Merci de votre soutien !
Faites vivre le forum en votant aux topsites !
Mais ce n'est pas tout, vous pouvez désormais afficher votre soutien aux yeux de tous en arborant nos nouvelles signatures !
Nouvelle version
La version 4 fait son entrée de diva sur LAPD et avec elle, plein de nouveautés !
Pour tout savoir, c'est par ici

 

 Tempérance Nolan ▬ « Il y avait en elle un terrible vide, une absence, un défaut d'existence. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 39
Avatar : Blanca Suarez
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Tempérance Nolan ▬ « Il y avait en elle un terrible vide, une absence, un défaut d'existence. »   Sam 4 Mar - 21:05

Tempérance Nolan
Encore un soir, encore une heure ... Allez face à l'éternité, ça ne va même pas se voir.
Perfect Disorder
Surname Nolan
   First name Tempérance, une envie de ma mère, un prénom qui a du caractère, mais je foutrai une baffe au premier qui m'appellera de cette manière.
   birthday Un matin d'été, un deux juillet, alors que ma mère faisait avec sa sœur le marché, il parait que l'accouchement s'est déclenché. Dans notre ville natale du Kentucky, où semble mourir toute vie.
   age Il y a vingt quatre ans que je foule le sol, sans trop savoir que faire de moi, j'avance, à tout petits pas.
   origins Américaine, du plus loin que remonte mes racines.
   sexual orientation Un peu des hommes, un peu des femmes, un peu du vent ... Je laisse aller mes sentiments.
   relationship status Célibataire, depuis quelques temps, larguée par téléphone alors que cela faisait deux jours que je venais d'arriver à L.A.
   university Arts appliqués, par envie de me laisser aller.
   money maker Serveuse dans un petit café, qui ne paie pas bien, mais où il me plait d'exercer.
   Social climber Neutre, peut mieux faire, comme peut être bien pire.
   

   Première chose à laquelle tu penses au réveil Sans hésitation, au café.
   Première chose que tu fais en rentrant le soir Je quitte mes chaussures, et mon soutien gorge.
   Une musique qui te fait changer d’humeur en un rien de temps Aucune comme toutes, une vraie girouette, une tempête.
   L'activité qui te remonte toujours le moral Le dessin, plus particulièrement ceux au fusain.
   Si ta vie était un film, ce serait: J'aime plus les bouquins, ceux qui laissent plus place à l'imagination. Indéfinissable, intrépide, et parfois stupide.
   

   Ce qui te fait le plus facilement pleurer Une photo, un dessin, des mots parfaitement bien accordés.
    Ton plus grand complexe Mon étrange banalité que je cache derrière un orgueil démesuré.
    Ta plus grande fierté Mes croquis, et de tous, j'aime encore plus les plus laids.
   Ton mot préféré Pardon ?!
   Le meilleur motif pour raccrocher au nez de quelqu'un au téléphone, à tes yeux Tous les motifs sont bons, j'aime mener, j'aime raccrocher, qu'on me coure après.
   

   Définis-toi avec une expression Demain ne meurt jamais.
   Ta personnalité en un mot  Inconstante.
   Ta personnalité (au lit) en un mot  Insatiable.
   Plutôt sexe ou abstinence ?  Sexe, quand cela signifie quelque chose. Écarter les cuisses n'est pas mon passe temps préféré, mais je ne suis pas encore bonne a enfermer dans un couvant, qu'on se le dise.
   Tu as le pouvoir de changer le monde. Que fais-tu ? Peu de choses, ou peut-être tout ... Qu'est-ce que j'en sais, je ne pourrai gérer la reconstruction d'un monde tout entier.


   

