Merci de votre soutien !
Faites vivre le forum en votant aux topsites !
Mais ce n'est pas tout, vous pouvez désormais afficher votre soutien aux yeux de tous en arborant nos nouvelles signatures !
Nouvelle version
La version 4 fait son entrée de diva sur LAPD et avec elle, plein de nouveautés !
Pour tout savoir, c'est par ici

 

 i hope one day you'll forgive me (talya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1214-alex-karma-is-a-bitc
Date d'inscription : 31/01/2017
Messages : 30
Pseudo : Emy
Avatar : Josephine Skriver
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: i hope one day you'll forgive me (talya)   Lun 20 Fév - 23:43

i hope one day you'll forgive me
Talya & Alex



Aïe. Mon bras me fait vraiment mal.  Pourquoi? Parce qu'il y a une balle dedans, un gros calibre si on en croit mes supérieurs. Je savais bien qu'en entrant au FBI, je risquais de voir mon corps se transformer en un gigantesque bout de gruyère mais je n'imaginais pas que quelques mois sur le terrain suffiraient à recevoir mon premier plombage. Pourtant, j'étais là, en train de croupir au fond d'un lit d'hôpital, espérant qu'un médecin pointerait finalement le bout de son nez. Je bénéficiais d'un traitement de faveur d'après les infirmières, puisque j'avais la chance de patienter dans une chambre au calme et non pas au milieu des urgences ou sur un brancard dans le couloir. Je jouais sur mon téléphone pour m'occuper car le temps se faisait vraiment long. Soudain, une tête passe par la porte.

« J'ai bipé la chirurgie, ils vont vous envoyer quelqu'un! »

Je remercie cette infirmière d'un geste de la tête et continue de patienter, le bras ensanglanté et endolori. Alors que je perds à ma trente-troisième partie, la porte de ma chambre s'envole littéralement pour laisser apparaître une figure qui ne m'est pas inconnue. Quand je la reconnais, ma mâchoire se décroche littéralement. Ne me dites pas que c'est elle qui va me soigner ?  

« Talya ? Mais qu'est-ce que tu fais ici? »

Je reste interloquée. Je ne m'attendais vraiment pas à la retrouver dans ces circonstances.

Emi Burton


Spoiler:
 

________________


I wanted everything I never had like the love that comes with light I wore envy and I hated that. I had a one-way ticket to a place where all the demons go where the wind don't change and nothing in the ground can ever grow no hope, just lies and you're taught to cry into your pillow but I survived. I'm still breathing.

(c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t225-talya-i-m-not-god-but http://perfectdisorder.forumactif.org/t1206-talya-look-into-my-eyes-it-s-where-my-demons-hide http://perfectdisorder.forumactif.org/t292-talya-s-adams-213-555-5555 http://perfectdisorder.forumactif.org/t289-adams-talya-tadams http://perfectdisorder.forumactif.org/t291-adams-talya-tadams
Date d'inscription : 28/08/2016
Messages : 102
Pseudo : Gatou
Avatar : Shay Mitchell
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: i hope one day you'll forgive me (talya)   Mer 22 Fév - 17:51

I will never forgive you
« Docteur... Docteur...? » J'ouvre un oeil et les frotte avec poings pour mieux me réveiller. « Mais qu'est-ce que vous ne comprenez pas dans le concept de "salle de repos" ? » Je lève les yeux vers l'infirmière qui vient de me réveiller alors que je faisais une sieste.     « J'ai fini pour aujourd'hui, Ashley, j'étais de garde cette nuit... Je me reposais juste un peu avant de rentrer chez moi parce que ça n'a pas arrêté. Y'a eu le feu dans un immeuble de la quatrième avenue, c'était le chaos aux Urgences. » La jeune infirmière se confond en excuses devant ma mine dépitée et je la regarde en m'étirant. « Je suis désolée docteur, je sais que vous avez terminé mais j'ai bipé tout le monde en chirurgie et personne ne répond, c'est pour quelqu'un d'important. » Sa remarque pique ma curiosité et je l'observe. « Une célébrité? » Si Queen B est en train d'attendre aux Urgences, là, je suis prête à ne plus dormir pendant une semaine juste pour lui faire une prise de sang. « Non, c'est un agent fédéral. » Je soupire d'ennui et je me lève du petit canapé qui me servit jadis de lit. « Bon, allons-y. Qu'est-ce qu'on a ? »  

