Le calendrier de l'avant débarque sur l.a.p.d.
En attendant le papa noël le calendrier de l'avant fait son entrée sur LAPD et avec lui des tas de surprises !
Et pour tout découvrir, c'est par ici

 

 We can help each other. (Feat Brynn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t756-sven-the-mist http://perfectdisorder.forumactif.org/t1509-sven-afterlife
Date d'inscription : 18/09/2016
Messages : 432
Pseudo : Conspiracy
Avatar : Scott Eastwood
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: We can help each other. (Feat Brynn)   Sam 21 Jan - 15:03

We can help each other.

@G. Brynn Rhodes & Sven Kaplov
Sven ne pensait pas devoir un jour passer la porte d'un cabinet de psychologue, mais compte tenu des événements qui s'étaient déroulés au fil des années passées dans ce business où il n'était pas si rare, et plutôt même commun, d'être confronté au meurtre. Si aujourd'hui il avait choisi de se rendre dans ce cabinet, c'était avant tout par prévention, il pensait que parler de ses 'problèmes' pourrait l'aider à garder le contrôle.
Sven n'était cependant pas idiot au point de choisir un quelconque psychologue, qui n'hésiterais pas à balancer tout ses petits secrets à la police ou autre, après quelques recherches, et quelques informations achetés auprès de ses connaissances, on lui avait donné l'adresse d'une psychologue nommé Brynn Rhodes, qui avait son bureau à Downtown, mais ce qui était vraiment intéressant, c'est qu'elle avait une petite dépendance pour des substances illicites, et Sven pouvait s'en procurer aisément.
Pour lui, les deux pouvaient y trouver leur compte, Brynn allait l'écouter et le conseiller tandis que lui, la paierai avec la dose qu'elle désirerait.
Sven avait donc prit un rendez-vous, tout à fait normalement, en ne mentionnant rien de différent par rapport à un patient lambda, et c'était rendu au bureau de mademoiselle Rhodes avec une petite dose dans sa poche de costume.
Lorsqu'il arriva dans la salle d'attente, il vit des visages complètement triste, anéanti, mais lui n'était pas comme ça, il avait presque le sourire aux lèvres, après tout il était là de son plein gré ce qui n'était sûrement pas le cas d'une bonne partie de ce qui devaient se rendre chez un psychologue.
Il prit place sur une chaise attendant que mademoiselle Rhodes soit prête à le recevoir.
Pendant ce temps là, il se mit à observer toute la pièce de la salle d'attente, avant de choisir d'attraper son téléphone pour aller voir les actualités de la journées.
Il n'était pas stressé et était sûr que la psychologue allait accepter le marché qu'il allait lui proposer, c'était trop dur pour les personnes dépendantes de refuser une dose, et il le savait bien.
Lorsque la porte s'ouvrit enfin et qu'il aperçu la jolie blonde, il se leva et se dirigea vers elle, il la salua sourire aux lèvres.

Bonjour mademoiselle Rhodes, je suis Sven Kaplov, j'ai pris un rendez-vous il y'a de cela quelques jours. Merci de me recevoir.

C'était inutile pour lui de cacher son identité car si il venait ici c'était pour parler en toute honnêteté, il n'allait donc pas commencer par se présenter avec un faux nom.
Au fond de lui, Sven était impatient de voir par quels moyens sa psychologue allait l'aider.

© Pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1341-brynn-purple-life http://perfectdisorder.forumactif.org/t1348-brynn-hello-baby http://perfectdisorder.forumactif.org/t437-g-brynn-rhodes-213-080-1160#5056 http://perfectdisorder.forumactif.org/t732-g-brynn-rhodes-celestamania#12276
Date d'inscription : 29/08/2016
Messages : 234
Pseudo : Nive
Avatar : Margot Robbie
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: We can help each other. (Feat Brynn)   Sam 21 Jan - 18:31

We can help each other

❝ Feat @Sven Kaplov  & G.Brynn Rhodes❞
Brynn passa voir sa secrétaire pour voir quel seraient ses patients de la journée. La liste contenait beaucoup de noms qui lui étaient familiers comme beaucoup de noms qu'elle ne connaissait pas également.Elle remercia sa tendre secrétaire et lui demanda si elle souhaitait prendre un café. La secrétaire refusa et lui dit qu'elle en avait déjà bu un il y à peine une heure. Brynn était une femme qui traitait ses employés et ses collaborateurs avec respect et dignité, c'était une valeur fondamentale à ses yeux si on souhaitait se faire respecter dans la vie de tous les jours. Respecte toi toi même et les autres te respecteront. Brynn passa devant sa machine à café qui se trouvait dans la pièce se trouvant à coté de la secrétaire pour prendre un café. Elle retourna sagement dans son bureau. Elle arriva dans la salle d'attente, baissa les yeux vers son calepin et avant même qu'elle puisse lire le premier nom à voix haute, un homme se présenta à elle. Sven Kaplov apparemment. Brynn lui serra la main, elle apprécia de voir autant d'enthousiasme sur le visage de son interlocuteur, et elle ne s'en cacha pas en lui répondant: ❝Soyez le bienvenu dans mon cabinet monsieur Kaplov. Suivez moi, mon bureau n'est pas loin de la salle d'attente❞. Les deux individus traversèrent le couloir. La décoration du cabinet de Brynn était contemporaine. Les murs étaient ornés d’œuvres d'art, elle était une grande amatrice d'art contemporain.❝Oh et bien nous voilà arrivés❞. Elle tourna la clé dans la serrure de la porte, ravie, elle ouvra et invita son nouveau patient dans son bureau. Brynn réservait un accueil spécial aux patients qu'elle voyait enthousiastes.Elle se voulait être cool, décontractée et surtout bienveillante tout particulièrement avec ces personnes là. C'était sans doute pour cette raison que son bureau était grand et espacé, on y trouvait bien évidement des étagères, une bibliothèque bien fournie, un bureau et des fauteuils tout ce qu'il y a de plus classique mais on y trouvait également  deux canapés en cuir placés l'un en face de l'autre, une table basse branchée, une mini cuisine et même un lit. Elle avait créer plusieurs espaces au sein d'une même pièce suivant les activités qu'elle souhaitait faire avec ses patients. ❝Je vous en prie prenez place sur le canapé❞ lui dit-elle avec un grand sourire. D'habitude les premiers rendez-vous qu'elle réservait à ses patients se faisaient à son bureau mais cet homme lui plaisait déjà. Elle sentait quelque chose de positif en lui, c'était la raison pour laquelle elle voulut être dans une ambiance plus cosy avec lui. Brynn prit place en face de l'homme, sur l'autre canapé. Elle le regarda droit dans les yeux et lui : ❝Dites moi tout, je suis à votre disposition

(c) sweet.lips

________________

here, you won’t suspect a thing, you won’t see me in the mirror but I crept into your heart, you can’t make me disappear, til I make you. I made myself at home, in the cobwebs and the lies, i’m learning all your tricks.
G. BRYNN RHODES

Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t756-sven-the-mist http://perfectdisorder.forumactif.org/t1509-sven-afterlife
Date d'inscription : 18/09/2016
Messages : 432
Pseudo : Conspiracy
Avatar : Scott Eastwood
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: We can help each other. (Feat Brynn)   Sam 28 Jan - 17:25

We can help each other.

@G. Brynn Rhodes & Sven Kaplov
Sven fût agréablement surprit par l'accueil chaleureux que lui fît la jolie blonde, si il avait choisi de venir voir cette psychologue pour une raison bien particulière, cela allait peut-être changer.
Il lui adressa un grand sourire lorsqu'elle l'accueillit et la remercia.

Merci beaucoup mademoiselle Rhodes. Très bien je vous suis.