   
Who are you ?
you're the judge oh no
Je suis née, comme tout le monde, un deux juillet, fruit de l'union entre ma mère et un tocard trouvé dans un bar. Elle croyait qu'il pourrait être l'homme de sa vie, lorsqu'il a su qu'elle était pleine, il s'est tiré. J'ai donc dès le départ, subit la haine maternelle. Les piqûres de rappel, qui n'avaient de cesse de susurrer à mes oreilles que c'était ma faute si elle avait commencé à boire. A la force de ses coups, je me suis forgée un caractère des plus blindé, je m'interdis toute trêve et même parfois le droit de rêver. Je me suis longtemps pensée emprisonnée de ma propre carcasse et c'est pour cela que je l'ai malmené tant de fois. Foutant mes doigts au fond de ma gorge dans l'espoir de disparaitre. D'effacer les mains de ses amants qui pouvaient parfois s'égarer sur moi. Maman, elle, ne le voyait pas. Elle alimentait ses apparences et à chaque nouveau prétendant, adorait être au centre d'Elizabethtown et ses cancans. Mais cela ne m'a pas brisée, même lorsque les limites des attouchements ont été bafoué, non, je jure que je sais encore sourire sans pour autant mentir. On se relève de cela, en maudissant tous les jours le monstre qui nous a fait ça. En priant pour une justice. Je ne crois pas en la bonté, je sais juste qu'on se contente d'avancer. Je suis désinvolte, désabusée, j'ai survécu au pire, alors que je croyais, mon âme condamnée à brûler dans un enfer duquel on ne se sort jamais.
groupe ◈ Innocents & witnesses ; Cela ne fait que quelques jours que je suis arrivée à Los Angeles, et bien évidemment, j'ai entendu parler de ce qu'il peut s'y passer, mais à la vérité, je ne mentirai pas, je suis venue jusqu'ici pour vivre pour moi.
Wish
we could turn back time to the good old days
Criminal record
you're the judge, set me free
J'avais seize ans, lorsque c'est arrivé. Lorsqu'a défaut d'aller se vautrer dans les draps de ma mère il a cru bon de venir se faufiler dans mon lit. Je n'avais rien demandé, je ne comprenais même pas ce que j'avais fait. Quand je l'ai repoussé, il m'a foutu une baffe, et j'ai hurlé. J'ai pleuré. J'ai supplié... Mais les sauvages n'entendent pas. Le lendemain, alors qu'il était plein de vin, sur son crane j'ai explosé une des bouteilles qu'il n'avait pas terminé. J'ai été arrêtée pour agression, avant qu'il ne soit condamnée pour viol sur mineur, à perpétuité.
Black mirror
los angeles perfect disorder
Prénom/pseudo  
   âge/anniversaire 25 années.
   Pays France.
   Présence 4 jours sur 7, avec possibilités de variation.
   Personnage inventé, de mon crâne embué.
   Intrigue Pas pour le moment.
   Où as-tu trouvé le forum ? Des petits colibris m'ont dit plusieurs fois que c'était chez moi ici.
   Qu'en penses-tu ? Egal à lui même.
   Newsletter J'suis obligée, il parait.
   En cas de suppression Ouais, butez moi si je m'en vais  :siffle:
   Ta plus grande peur vis à vis du forum Me fondre dans la masse ?
   Autre chose ? Les gars ... parait que vous m'avez manqué.
   Bottin
   
Code:
<span class="bottinpris">◼ BLANCA SUAREZ</span> • T. Nolan
   


Dernière édition par T. Nolan le Dim 5 Mar - 15:43, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 39
Avatar : Blanca Suarez
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: Tempérance Nolan ▬ « Il y avait en elle un terrible vide, une absence, un défaut d'existence. »   Sam 4 Mar - 21:06

Lane boy
call me back
you're the judge, oh no, set me free
J'ai abandonné mon prénom lorsque je suis entrée au secondaire, l'ayant en horreur depuis enfant, ne comprenant pas pourquoi ma mère avait voulu m'affubler de ce dernier. Elle le disait poétique, bourré de sens, moi je n'y voyais qu'une façon détournée de justifier le fait qu'elle devait être dans les vapes au moment de me prénommer. Après presque dix huit heures de travail, il faut avouer qu'on ne doit pas avoir les idées bien claires, et puisqu'il n'y avait qu'elle et pas de père, je suppose que personne n'aurait pu lui souffler « Madame, vous avez conscience du fait que c'est toute sa vie qu'elle va le porter ? » Foutue sages femmes qui n'ont pas eu la bonté de lui préciser. La première visite que ma mère a eu à la maternité fut celle de sa sœur aînée. Ce n'est qu'un détail minime, dans le fond, mais cela reste tout de même de mon histoire, toutes ses fondations. « C'est quoi ? » Avait prononcé en me voyant, une petite voix, déjà pleine de candeur. « On dit, c'est qui ma chérie. » Sa mère avait souligné son visage de deux doigts, et caresser le mien de la même manière, avec une affection particulière. « Tempérance ... » avait confié ma mère comme s'il s'agissait du plus noble des secrets. « C'est laid. » Et elle avait tiré la langue, pour démontrer de ses propos la véracité. De toutes les personnes qui avaient pénétré dans cette chambre d'hôpital pour venir me rencontrer, elle avait été la seule à faire preuve d'honnêteté.