Je marche dans les couloirs en enfilant ma blouse et en ajustant mon stéthoscope sur mes épaules. « Alors, femme de 24 ans, pas d'antécédents médicaux connus, plaie par balle au niveau du grand pectoral gauche. La balle n'est pas ressortie. » Mes longues jambes et moi nous frayons un passage à travers la plèbe des urgences jusqu'à ce qu'une infirmière me saisisse par le bras. « Docteur Adams, vous êtes là ! J'ai pris l'initiative d'installer la patiente dans une chambre, je vais vous accompagner. » Je congédie Ashley d'un sourire et je suis la seconde infirmière.

Enfin nous arrivons devant la chambre 180B. Je ne prends même pas la précaution de toquer à la porte, la vie est trop courte pour cela. « Bonj... » quand j'aperçois le visage de ma patiente, je ne peux terminer ma phrase. « Talya ? Mais qu'est-ce que tu fais ici? » je m'étouffe littéralement. Alex Marshall. Encore une fois, tu es en train de te foutre littéralement de ma gueule.

Je me renferme immédiatement, les bras croisés sur ma poitrine. « C'est une blague j'espère ? ... » L'infirmière me regarde l'air désolé.   « Je... vous laisse...» Elle disparaît de la pièce et tant que la porte n'est pas close, je n'adresse pas la parole à Alex. Mon regard est dur, noir. Je ne peux contenir ma colère. « Je travaille ici, je te signale. C'est à toi qu'il faut poser la question. »

Je serre les dents. Ma mâchoire serrée transparaît en haut de mon cou. « Il n'y a pas assez d'Etats dans ce foutu pays? Il a fallu que tu reviennes ici. » J'expire en secouant la tête, furieuse. J'ai envie de la tuer. De lui enfoncer chacun des instruments tranchants présents dans cette pièce dans le thorax. Foutue Alex. TALYA
(c) AMIANTE

________________



rules are meant to be broken
« Life isn't a problem to be solved, but a reality to be experienced. You don't know what's going to happen tomorrow, life's a crazy ride, nothing's guaranteed. » play.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1214-alex-karma-is-a-bitc
Date d'inscription : 31/01/2017
Messages : 30
Pseudo : Emy
Avatar : Josephine Skriver
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: i hope one day you'll forgive me (talya)   Mer 22 Fév - 23:45

i hope one day you'll forgive me
Talya & Alex



Talya. Son simple prénom résonne dans ma tête comme un goût d'inachevé. Je me sens terriblement mal à l'aise quand elle entre dans ma chambre et je ne suis pas la seule, puisque l'infirmière qui m'avait précédemment placée ici s'était empressée de s'enfuir. Je l'ai regardée comme celle qui m'abandonne face à mon bourreau. Je sentais la fureur dans les yeux de celle qui jadis m'avait aimé et cela me faisait vraiment du mal. Mal de la revoir après cette absence et de ne pouvoir rien faire pour l'apaiser.

Elle n'avait pas manqué de me faire remarquer que ce que je venais de dire était stupide. Je me sentais maintenant mal à l'aise et très bête. Comme une enfant à qui on reproche une grossière bêtise, je baisse la tête, les lèvres pincées. Je sens qu'elle est plus en colère que surprise de me voir. Je commençais à penser qu'avoir une balle dans le bras n'était pas si dramatique et qu'on pouvait très bien vivre avec. Je pourrais aussi bien partir et disparaître, encore. Pourtant lorsqu'elle m'adresse la parole, j'ose le trait d'esprit.

« Oh tu sais... il y avait une balle qui passait par là. »

J'esquisse un sourire même si le regard noir de la brune me glace, ses pupilles me transpercent. Elle a une petite fossette au dessus du sourcil, je trouve cela assez craquant. Je ne suis pas vraiment venue pour l'observer, à l'origine, je préférerais qu'elle fasse son job, à savoir, ôter le plomb que j'ai dans le corps. Toutefois, je n'arrivais pas à m'empêcher de lire des indices sur son visage ; indices de sa colère, de sa frustration. Cependant une autre chose m'interpelle, elle a vraiment maigri ; ses os me semblent plus saillants, ses pommettes en particulier. Je la regarde, avec tendresse, malgré la froideur dont elle fait preuve. Elle peut m'en vouloir, elle en a le droit.