Comme à son habitude, Sven analysa chaque éléments du couloir qu'il traversait avec la jolie blonde, on lui avait apprit à faire attention à chaque petit détail, à toujours regarder autour de lui et lorsqu'on connaissait le milieu d'où il venait ça devenait assez compréhensible.
Il remarqua les œuvres d'arts, il s'attarda quelques secondes sur certaines d'entres-elle, la décoration était totalement à son goût, la jeune blonde devait-être une amatrice d'art, et lui l'était également, ils avaient au moins un point en commun.

Vous avez vraiment une très belle décoration, ces tableaux sont vraiment beaux.

Sven n'avait pas l’œil d'un expert néanmoins, ça ne l’empêchait pas d'apprécier ces œuvres.
Lorsqu'ils arrivèrent devant la porte et que la psychologue l'invita à entrer, il se mit à sourire et à la remercier avant de passer le pas de la porte.
Le jeune brun eu un temps d'arrêt lorsqu'il pénétra dans la pièce, elle était des plus accueillante, c'était un parfait mélange, Sven ne savait pas trop comment le métier de psychologue fonctionnait mais ce qui était sûr c'était que les profils qui se présentaient à elle devaient bien être différent et qu'elle devait rencontrer certains cas un peu spéciaux.
Sven s'amusa à plaisanter avec la jolie blonde la flattant légèrement.

Mais dites moi mademoiselle Rhodes, est-ce que votre but est de donner envie à tout vos patients de revenir plus souvent ? Parce que votre décoration et l'ambiance générale des lieux est vraiment très bonne.

Lorsqu'elle lui proposa de prendre place sur le canapé, il acquiesça de la tête et prit place, il savait que ça allait être le moment de commencer à parler de la raison de sa venue, et malgré qu'il n'était pas du tout timide, il avait une appréhension quant à parler de lui et de sa vie.
La voyant le regarder droit dans les yeux, il fît de même avec la plus grande honnêteté il prit la parole.

Bien, je vais tout vous dire mais je dois être sûr avant tout que ce qui sera dit ici ne pourra en sortir, c'est autant pour ma sécurité que pour la votre, si vous pensez ne pas pouvoir en être capable je comprendrai et j'irais à la recherche d'un autre psychologue mais honnêtement vous m'avez l'air sympathique et très qualifié ce serait donc dommage pour moi.

Je venais de faire mon petit monologue mais c'était important pour moi de savoir si je pouvais me fier ou non à la personne que j'avais en face de moi et au fond quelque chose me disait qu'elle allait accepter.

© Pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1341-brynn-purple-life http://perfectdisorder.forumactif.org/t1348-brynn-hello-baby http://perfectdisorder.forumactif.org/t437-g-brynn-rhodes-213-080-1160#5056 http://perfectdisorder.forumactif.org/t732-g-brynn-rhodes-celestamania#12276
Date d'inscription : 29/08/2016
Messages : 234
Pseudo : Nive
Avatar : Margot Robbie
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: We can help each other. (Feat Brynn)   Dim 29 Jan - 10:00

We can help each other

❝ Feat @Sven Kaplov  & G.Brynn Rhodes❞
Sven apprécia l'accueil que lui avait offert Brynn. Il l'a complimenta même sur le choix des tableaux qu'elle avait elle même choisis d'exposer dans son cabinet avant d'arriver à son bureau. Brynn fut ravie, elle commença vraiment à apprécier son éventuel futur client:  ❝Oh mais je vous remercie! Mon Tous ces tableaux proviennent d'artistes inconnus que j'aide à faire connaitre en les exposant dans mon cabinet. J'ai décelé dans chacun de ces artistes, un potentiel certain❞. Brynn le faisait gratuitement, elle le faisait pour l'amour qu'elle portait à l'art.❝Si vous appréciez les tableaux de mon cabinet, vous risquez d'aimer encore plus mon bureau dans ce cas❞  lui dit-elle tout lui adressant un sourire du coin de la bouche.

