perfectdisorder.forumactif.org/t1667-jack-won-jwon
Date d'inscription : 27/07/2017
Messages : 19
Pseudo : Nasty / Alex
Avatar : Min YoonGi
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: Jack Won ▶ Use your imagination as a destination   Sam 29 Juil - 20:19

Merci de ton accueil Santiago ♥ Ce chat m'a totalement séduite.  
Par contre je t'avoue ne pas reconnaître ton pseudo honte sur moi ç-ç, tu peux me rappeler où on s'est croisées, please ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1335-kai-nom-d-un-anti-vi http://perfectdisorder.forumactif.org/t1336-kai-norton-on-roule-notre-bosse-ensemble#26900 http://perfectdisorder.forumactif.org/t285-kai-norton-213-482-6262#2004 http://perfectdisorder.forumactif.org/t286-kai-norton-kenor#2015
Date d'inscription : 28/08/2016
Messages : 1498
Pseudo : Nana / Ananas
Avatar : Adam Senn
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: Jack Won ▶ Use your imagination as a destination   Sam 29 Juil - 21:49

Oh le débarquement de mes rêves J'adore !!!!! Bienvenue !!!!!

________________



Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1666-jack-won-use-your-im http://perfectdisorder.forumactif.org/t1668-jack-won-so-i-chained-myself-to-a-friend http://perfectdisorder.forumactif.org/t1669-jack-won-213-667-1421 http://perfectdisorder.forumactif.org/t1667-jack-won-jwon
Date d'inscription : 27/07/2017
Messages : 19
Pseudo : Nasty / Alex
Avatar : Min YoonGi
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: Jack Won ▶ Use your imagination as a destination   Sam 29 Juil - 22:22

Je fonds Kai, merci de ton accueil
"Oh le débarquement de mes rêves" Tu vas me faire rougir c:

________________

There's no sensation to compare with this
Suspended animation, a state of bliss
Can't keep my mind from the circling skies
Tongue-tied and twisted just an earth-bound misfit, I
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1641-santiago-money-makes
Date d'inscription : 27/08/2016
Messages : 479
Pseudo : Chucky / EsterC
Avatar : Alexis Ren
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)

Sujet: Re: Jack Won ▶ Use your imagination as a destination   Sam 29 Juil - 22:36

@Jack Won a écrit:
Merci de ton accueil Santiago ♥ Ce chat m'a totalement séduite.  
Par contre je t'avoue ne pas reconnaître ton pseudo honte sur moi ç-ç, tu peux me rappeler où on s'est croisées, please ?

C'est simplement que les filles (Arizona et Kai) m'ont parlé toi car on vit dans la même ville. (on est amies quoi )

________________

   
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/09/2016
Messages : 943
Pseudo : Luluche
Avatar : Sophia Bush
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : En Couple

Sujet: Re: Jack Won ▶ Use your imagination as a destination   Sam 29 Juil - 22:44

Welcome to los angeles
don't worry baby
admin référent : Arizona
My thoughts Dis donc cette histoire est vraiment dur entre un père si strict et une mère qui s'envole au ciel ... L'histoire est vraiment prenante, tellement bien détaillée qu'on pourrait se faire des images de chaque moment de ton histoire. J'adore la façon dont tu écris en plus Alors je te dis bienvenue sur LAPD
Welcome ! La validation de ta fiche marque officiellement ton entrée dans la famille LAPDienne. Toutes nos félicitations ! Nous sommes certains que tu passeras un excellent séjour parmi nous et que tu trouveras rapidement ta place au sein de notre communauté. Pour t'aider, voici une petite liste de liens utiles qui devrait te permettre de trouver tous les sujets importants pour bien commencer ton aventure.

Premiers pas sur le forum Avant tout, il est important de se familiariser avec les détails techniques du forum. Si tu ne l'as pas encore fait, n'hésite pas à lire les différentes annexes qui te permettront de mieux situer ton personnage dans l'univers du forum.