« Moi aussi je suis contente de te voir. »

J'ignore sa remarque, je sais que cela va la rendre folle mais je ne veux pas nourrir les sentiments négatifs qui flottent dans la pièce. Quand mon regard croise le sien, je faiblis, en fait j'ai de la peine. Je sais que lorsqu'il y a un an environ, j'ai dû faire mes valises pour partir à Quantico, je l'ai laissée sur le carreau. Je ne lui avais pas vraiment donné d'explication quant à la raison pour laquelle je l'avais quitté. J'avoue qu'avec le recul, je me rends compte que j'ai mal agi, surtout qu'elle et moi nous étions restées ensemble presque deux ans.

« Écoute... Je sais que tu m'en veux sûrement encore... Mais je voulais que tu saches, je ne suis revenue qu'il y a quelques semaines... »

Je reconnais qu'en arrivant à Los Angeles, j'avais plus pensé à mon nouveau job au FBI qu'à mes histoires de coeur passées. Surtout que j'avais eu beau penser à Talya, je n'avais pas trouvé dans mon esprit une seule solution qui soit susceptible de finir bien. Je ne voulais pas blesser la chirurgienne encore plus que je l'avais déjà fait. Les yeux légèrement plissés, je tente de l'amadouer.

« Je ne voulais pas te blesser Talya... je sais que j'ai mal agi et je m'en veux... Ce n'était pas correct la manière dont... je t'ai dit les choses ... et je regrette que ça se soit fini comme ça. »

Une douleur vive me lance dans le bras et je grimace en le saisissant. Impossible de savoir si c'était lui, ou Talya qui me faisait le plus mal à ce moment précis...

Emi Burton



________________


I wanted everything I never had like the love that comes with light I wore envy and I hated that. I had a one-way ticket to a place where all the demons go where the wind don't change and nothing in the ground can ever grow no hope, just lies and you're taught to cry into your pillow but I survived. I'm still breathing.

(c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

00%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t225-talya-i-m-not-god-but http://perfectdisorder.forumactif.org/t1206-talya-look-into-my-eyes-it-s-where-my-demons-hide http://perfectdisorder.forumactif.org/t292-talya-s-adams-213-555-5555 http://perfectdisorder.forumactif.org/t289-adams-talya-tadams http://perfectdisorder.forumactif.org/t291-adams-talya-tadams
Date d'inscription : 28/08/2016
Messages : 102
Pseudo : Gatou
Avatar : Shay Mitchell
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: i hope one day you'll forgive me (talya)   Mar 28 Fév - 20:43

I will never forgive you
L'art de tourner n'importe quelle situation en ridicule. Alex avait vraiment un super-pouvoir. Cette fille me fait vraiment chier. J'ai beau avoir envie de lui enfoncer la tête dans le mur, voir un petit sourire pointer au coin de sa lèvre me donne envie de sourire en retour. Je m'y refuse. Je perdrais toute crédibilité dans mon rôle de femme blessée si je lui souriais maintenant. A la place, je soupire, montrant mon impatience. Mes sentiments sont chamboulés. Moi qui espérais ne jamais avoir à recroiser son regard, je la retrouvais face à moi, blessée et ayant besoin de mon aide. Je pourrais très bien refuser de la soigner mais cela serait contraire au serment que j'avais fait en devenant médecin. Et puis à quoi bon. Est-ce qu'Alex méritait de mourir pour ce qu'elle m'avait fait? J'avais longtemps pensé que oui mais ... en y réfléchissant bien, personne ne mérite de mourir pour cela. Aussi douloureux que son souvenir soit dans mon coeur, Alex n'était pas quelqu'un de foncièrement mauvais. Je me félicitais de faire preuve d'autant de self-control et je finissais par répliquer à sa remarque, qu'elle ne pense pas qu'elle avait le monopole de la punchline. « Tu l'as échappé belle, Alex. A quelques centimètres près, tu aurais pu te prendre cette balle en plein coeur. » Je mime la surprise. « Enfin, si tu en avais un. »

