Merci de votre soutien !
Faites vivre le forum en votant aux topsites !
Mais ce n'est pas tout, vous pouvez désormais afficher votre soutien aux yeux de tous en arborant nos nouvelles signatures !
Nouvelle version
La version 4 fait son entrée de diva sur LAPD et avec elle, plein de nouveautés !
Pour tout savoir, c'est par ici

 

 HENRY ▶ Emptiness is safe, keep it that way

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Invité
and all the devils are here



Sujet: HENRY ▶ Emptiness is safe, keep it that way   Dim 12 Mar - 19:29

Quentin Henry Stuart

Lonely nights I laid awake
Pray to lord, my soul to take
My heart's become too cold to break
Perfect Disorder
Surname Stuart
First name Henry. Je me présente toujours comme Henry ou HS, donc y'a pas beaucoup de personne qui savent que mon premier prénom c'est Quentin. Et c'est très bien comme ça. Ça m'évite d'expliquer trop d'histoire ou qu'ils aillent fouiller pour savoir.
birthday 1er mars 1987, Manhattan, New-York, USA
age Je viens de claquer les 30 ans, mais niveau mental, ça parait pas nécessairement.
origins Américain et de descendance italienne
sexual orientation Bisexuel
relationship status Éternel célibataire et connard de service parfaitement assumé. Si tu t'attends à une grosse histoire d'amour, passe ton chemin.
university J'ai fait des études en gestion administrative, mais on se le cachera pas, j'ai zéro la tête d'un fonctionnaire, donc j'ai arrêter et changer pour gestion d'événements, mais c'est la que j'ai compris que le bobo c'est toute la partie "gestion", alors je me suis lancé dans l'école de la vie et je me suis fait un nom derrière les platines. Ça a plutôt bien fonctionné pendant un temps.
money maker Animateur radio sur la fréquence de nuit pour les nouveaux studios de Pulse Station.
Social climber Assez aisé pour faire des conneries sans trop m'en soucier, en plus d'être bien payé. Certains diront que c'est pas la meilleure des choses. Moi, je leur répondrai de se mêler de ce qui les regarde.

Première chose à laquelle tu penses au réveil M'assurer que la musique joue toujours.
Première chose que tu fais en rentrant le soir Je soupire et j'essaie de pas me prendre les pieds dans le chat.
Une musique qui te fait changer d’humeur en un rien de temps plusieurs pièces au piano arrivent à me calmer et me vider l'esprit
L'activité qui te remonte toujours le moral Animer ou mixer tranquille.
Si ta vie était un film, ce serait: Je suis pas très films, autre que pour les bandes sons alors, je propose une chanson pour compenser : Me, myself & I - G-Eazy

Ce qui te fait le plus facilement pleurer Ça fait un moment que y'a plus de larmes qui ont coulé.
Ton plus grand complexe Je suis très versé dans l'autodérision, alors sur moi, y'a bien des trucs que tu peux dire sans que ça me fasse broncher. Mais parle jamais de ma soeur.
Ta plus grande fierté Elle est décédée.
Ton mot préféré Musique. Whiskey.
Le meilleur motif pour raccrocher au nez de quelqu'un au téléphone, à tes yeux Me faire perdre mon temps ou se plaindre.

Définis-toi avec une expression  Hors-service.
Ta personnalité en un mot  Connard
Ta personnalité (au lit) en un mot  Marquante
Plutôt sexe ou abstinence ?  Sexe bordel
Tu as le pouvoir de changer le monde. Que fais-tu ?  Me foutez pas ça entre les mains.