« Tu veux que je te dise, T. ? » J'en avais haussé les yeux, précisé par habitude. « Nolan. » mais elle m'a servi un sourire, et j'en ai omit de la maudire. « Je finirai par me tirer d'ici. » Elle était déterminée, comme à chaque fois. Elle avait cette lueur dans ses yeux, que je connaissais, par cœur. Elle était ma sœur avant d'être ma cousine. Comme une jumelle, mais avec des rêves bien trop grands. Je ne voyais pas Elizabethtown de la même manière qu'elle. Je ne partageais ses envies de liberté, j'étais prisonnière de moi-même, incapable de me délivrer, alors moi, l'univers je ne l'envisageais pas, non, je me voyais juste rester ici, et passer des soirées à refaire un monde qu'on ne parcourait pas. Sûrement pas ensemble en tous les cas. « Et pour faire quoi ? » Parce qu'après tout, il n'y avait pas vraiment de quoi se plaindre, ce n'est pas la plus belle des vies, mais c'était la notre, et ça me suffisait, je n'avais en rien son esprit aventurier. « Pour voir le monde, pour faire quelque chose, marquer l'histoire, j'sais pas. » Et elle m'a tendue la bouteille de vodka, en riant comme elle ne l'a plus fait après ça, je le sais. Elle avait cette insouciance, son innocence. Grace a quinze ans, elle avait une putain de prestance.

Mais dans la vie, rien ne peut seulement être un rêve, une soirée autour d'une bouteille à songer à ce à quoi le monde peut ressembler au delà de l'autoroute pouvant conduire les touristes jusqu'à nous. Je nous pensais atrocement jumelées. Étroitement connectées. J'ai ressenti sa douleur, lorsque ses parents sont décédés, j'ai pleuré avec elle, vraiment. Je préférai la soutenir plutôt que de me perdre à réfléchir à ma propre vie. Les mois ont passé, son frère a annoncé son mariage … Je crois bien que ça l'a achevée. « J'veux pas crever là. » J'avais soulevé le visage, comprenant que c'était pour de bon cette fois. « Pourquoi ? Je vois pas ce que tu lui reproches à ce champs. » Je me voulais détendue, pourtant je le savais, putain, je le sentais venir. « Je m'en vais demain. » J'avais hoché le visage, ni triste, ni dépitée, elle avait été là tout au long de ma vie. Elle avait tenu mes cheveux, lorsque je gerbais, lorsque je voulais disparaître dans cette foutue cuvette. Quand je n'aspirais qu'à une chose, me faire péter la tête. « Pour où ? » Tempérée, voilà ce que j'étais. Le parfait amalgame avec mon prénom désuet. « L.A. » Je n'ai plus rien dit après cela, nous nous sommes terrées dans un silence, déchirant d'adieux muets.

« Pardon ?! » Au téléphone, elle venait de me l'annoncer au téléphone, et moi, je me suis demandée, depuis combien de temps on s'était tellement éloignées. Grace s'était ruinée, avait fait le tour du monde, était revenue un temps ici, puis retournée à L.A, elle avait fait n'importe quoi, avait tout foutu sur le dos de son Andreas, mais là … « C'était une évidence. » Un rire nerveux a traversé mes lèvres. Elle, parler d'évidence. « T'es où ? » Parce que j'aurai voulu qu'elle soit devant moi, pour pouvoir lui foutre toutes les baffes qu'elle méritait. « Paris. » Putain, c'était pire qu'un coup de poing. « Il y a quelque chose que je voudrai que tu fasses pour moi. » J'ai eu envie de lui dire d'aller se faire voir, que je ne lui devais rien. Et puis j'ai pensé à son soutien, à ce qu'elle avait fait quand ma mère était si saoule qu'elle ne se souvenait pas de comment elle avait pu m'appeler. Je me suis remémorée, les fois où je me suis enfuie de chez moi pour ne pas prendre ses coups, pour ne pas avoir sur le dos, l'un de mes nouveaux beaux-pères, un peu trop demandeur de mon odeur … Qu'on se le dise, j'aimais ma mère, de tout mon coeur, j'étais juste sa plus belle erreur. « Tires-toi. » Et pour faire quoi ? Le côté intrépide, je ne l'avais que par procuration. « J'suis pas toi, je ne vais pas épouser un français sur un coup de tête. » Elle a rit, et puis presque aussitôt son timbre a faiblit. « Tu mérites mieux que cet endroit miteux. »

« Ta foutue cousine. » Je crois que je ne l'avais jamais vu dans cet état là, pourtant, cela faisait déjà huit mois, lui et moi. « Non ce n'est pas elle. » Pas seulement, ça faisait des mois que je n'avais pas été hospitalisée, je contrôlais mon alimentation à la perfection, et ma mère n'avait plus touché à la boisson. C'était juste le temps, c'était maintenant. Plus aucune obligation. « Tu pourrais venir les weekends. » Pas que ça me tenait réellement à coeur, mais je m'étais un tantinet accrochée à notre quotidien, bien que je ne l'ai jamais laissé réellement entrer dans mon univers incertain. « Ca ne tiendra jamais. » Pourtant, les relations à distance, il paraît que c'est viable, certains sont même prêts à le jurer. « Je pensais que c'était ce que tu voulais, une vie tranquille, ici. » A regarder toujours les mêmes choses ? A être spectatrice de ma vie ? Savait-il seulement à quel point je pouvais crever chaque jour qui se levait ? Emprisonnée dans ma propre chair avec une incommensurable envie de me l'arracher. « Los Angeles, ce n'est pas si loin. » Si et à la vérité, c'était ce qui me plaisait. Qui me galvanisait. Je m'étais inscrite à des cours du soir, à l'université, juste pour dessiner et avoir l'avis de professionnels sur le sujet. J'avais trouvé un boulot, et même un appartement, bien qu'il soit pas plus grand qu'un demi studio. « Tempérance ... » J'en avais grimacé. « Je me tire, que ça te plaise ou pas. » Parce que tous les cocons finissent pas devenir papillons.