Son regard se balade sur mon visage. Dans d'autres circonstances, j'aurais sûrement pensé: ouh, je lui plais. Sauf que là, j'étais juste gênée. J'avais plutôt le sentiment qu'Alex était en train de faire des constatations au fond de son crâne et qu'elle allait me percer à jour. Lire en moi comme dans un livre ouvert. Je ne savais rien lui cacher. Alors même que nous étions ensemble, il n'y avait aucune place au mensonge dans notre couple. Elle était douée pour pousser les gens à dire la vérité, ah, ça oui. J'aurais aimé avoir le même pouvoir lorsqu'elle m'a larguée sans me donner de raisons. Lui faire avouer, lui faire dire pourquoi. Mais aujourd'hui, après plus d'un an, je ne savais toujours pas. Toujours pas de raison. Je ne comptais pas me remettre en question. Je savais bien qu'Alex partait à Quantico mais je ne voyais pas en quoi notre relation était incompatible avec sa formation. On aurait pu se voir pendant ses permissions... Je ne l'aurais jamais trompée. Je ne sais pas si elle en aurait fait autant. Peut-être qu'elle avait préféré couper court plutôt que de me mentir... Après tout, si les choses se font, c'est souvent pour une raison.

Je ne comprenais pas vraiment son comportement. D'un côté elle m'avait jetée comme une malpropre et maintenant elle me disait qu'elle avait mal agi. Il était temps qu'elle s'en rende compte mais une partie de moi ne pouvait s'empêcher de croire que si elle faisait son mea culpa c'était juste pour que je la soigne. « Tu sais, Marshall, c'est pas la peine de me caresser dans le sens du poil, je vais pas te laisser crever dans mon hôpital. » Je fronce légèrement les sourcils. Je sentais qu'elle était sincère quand elle prononçait ces mots mais je n'arrivais plus à lui faire vraiment confiance. « Alex, tu n'as pas à te justifier, toi et moi c'est du passé. Il n'y a plus rien. Tu m'as blessée, je suis passée à autre chose, tu n'as qu'à en faire autant. » C'était faux. C'était vrai. Elle m'avait fait du mal et même si j'avais essayé de passer à autre chose, cela me faisait toujours souffrir. A propos de souffrance, je voyais la bouche d'Alex se tordre. J'avais beau l'avoir mauvaise, je n'allais pas la laisser souffrir indéfiniment. Je n'étais pas non plus une garce. « Tu peux commencer par enlever ton haut s'il te plaît. Je vais t'examiner. » J'avance un petit tabouret roulant pour m'asseoir à côté d'elle et je vérifie la présence des outils nécessaires au traitement de la blessure de l'agent. « Tu as de la chance, je ne t'en veux pas au point de ne pas t'anesthésier.. » Je finis par sourire, un peu malgré moi mais toujours très légèrement, je ne voulais pas qu'elle croit qu'elle était pardonnée.

TALYA
(c) AMIANTE

________________



rules are meant to be broken
« Life isn't a problem to be solved, but a reality to be experienced. You don't know what's going to happen tomorrow, life's a crazy ride, nothing's guaranteed. » play.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1214-alex-karma-is-a-bitc
Date d'inscription : 31/01/2017
Messages : 30
Pseudo : Emy
Avatar : Josephine Skriver
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: i hope one day you'll forgive me (talya)   Lun 6 Mar - 15:25

i hope one day you'll forgive me
Talya & Alex



J’observe chacune des réactions de la charmante brune. Je sens bien que ma présence entre ces murs la gêne mais en même temps je n’avais vraiment pas choisi d’arriver ici avec une balle dans l’épaule. Je n’avais pas non plus prédit que sur tous les médecins de l’Hôpital, ce serait Talya qu’on m’enverrait. La mine déconfite, j’écoute la chirurgienne sous-entendre que je n’ai pas de coeur, pas de palpitant au fond de ma poitrine. C’est de bonne guerre. C’est vrai que j’ai fait des choses que je regrette et pas de la plus belle des manières mais j’espérais, bêtement, sans doute, qu’après ces mois d’absence, l’eau aurait coulé sous les ponts. Je pensais qu’elle m’aurait oubliée, qu’elle aurait chassé notre histoire de sa tête mais c’était faux. Me sentant pousser des ailes, je me décide à lui répondre, un petit sourire narquois au coin des lèvres.  