Who are you ?
I'm a hazard to myself
Pour le commun des mortels :
Je suis Henry Stuart, surnommé HS. Le mec toujours fidèle au poste, qui aime son boulot d'animateur et qui hésite pas à donner un coup de main quand la station ou la partie Label de Pulse a besoin. Je suis l'extraverti et toujours partant quand on me propose de faire le party jusqu'à la fin de la nuit. Je peux me siffler une bouteille de Jack Daniel et marcher encore très droit. Je suis cru dans mon langage et ça arrive à faire rire. Confiant et souriant, je suis un bon vivant et je me gêne pas pour faire du charme. Fille ou gars, n'importe. Tant que ça entre dans mes goûts, mais surtout que ça s'attend à rien de plus qu'une nuit de luxure. Parce que ça sera jamais plus que ça. Franc et direct, je fanfaronne et me fous d'être vulgaire. J'ai pas la langue dans ma poche et si y'a quelque chose qui m'emmerde, j'hésite pas à le dire, même si ça risque de me valoir un coup de poing. Ça me rapporte nombre de fans et de cotes d'écoutes. On aime mon style ou on le désapprouve, mais je laisse rarement indifférent. Certains me reproche d'être particulièrement immature pour mes trente ans.
Pour les rares personnes qui me connaissent réellement :
Je m'appelle Quentin Henry Stuart, j'ai fuis mon New-York natal pour échapper aux souvenirs trop douloureux, habiter quelques années à San Francisco et récemment arrivé à Los Angeles parce que le station pour laquelle je travaille étant sa toile. Je suis le type qui pousse un soupir en franchissant la porte d'entrée, qui laisse sa tête cogner contre le volant de sa bagnole lorsqu'il est seul et loin des regards. Je suis le mec fissuré qui avale un peu trop souvent des somnifères et des calmants - même si je déteste ça - ou qui commence à être un peu trop habitué à prendre de l'alcool pour noyer un passé qui vient trop souvent me hanter. Je vis seul avec un chat errant qui est, autrefois, entré chez moi et qui a pris l'habitude d'y revenir. L'une des rares créatures à recevoir une véritable affection de ma part.
groupe ◈ Usual suspect. De par mon métier, j'ai les pass Press. De par qui je suis, je déteste profondément les commères de service. Si je travaille à la radio, c'est pour le plaisir de passer de la bonne musique et d'être là pour mes auditeurs quand ils pensent qu'y'a personne d'autre pour les entendre. Je nie pas mon casier judiciaire. Je dis pas que je me trouve souvent au mauvais endroit au mauvais moment. Mais j'ai rien fait. Je me tiens à carreaux. Si je fais des conneries, c'est que moi que ça touche. Mais je suis pas con non plus. Suffit qu'un enquêteur feuillette mon dossier et me prenne en grippe et je changerai de branche pour Practically guilty.

(Pour plus d'informations sur le dossier d'Henry, simplement me contacter par MP, cette partie de son histoire est écrite)
Wish
Take her back to me.
Criminal record
you've already set me free
Si je dois être au plus honnête, des conneries niveau judiciaires, j'en ai fais des tas. Et je continue d'en faire. Ado, je me glissais dans des partys pour profiter de l'ambiance, boire et fumer alors que j'avais pas l'âge. Mais ça, qui ne l'a pas déjà fait? Et puis, de traîner là, ça m'a permis d'avancer jusqu'à me retrouver DJ officiel pour plusieurs évènements. Est-ce qu'ils étaient tous légaux? Non. Est-ce que y'avait que des majeurs? Soyez pas con. Est-ce que y'avait des deals de drogues dans les racoins? Jusqu'en plein milieu du pit de danse. Est-ce que ça me dérangeait de savoir tout ça? Absolument pas! Je savais aussi parfaitement que certains de mes clients faisaient partis de gangs de rues. J'en avais rien à cirer tant qu'ils payaient et que je me retrouvait pas mêler à leurs histoires. Et ça m'a valu le respect de plusieurs d'entre eux.

Sinon, truc plus ou moins banale et habituel : les pvs de vitesse. Pendant un temps, je les ai collectionné. Jusqu'à démolir ma bagnole. Moi, je m'en suis tiré avec des blessures mineures, la caisse est aller au cimetière. Je m'en suis racheté une autre. Un peu plus puissante. Mais c'est un collector. Alors j'y fais un peu plus attention. Je profite de la puissance, mais si je veux vraiment me défoncer, je vais sur circuit ou un lieu abandonné. J'ai envie de tuer personne pour mes stupidités.