Et Sven eut exactement la réaction attendue par Brynn en entrant et en observant son bureau. La remarque du jeune homme fit franchement rire Brynn. Il avait clairement réussi à l'a mettre d'excellente humeur. ❝C'est un peut le but oui. Vous savez, je peux comprendre que le fait d'aller chez la psy ne soit pas super fun. Je veux rajeunir l'image de la psychologue, lui donner une image nouvelle, fraiche et moderne. Ce que je veux avant tout c'est que mes clients se sentent bien❞. Brynn était en effet une personne extrêmement impliquée dans son travail, travail auquel elle consacrait la majeure partie de son temps. C'était peut être sa seule véritable attache concrète dans le monde réel. Sur la table basse qui séparait les deux individus se trouvait un service à thé ainsi que deux tasses blanches. Avant de se servir, Brynn proposa à son interlocuteur s'il souhaitait prendre du thé : ❝Souhaitez-vous du thé monsieur? ❞. Puis Brynn se servit une tasse de thé et y mit un sucre. Elle observa intensément son interlocuteur qui se mit à parler. Quand on est psy, on a la manie d'observer les personnes, de faire attention à leurs moindres faits et gestes et surtout on se montre présent pour son patient. Ce dont un patient a besoin c'est avant tout c'est d'avoir une oreille attentive. Brynn décela dans les paroles de son interlocuteur quelque chose de classique, la peur qu'elle divulgue le contenu des séances de psychothérapie passés avec elle. Il était tout à fait normal de ne pas avoir confiance en une parfaite inconnue mais Brynn n'était pas le genre de psychologue à divulguer quoi que ce soit, elle n'était pas corrompue comme la plupart des psychologues étaient aujourd'hui à Los Angeles. Elle faisait partie des rares personnes à être encore fiables dans le milieu. Par conséquent, Brynn tenta de rassurer Sven tout en étant sincère :❝Écoutez, je ne suis pas ce genre de personne. Je ne divulguerai jamais quoi que ce soit contre vous à moins d'avoir les flics sur mon dos. Et encore même s'ils seront sur mon dos, je pourrais toujours leur mentir puisque je n'enregistre jamais les séances que ce soit par un écrit ou par audio, les séances que j'effectue avec mes patients. Tout est sauvegardé dans ma mémoire.Mon but n'est pas et ne sera jamais de tromper mes patients, loin de là, j'aime mon métier, j'aime me sentir utile et je n'ai franchement pas envie de gâcher cela pour être bien vue de la justice, des policiers ou pire encore des politiciens❞. Bien que ces trois catégories de personnes et d'institutions soient très liées. Brynn voulait vraiment compter Sven parmi ses patients, il semblait être quelqu'un de très agréable à côtoyer.

(c) sweet.lips

________________

here, you won’t suspect a thing, you won’t see me in the mirror but I crept into your heart, you can’t make me disappear, til I make you. I made myself at home, in the cobwebs and the lies, i’m learning all your tricks.
G. BRYNN RHODES

Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t756-sven-the-mist http://perfectdisorder.forumactif.org/t1509-sven-afterlife
Date d'inscription : 18/09/2016
Messages : 432
Pseudo : Conspiracy
Avatar : Scott Eastwood
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: We can help each other. (Feat Brynn)   Jeu 16 Mar - 18:50

We can help each other.

@G. Brynn Rhodes & Sven Kaplov
Le jeune homme avait déjà réussi à trouver un point commun avec cette femme qui allait sûrement devenir sa psychologue. L'art, cette chose qui peut redonner le sourire dans n'importe quelle situation, Sven en avait eu besoin dans sa jeunesse et ça l'avait aidé, surtout la musique, mais dans la peinture il trouvait autre chose, du moins il cherchait, à savoir ce que l'artiste voulait représenter, faire passer comme message. Il fût étonné lorsque la jolie blonde lui dit qu'elle exposait les œuvres gratuitement, elle le faisait parce qu'elle ressentait quelque chose de spécial qui en émanait, Sven arbora un léger sourire en coin, il trouvait ça vraiment bien de faire ce genre de chose, même si la notion de bien et de mal était relative quand on savait qu'il était patron d'un réseau de stupéfiants.