Dernière édition par T. Nolan le Dim 5 Mar - 14:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1641-santiago-money-makes
Date d'inscription : 27/08/2016
Messages : 458
Pseudo : Chucky / EsterC
Avatar : Alexis Ren
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)

Sujet: Re: Tempérance Nolan ▬ « Il y avait en elle un terrible vide, une absence, un défaut d'existence. »   Sam 4 Mar - 21:15

Très très jolie
Bienvenue

________________

   
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
and all the devils are here



Sujet: Re: Tempérance Nolan ▬ « Il y avait en elle un terrible vide, une absence, un défaut d'existence. »   Sam 4 Mar - 21:18

Elle es tellement cute

Bonne chance pour l'écriture de ta fichette
Revenir en haut Aller en bas

Invité
and all the devils are here



Sujet: Re: Tempérance Nolan ▬ « Il y avait en elle un terrible vide, une absence, un défaut d'existence. »   Sam 4 Mar - 21:32

Le prénom + l'avatar
Bienvenue à toi & bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 39
Avatar : Blanca Suarez
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: Tempérance Nolan ▬ « Il y avait en elle un terrible vide, une absence, un défaut d'existence. »   Sam 4 Mar - 21:35

@Eva Milano Je suis déçue de cet accueil tu sais ... Tu viens de briser mon coeur :siffle:

@Marie S. Lane Merci beaucoup :heart: J'espère m'en sortir avec les codes surtout

@Elijah Dornhoth Contente que ça te plaise Merciiiii
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1641-santiago-money-makes
Date d'inscription : 27/08/2016
Messages : 458
Pseudo : Chucky / EsterC
Avatar : Alexis Ren
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)

Sujet: Re: Tempérance Nolan ▬ « Il y avait en elle un terrible vide, une absence, un défaut d'existence. »   Sam 4 Mar - 21:48

@T. Nolan Pourquoi ? Comment ça ?!

EDIT;;
On m'a dit à l'oreillette que ton avatar est pris. Si besoin, je peux t'aider

________________

   
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 39
Avatar : Blanca Suarez
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: Tempérance Nolan ▬ « Il y avait en elle un terrible vide, une absence, un défaut d'existence. »   Sam 4 Mar - 22:07

Allez, cherche un peu :P

Aaaah fuck, on me pardonne, je suis fatiguée et je me suis inscrite sur un coup de tête Je voulais une brune aux yeux clairs, bien faite ... :roll:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1641-santiago-money-makes
Date d'inscription : 27/08/2016
Messages : 458
Pseudo : Chucky / EsterC
Avatar : Alexis Ren
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)

Sujet: Re: Tempérance Nolan ▬ « Il y avait en elle un terrible vide, une absence, un défaut d'existence. »   Sam 4 Mar - 22:12

Disons que j'ai eu une idée mais ça réponds pas sur FB !
Tu veux pas Alexis Knapp ? :siffle:

Je me tiens à ta disposition *cherche selon les critères*

________________

   
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 39
Avatar : Blanca Suarez
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: Tempérance Nolan ▬ « Il y avait en elle un terrible vide, une absence, un défaut d'existence. »   Sam 4 Mar - 22:23

Au moins tu as une idée, c'est rassurant Suspense, suspense :arrow:

Alexis Knapp ? Non, elle a pas assez de ressource celle là
Doooonc je suis dans la panade Si tu veux m'aider, vas y fais toi plais'
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
and all the devils are here



Sujet: Re: Tempérance Nolan ▬ « Il y avait en elle un terrible vide, une absence, un défaut d'existence. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tempérance Nolan ▬ « Il y avait en elle un terrible vide, une absence, un défaut d'existence. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Avis sur Alarme (Squale ou autre)
» Quantité d'huile à la vidange + bruit démarrage
» elle est terrible !!!!!!!
» Quelle bouillette par saison ?
» Faites attention aux femmes lol elle l'a calmée sec


They call it
the city of angels
but all the devils are here

LOS ANGELES ◈ PERFECT DISORDER :: Autour du jeu :: Fiches de présentation :: Validées