Je vous vois regarder le dossier et vous vous dites que je fais exprès pour éviter de parler des 19 longs mois de prison. Nah. Même si j'aimerais mieux oublier tout ça, je suis assez honnête pour l'admettre. J'ai été à l'ombre pour négligence criminelle ayant entraîné la mort, selon les articles de journaux, ça pousse jusqu'à complicité de meurtre. Relâché quand ils se sont rendu compte que c'était que des mensonges. On m'a accusé d'être la cause de l'assassinat de ma soeur. Affirmant que si des types avaient débarqués chez nous au milieu de la nuit, c'était de ma faute parce que je trainais avec de la racaille et que j'avais supposément une énorme dette envers des mafieux. Qu'ils avaient envoyés quelqu'un faire le message. C'était pas le cas. Et ça a merdé d'un bout à l'autre. Je suis innocent dans cette histoire. Et si j'accepte facilement de me faire traiter de taulard, qu'il y en aie pas un pour me dire que c'est de ma faute si aujourd'hui ma petite soeur respire plus. Parce que là, je risque de faire du temps. Mais ce sera véridique cette fois.

(Pour plus d'informations sur le dossier d'Henry et l'assassinat de sa soeur, simplement me contacter par MP, cette partie de son histoire est écrite)
Black mirror
los angeles perfect disorder
Prénom/pseudo Joelle/Joemaw
âge/anniversaire 27 ans/juillet
Pays Canada
Présence moyenne à élevée
Personnage inventé
Intrigue pas pour l'instant, je vais essayer de m'intégrer un peu avant
Où as-tu trouvé le forum ? quelqu'un me l'a montré
Qu'en penses-tu ? esthétiquement à baver et contextuellement très intéressant
Newsletter souhaites-tu recevoir les mps de masse ? oui, ça va.
En cas de suppression acceptes-tu que ton personnage puisse devenir une des victimes en cas de suppression ? oui, vu sa tête et sa manière d'être, ça serait même pas surprenant!
Ta plus grande peur vis à vis du forum j'ai pas peur, mais c'est gentil de demander
Autre chose ? on va s'amuser
Bottin
Code:
<span class="bottinpris">◼ GERALD EARL GILLIUM, dit G-EAZY</span> • Q. Henry Stuart
Revenir en haut Aller en bas

Invité
and all the devils are here



Sujet: Re: HENRY ▶ Emptiness is safe, keep it that way   Dim 12 Mar - 19:29

Solo ride 'til i Die
Faking smiles and confidence
You're looking and whispering
You think I'm someone else
You're never gonna get it
Y'a une marge entre ce qui paraît et ce qui est vrai. Aux yeux de beaucoup, je déconne, je souris, je suis toujours partant pour faire la fête, je suis celui qui amuse la galerie en disant des conneries trop crues pour faire l'image du personnage. Ça, c'est HS, l'animateur de radio qui captivait San Francisco sur l'horaire de nuit. La vérité, c'est que les sourires sont rarement vrai; les conneries que je dis sans censure, c'est le fond de ma pensée et on croit que j'exagère pour amuser. Suffit de savoir quand rire et sourire, suffit de connaître l'intonation pour que ça passe et le tour est joué ; on est accepté dans un monde de fake friends. Je pourrais insulter bien du monde et y'en aurait pas un pour me faire la morale. Fame and glory, ça achète un peu tout. C'est pas ce que j'aspire, mais ça me permet de continuer de vivre. Parce que derrière HS, c'est Quentin : le mec qui a fichu le camp de New-York pour fuir un passé qui l'empêche de dormir tant qu'il ne fait pas clair dehors. Condamné, comme un gosse, à avoir peur des démons de la nuit. Celui qui arrive pas à dormir à moins de voir le soleil, de prendre des somnifères ou de finir une bouteille de fort. Deux parts du même type. Laquelle est la plus pathétique, ça, je vous laisse juger. La marge entre les deux est là, mais parfois beaucoup trop floue. Qu'est-ce qui est vrai et qu'est-ce qui est faux? C'est sinueux, ça a ses faiblesses. Mais pour le moment, ça fonctionne. Je vis, mais je suis hors-service. HS qui a prit le dessus, avec une nouvelle signification pour un surnom qu'on m'avait donné, à la base, à cause de mes initiales.