- Questions / Suggestions
- Les sujets à ne pas manquer
- Annexes
- Devenir un tueur
- Gestion des points
- Comprendre les taux de suspicion
- Suivi des intrigues

Se tisser des liens Il est temps de passer à l'étape suivante: celle de l'intégration. Nous savons ô combien il peut être effrayant et difficile de trouver sa place sur un nouveau forum, ce qui explique pourquoi nous tenons impérativement à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour nous assurer que tu sauras trouver ta place au sein de notre famille. Chaque membre compte à nos yeux, car vous apportez tous quelque chose d'unique au forum. De nombreux systèmes sont en place pour faciliter ton intégration et il est évident que tu peux contacter un administrateur en cas de besoin. Nous te souhaitons bonne chance, bien que nous sommes persuadés que tout se passera bien pour toi: n'aie pas peur, nos membres sont tout sauf méchants ! Un système d'admin référent existe également sur le forum pour t'aider au mieux dans ton aventure.

- Admin référent
- Fiches de liens
- Demandes de RP

Autres liens utiles Sont regroupés ici d'autres sujets qui pourraient t'être utiles durant ton séjour parmi nous. Si les pré-liens coûtent des points, nous aimerions t'offrir ton premier pré-lien gratuitement afin de te remercier d'avoir choisi de t'inscrire sur LAPD. N'hésite pas à découvrir les autres sujets que nous avons soigneusement préparé pour nous assurer que ton expérience parmi nous resterait inoubliable.

- Créer un pré-lien
- Créer un scénario
- Réseaux sociaux
- Carte de Los Angeles
- Commande d'avatars

Et voilà, ce sera tout pour aujourd'hui ! Ne t'inquiète pas pour ton avatar, nous le recenserons automatiquement pour toi, pense cependant à vérifier que tu n'as pas été oublié après validation, sait-on jamais. Si jamais tu cherches quelque chose qui n'a pas été mis en avant dans ce sujet, n'hésite pas à contacter un membre de l'équipe administrative : nous nous ferons toujours un plaisir de te répondre dans les plus brefs délais.

Sur ce, nous te souhaitons un excellent séjour parmi nous, enrichi par des sujets passionnants et des rencontres inoubliables,

Affectueusement,
Le staff

________________



" Temptation & Sincerity "
Chaque personne qu'on s'autorise à aimer, est quelqu'un qu'on prend le risque de perdre ♛ by endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1666-jack-won-use-your-im http://perfectdisorder.forumactif.org/t1668-jack-won-so-i-chained-myself-to-a-friend http://perfectdisorder.forumactif.org/t1669-jack-won-213-667-1421 http://perfectdisorder.forumactif.org/t1667-jack-won-jwon
Date d'inscription : 27/07/2017
Messages : 19
Pseudo : Nasty / Alex
Avatar : Min YoonGi
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: Jack Won ▶ Use your imagination as a destination   Sam 29 Juil - 23:14

@Santiago Holliday aawh, ok. Limite ça me rassure, ça veut dire que j'ai pas la mémoire qui flanche complètement.

@Arizona Harper-Duval, je me suis vraiment amusée avec cette fiche, ça doit se ressentir c: Merci de la validation en tout cas

________________

There's no sensation to compare with this
Suspended animation, a state of bliss
Can't keep my mind from the circling skies
Tongue-tied and twisted just an earth-bound misfit, I
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
and all the devils are here



Sujet: Re: Jack Won ▶ Use your imagination as a destination   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jack Won ▶ Use your imagination as a destination

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'eurycoma longifolia jack
» les début de jack en saut...
» Cherche un Apex Jack...
» Jack a un grain en ce moment !!!!!
» poigner chauffante arriere sur seat jack...jai-tu assez de jus???


They call it
the city of angels
but all the devils are here

LOS ANGELES ◈ PERFECT DISORDER :: Autour du jeu :: Fiches de présentation :: Validées