« Voyons Dr. Adams, je ne vais quand même pas vous donner des cours d’anatomie quand même? Un coeur est naturellement indispensable au fonctionnement de chaque être vivant. »

Mon rictus fait légèrement plisser mes yeux. Je profite du malaise ambiant pour observer davantage de détails sur la jeune femme. L’un d’entre eux me frappe et je décide de gagner du temps pour confirmer mes soupçons. Je la fixe, silencieusement. Mes yeux ont toujours eu cette capacité à voir plus loin que ceux des autres. Je ne voyais pas juste cette belle créature, je voyais ce qu’elle essayait de cacher au monde, de me cacher. Elle semble gênée que je l’observe. Elle cachait bien son jeu. Ses joues rosissent légèrement, elle remonte les manches de sa blouse, ses mains tremblotent de manière infime. Je plonge dans ses yeux et…

« Sinon, Talya, depuis quand tu te drogues? »
Si j’avais eu un troisième prénom, ça aurait probablement été : Piedanleplat. Ses avants bras comportent des marques discrètes de piqûres, ses pupilles noires sont dilatées. C’est difficile à percevoir car ses iris sont de la même couleur mais … je finis par m’en rendre compte. Comme auparavant, Talya n’arrivait pas à me cacher quoi que ce soit. Mon regard se durcit légèrement, pas par mépris mais par inquiétude. Ce comportement ne lui ressemblait pas vraiment et je comprenais mieux pourquoi elle s’était décharnée.

« Je refuse de croire au fait que tu te drogues par bêtise… Alors dis-moi, pourquoi ? »

Ma salive est difficile à avaler pour le coup. J’en arrive, nombrilistement à me demander si ce n’est pas de ma faute mais je n’y crois pas, non. Talya n’aurait pas pris de drogues pour « si peu ». C’est d’ailleurs ce qui m’inquiète, parce que si elle en prenait, c’était qu’il s’était sûrement passé quelque chose de grave, quelque chose en mon absence. Avant même de savoir je me sentais coupable et j’espérais que la brune me répondrait malgré nos différends, je voulais juste l’aider pas l’enfoncer.

« Ecoute, je sais que tu n’as pas de comptes à me rendre mais… j’veux dire, ça fait longtemps ? »

Elle avait commencé à s’installer près de moi pour me soigner, je me voyais mal la laisser faire en la sachant probablement pas en possession de tous ses moyens. Je me sentais assez vexée qu’elle prenne mes excuses, pourtant très dures à sortir de ma bouche, comme du lustrage pour chaussures. Mon objectif était certes qu’elle me soigne mais également de juste m’excuser sans plus d’arrières pensées. Je n’ai pas eu le temps de lui répondre puisqu’elle m’expliqua que c’était du passé, qu’il n’y avait plus rien et qu’elle était passée à autre chose. Ses mots me firent mal. Etonnement. Tant mieux pour elle si ça ne lui faisait plus de mal mais son énervement précédent n’allait pas vraiment dans ce sens. Je n’étais pas vraiment convaincue de ce qu’elle disait et pas vraiment concentrée sur ce qu’elle faisait, si bien que quand elle m’a demandé d’enlever mon haut, je n’ai pas pu réprimer mon rougissement.

« Et bah… tu perds pas ton temps, toi. »

Je me moque gentiment, en fait, j’adore ça. Sentir que j’abuse mais continuer, encore… et encore…


Emi Burton

________________


I wanted everything I never had like the love that comes with light I wore envy and I hated that. I had a one-way ticket to a place where all the demons go where the wind don't change and nothing in the ground can ever grow no hope, just lies and you're taught to cry into your pillow but I survived. I'm still breathing.

(c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
and all the devils are here



Sujet: Re: i hope one day you'll forgive me (talya)   

Revenir en haut Aller en bas
 

i hope one day you'll forgive me (talya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [VENDU] Paire de freins HOPE Tech M4 et X2
» HOPE HOPE HOPE
» Hope 5 mois
» Moyeux Chris King ou Hope Pro 2
» [A VENDRE] Nettoyant Hope Sh1T


They call it
the city of angels
but all the devils are here

LOS ANGELES ◈ PERFECT DISORDER :: Los Angeles :: Westside Sector :: Santa Monica :: UCLA Medical Center, Santa Monica :: Chambres des patients