Turn your face towards the sun
Let the shadows fall behind you
Tell a prayer, just carry on
And the shadows will never find you


La musique, la radio, c'est bien encore la seule chose qui me fait vibrer. Ce n'est plus comme avant. Je ne fais plus autant d'évenements. Je ne passe plus autant de temps devant les foules. Je me contente de me cacher derrière les platines et les consoles. Un an et demi en prison, ça vous démolit une clientèle. Mais y'aurait suffit que je bosse dur pendant quelques mois et je l'aurais rebâtie en un tour de main. Les events, ça pleut à New-York. C'est une ville qui dort jamais. Suffit d'être motivé, d'avoir un minimum de contacts et c'est dans le sac. Mais y'avait toujours quelqu'un pour me rappeler ce que j'avais fait. Toujours un détail insignifiant pour me rappeler qu'elle n'est plus là. Que tout ce qu'il me reste de son passage, c'est les souvenirs, les cauchemars et ce tatouage sur mon index. Un K et un coeur. Elle avait un Q et un coeur. Elle me l'avait demandé pour son 18 ans, je n'avais pas su lui dire non. Elle était ma reine. Elle le restera à jamais. Elle était ma petite soeur. Il me l'a pris.


I used to be so happy
But without you here I feel so low
I watched you as you left but I can never seem to let you go
'Cause once upon a time you were my everything
It's clear to see that time hasn't changed a thing
It's buried deep inside me but I feel there's something you should know

I will never forget you
You'll always be by my side
From the day that I met you
I knew that I would love you 'til the day I die
And I will never want much more
And in my heart I will always be sure
I will never forget you
And you will always be by my side 'til the day I die


- C'était HS pour Hors-Service, sur Pulse Station. Et comme d'hab, je te laisse quand le soleil se lève et que les oiseaux se mettent à piailler. Y'a peut-être encore une chance pour qu'il y en aie parmi vous qui arrivent à dormir avant les marmots du voisinage se mettent à crier et courir dans la rue, que la femme de l'appartement du haut se décide de passer la balayeuse, que ta mère se mette à te gueuler par la tête que tu dois te lever ou que le cadran sonne et que la vie reprenne ses droits. À plus, les insomniaques!

Du bout du doigts, j'envoie la musique et éteint ensuite le micro. J'enlève le casque d'écoute, recule la chaise et m'étire à m'en faire craquer les articulations. Comme d'hab, y'en a pour une cinquantaine de minutes de programmation avant que l'autre animateur ne fasse son entrée en onde. Je serais censé lui faire un topo, qu'on se croise pour discuter de ce qui s'est passé, mais il est toujours en retard et veut jamais rien savoir. Alors je lui flanque un résumé en quelques points sur l'ordi et basta, je me tire, la veste de cuir sur l'épaule. S'il est sur le point de perdre son poste, moi, j'en ai rien à faire. Ça m'a pris trois jours après être arrivé à San Francisco pour dénicher ce poste. De base, j'étais censé être loin des micros, m'occuper que des boutons et de la programmation musique. C'est un concours de circonstance qui a fait que je me suis retrouvé à remplacer l'animateur au pied levé un soir qu'il a pas pu rentré et que les patrons ont décidé de m'offrir le poste quand il a eu une meilleure offre.


Unconscious mind
I'm wide awake
Wanna feel one last time
Take my pain away


La raison pourquoi j'arrive à avoir autant d'audit, c'est en grande partie grâce aux ados et aux jeunes adultes. Je change la dynamique. Je suis la voix qui envahit leur chambre quand ils n'arrivent pas à dormir ou qu'ils restent volontairement éveillés. La voix qui les accompagnent quand ils font leur conneries, leurs partys, qu'ils se prennent la tête avec la famille, leur patrons, leurs amis, leur copains, name it. Je raconte pas n'importe quoi pour faire grimper les cotes d'écoute. Je dis ce que je penses. Ils y trouvent une connection. Je reçois des mails, des messages, des confidences. Je réponds toujours. J'y mets un point d'honneur. Ils ont besoin de parler, de savoir que quelqu'un les comprend et les supporte dans leur pensées. Je peux le faire. Pour elle. La part Quentin qui se pointe le nez.


Your parents say everything is your fault
But they don't know you like I know you
They don't know you at all
The night is so long when everything's wrong
If you give me your hand, I will help you hold on
Tonight, tonight
This is the last night you'll spend alone
Look me in the eyes so I know you know
I'm everywhere you want me to be


- Henry! Hey!

La main sur la poignée de ma caisse, je me tourne en entendant mon second prénom clairement prononcé. Une collègue. Elle fait de l'animation entre deux topo de circulation le matin. Toujours souriante, toujours un décolleté plongeant, mais un rire et un goût prononcé pour les ragots qui m'insupporte. Je lui retourne sa salutation avec un sourire charmeur, réponds lorsqu'elle me flanque une bise sonore. Les yeux qui papillonnent et j'hoche la tête à sa proposition. Oui, bien sûr qu'on devrait sortir un jour. Clair que je n'aurai pas à forcer pour "entrer prendre un dernier verre" en la raccompagnant, si je le veux. Clair aussi que je la rappellerai pas ensuite. Je rappelle jamais. Je m'engage pas. Peu importe si c'est un mec ou une nana, ça dure normalement qu'une fois. Parfois, ça arrive que l'expérience se répète, mais, quand ça commence à parler d'un "nous" possible, je me barre. Y'en a qui font des crises, y'en a qui font des scènes, y'en a qui n'en ont rien à cirer et, eux, c'est franchement ceux que je préfères.


Drinking whiskey
She likes vodka strong
But after we fuck it's over
Walked out the door; that's closure
No I can't stay here and hold her
Tomorrow act like I don't know her
Wouldn't ever be here sober
Can't tell which one is colder
My clothing's on, we both did wrong
I gotta go that's what I told her

She said she can't feel her face
Right now I can't feel my heart
For your feelings there's no place
But you knew that from the start
You and I were made of glass
We'd never last


Les roues de ma vieille mustang embrasse le bitume et je quitte le stationnement du building abritant les studios de la nouvelle branche Pulse Station et Pulse Label. Tranquillement, je rentre à l'hôtel où je séjourne. Payé par la compagnie, puisqu'il m'ont muté sans trop me demander mon avis, ils attendent tout de même impatiemment que je me trouve un nouvel appart. Ça les rassurera sur le fait que je reste sous la bannière et ça leur fera une dépense de moins à leur actif. Ils ont même dépêché une agente immobilière pour aider à trouver. J'ai dû revoir le budget que Pulse avait donné à la hausse. J'aime mon confort mine de rien. Et je veux un truc de qualité pour pouvoir continuer d'avoir mon studio maison. J'ai pas envie de savoir quand le mioche du voisin a besoin de son biberon ou que l'autre pique une crise pour je sais pas quoi. Et je veux un loft dans le pur look industriel. La brique, le métal, le béton, le bois brute. Je préfère encore ça aux apparts tout en murs blancs et plancher de marbre qu'on retrouve un peu partout et que l'agente s'évertue à essayer de me vendre. J'ai grandi dans ce genre d'environnement. Et c'est pas les incrustations d'or dans les veinures du comptoir qui empêchent les propriétaires de commettre les pires actes. L'argent achète bien des trucs, mais ça garantit pas une âme clean.


I scream at the top of my lungs
But my voice couldn't save this home
You're proud of the guns you hold
What's left now, where can we go?


► Track 01 : Towards the sun by Rihanna
► Track 02 : Never forget you by Zara Larsson
► Track 03 : Alone by Alan Walker
► Track 04 : Last night by Skillet
► Track 05 : Tumblr Girls by G-Eazy ft. Christoph Andersson
► Track 06 : A little more by Machine Gun Kelly ft. Victoria Monet



Dernière édition par Q. Henry Stuart le Mer 15 Mar - 2:51, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1155-liam-you-can-be-alic http://perfectdisorder.forumactif.org/t1183-liam-kill-me-if-you-dare http://perfectdisorder.forumactif.org/t1217-liam-moretti-213-963-7292#23978 http://perfectdisorder.forumactif.org/t1185-liam-moretti-mr-lucky
Date d'inscription : 02/01/2017
Messages : 368
Pseudo : Blue Velvet
Avatar : James Franco
Orientation sexuelle : Altersexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: HENRY ▶ Emptiness is safe, keep it that way   Dim 12 Mar - 19:49

G-eazy Le choix tellement badass et original à la fois.
J'adore ce gars, désolé pour la fanbase attitude

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche !

________________

Namaste bitches
©EXORDIUM
Revenir en haut Aller en bas

Invité
and all the devils are here



Sujet: Re: HENRY ▶ Emptiness is safe, keep it that way   Dim 12 Mar - 20:23

Bienvenue et bon courage pour la rédaction de ta fiche
Hâte de voir ce que vous nous réservez Lennox et toi
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t155-meghan-you-ll-never-b http://perfectdisorder.forumactif.org/t1451-meghan-green-light#29179
Date d'inscription : 11/08/2016
Messages : 454
Pseudo : Beylin
Avatar : Gigi Hadid
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: HENRY ▶ Emptiness is safe, keep it that way   Dim 12 Mar - 20:32

Bienvenuuuuuue
Le début de ta fiche envoie du lourd Hâte de lire la suite.

________________


Revenir en haut Aller en bas

Invité
and all the devils are here



Sujet: Re: HENRY ▶ Emptiness is safe, keep it that way   Dim 12 Mar - 20:33

@Liam Moretti
Le fanbase est tout a fait normal avec lui, alors t'es tout pardonné
Merci pour le commentaire

@Nathanael Svensson
Rien de calme, je peux te l'assurer!
Merci pour l'accueil!

@Meghan Watson
Mais voyons, c'est tout calme mon histoire
Merci!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1361-joshua-love-and-the- http://perfectdisorder.forumactif.org/t1428-joshua-specialiste-de-l-amour#28296
Date d'inscription : 12/12/2016
Messages : 174
Pseudo : Chucky
Avatar : Will Higginson
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: HENRY ▶ Emptiness is safe, keep it that way   Dim 12 Mar - 20:35

Je connaissais pas ta célébrité #pastaper
Bienvenue à toi sur ce forum de fous .

________________



The guy who loves you
Girl, you know I want your love. Your love was handmade for somebody like me. Come on now, follow my lead. Grab on my waist and put that body on me.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
and all the devils are here



Sujet: Re: HENRY ▶ Emptiness is safe, keep it that way   Dim 12 Mar - 20:54

@Joshua Collins
meuh t'inquiètes je tape pas :siffle:
Merci pour l'accueil
...et c'est chouette les forums de fous
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1334-sacha-i-m-bulletproo http://perfectdisorder.forumactif.org/t1363-sacha-lets-be-clear-i-ll-trust-no-one http://perfectdisorder.forumactif.org/t527-sacha-lewis-213-482-8615
Date d'inscription : 14/07/2016
Messages : 1530
Pseudo : Tik Tok
Avatar : Rosie Huntington-Whiteley
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : C'est compliqué

Sujet: Re: HENRY ▶ Emptiness is safe, keep it that way   Dim 12 Mar - 21:53

Ce choix tellement stylé mon dieu
Et le personnage qui a l'air tellement cool.
Bienvenue parmi nous.

________________

nath & sachaWe don't need anything or anyone. I don't quite know how to say how I feel. Those three words are said too much they're not enough (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
and all the devils are here



Sujet: Re: HENRY ▶ Emptiness is safe, keep it that way   Dim 12 Mar - 21:56

@Sacha Lewis
Merci pour l'accueil et les commentaires, ça fait vraiment plaisir!
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
and all the devils are here



Sujet: Re: HENRY ▶ Emptiness is safe, keep it that way   

Revenir en haut Aller en bas
 

HENRY ▶ Emptiness is safe, keep it that way

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Tim Horton coin Henry IV et Hamel ... Vers 17:45
» Thierry Henry
» Tim Horton, Ste-Foy, Coin Henry IV / Hamel, Mardi le 11 Nov
» 28 - Christophe HENRY
» j'me presente je m'apelle henry, j'voudrais bien...


They call it
the city of angels
but all the devils are here

LOS ANGELES ◈ PERFECT DISORDER :: Autour du jeu :: Fiches de présentation :: Validées