Quelques minutes passées ici et j'ai déjà l'impression que vous ne collez pas du tout à l'image qu'on se fait des psy', que vous êtes beaucoup plus ouvertes et dévouée.

Sven intrigué acquiesça de la tête en lui répondant à son tour d'un sourire en coin.

J'ai hâte dans ce cas !

Le jeune patron écoutait la psychologue avec beaucoup d'attention, elle n'était vraiment pas à l'image des personnes exerçant ce métier, qu'il s'était faite, il avait déjà envie de placer un peu plus de confiance en elle, il avait peur de tomber sur cette personne qui ne ferait que semblant de l'écouter en attendant que l'heure tourne et qu'elle reçoit sa paye, il sentait beaucoup plus d'authenticité dans les paroles de la jolie blonde.

Nul doute que vous devez bien être différente des personnes qui exercent le même métier que vous et c'est tout à votre honneur, je ne doute pas une seconde que vous placiez tout votre intérêt dans vos patients lorsque vous êtes à votre travail.

Lorsqu'elle lui demande si il souhaiter du thé, il hocha la tête et la remercia avec un grand sourire.

Ce serai avec plaisir, merci beaucoup.

Il ne quitte pas la jolie femme des yeux, tout en buvant quelques gorgées de son thé avec une grande douceur, il écoute ce qu'elle lui dit.
Sven sait qu'en venant ici parler il prends de gros risques mais il sait aussi que faire cela l'aidera sûrement à aller mieux.
Il est convaincu que la personne en face de lui ne lui ment pas, il est convaincu qu'il peut lui accorder sa confiance et parler de sa vie, alors il acquiesce de la tête, vient déposer sa tasse sur la table basse, croise ses jambes et plonge à nouveau son regard dans celui de son interlocutrice.

Bien, je pense que je peux vous faire confiance, vous avez l'air d'une personne très compétente.
Il y'a quelques années, lorsque je suis arrivé de Russie, j'étais un enfant perdu, ma situation familiale n'était pas à envier et j'étais souvent isolé, la misère de la vie que je menais m'a conduit à consommer de la drogue, pour m'évader le temps d'un instant, et ça marchait plutôt bien.
Devenu un bon consommateur, un accro, l'un des dealers avait eu l'idée de commencer à me faire distribuer sa marchandise, je pouvais difficilement dire non.
Le temps passa, de nombreuses fois je fini avec quelque chose de cassé, mais ça renforçait mon esprit, si vous voyez ce que je veux dire.
Pour faire court, j'ai gravi les échelons de ce petit groupe où je bossais, jusqu'à en prendre le rôle de dirigeant, aujourd'hui je tente de le diriger d'une main de fer, ça peut paraître idiot, mais ce business est un peu ma fierté même si, légalement, ça devrait être tout le contraire.


Sven laisse échapper un petit soupire et fini son histoire.

Le fait est qu'en occupant cette place, il faut être un requin et être craint, donc j'ai vu des personnes souffrir et mourir, j'en étais parfois l'auteur, il n'y a pour moi ni fierté, ni regret, c'était juste la procédure à suivre pour que tout le monde se souvienne la place qu'il occupait.

Il savait qu'avec ce qu'il venait de dire, Sven risquait gros mais il se sentait déjà mieux d'avoir pu en parler, sa psychologue était sûrement la seule à pouvoir l'aider désormais et plus le temps passait, plus il lui donnait une confiance plus grande.

© Pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1341-brynn-purple-life http://perfectdisorder.forumactif.org/t1348-brynn-hello-baby http://perfectdisorder.forumactif.org/t437-g-brynn-rhodes-213-080-1160#5056 http://perfectdisorder.forumactif.org/t732-g-brynn-rhodes-celestamania#12276
Date d'inscription : 29/08/2016
Messages : 234
Pseudo : Nive
Avatar : Margot Robbie
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: We can help each other. (Feat Brynn)   Lun 17 Avr - 9:01

We can help each other

❝ Feat @Sven Kaplov  & G.Brynn Rhodes❞
Plus Sven parlait, plus Brynn fut ravie de le compter dans ses futurs patients. Elle commença à penser, qu'ils pourraient peut être même devenir de très bons amis si une affinité se développait entre eux, et puis en plus de cela, Sven était un très bel homme. Sven lui dit qu'elle ne semblait pas être comme dans les clichés qu'on se faisait des psychologues. Elle était différente des autres, ça c'était sur. Elle ne faisait jamais miraboller ses patients. Brynn aimait son métier plus que tout au monde et se rendre utile d'une certaine manière lui permettait d'avoir quelque chose auquel se raccrocher, d'avoir un but dans la vie.  ❝Bien évidemment que je ne suis pas comme tous ces clichés vieillis mon chou! Mon métier est ma plus grande passion, mon passe-temps favori! J'aime me renouveler et renouveler cette profession tout court ❞, lui dit-elle à son interlocuteur tout en lui souriant. Le jeune homme accepta de prendre une tasse de thé avec Brynn. Il entra ensuite dans le vif du sujet, le pourquoi du comment s'était-il rendu à son cabinet. Le jeune venait de Russie, il n'avait pas eu la vie facile en ayant été un enfant isolé. Il avait du se débrouiller pour survivre en quelque sorte, si elle avait bien compris. Il était par la suite, devenu un grand consommateur de drogue ainsi qu'un dirigeant d'une filière de trafic de drogue. Cela n'étonna guère Brynn, son expression fut inchangée, elle souris au jeune homme tout en hochant la tête sur les révélations qu'il venait de lui faire. Brynn connaissait exactement la sensation de dépendance aux substances illicites, elle-même l'étend devenue depuis quelques années.  ❝Je vais vous faire une révélation. Je suis moi-même une grande consommatrice de substances illicites. Je ne juge jamais mes patients. Et puis qu'on se le dise,  nous vivons un peu tous dans l'illégalité, non?  ❞. C'était totalement risqué de lui avoir déballé un truc pareil sur sa vie, mais Brynn avait réellement envie de traiter Sven sur la base d'une relation d'égal à égal, un peu comme un ami à qui on se confie. Il n'avait absolument rien à craindre d'elle, elle était à son entière disposition pour l'aider. Le jeune homme poursuit ses révélations en lui annonçant qu'il avait déjà participé à la mort de plusieurs personnes. La conversation devenait plus sensible. Il dit que ce n'était ni une fierté, et qu'il n'avait ni de regrets. Que ressentait-il alors? On faisait tous plus ou moins des choses par choix néanmoins il fallait garder à l'esprit que personne n'était blanc ou noir, tout le monde avait ses parts d'ombres et de lumière. ❝Ce que je vais vous dire va peut-être vous paraitre étonnant mais avoir tuer ces personnes ne fait pas de vous une personne mauvaise. Vous n'aviez pas eu le choix voilà tout. A votre place, on aurait sans doute tous fait pareil.❞ avant de lui demander : ❝ Comment-vous sentez-vous par rapport à cela ? ❞Il était extremmeent important d’être à l'écoute des émotions du patient, pour que la thérapeute puisse le comprendre et enfin l'aider.

(c) sweet.lips

________________

here, you won’t suspect a thing, you won’t see me in the mirror but I crept into your heart, you can’t make me disappear, til I make you. I made myself at home, in the cobwebs and the lies, i’m learning all your tricks.
G. BRYNN RHODES

Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t756-sven-the-mist http://perfectdisorder.forumactif.org/t1509-sven-afterlife
Date d'inscription : 18/09/2016
Messages : 432
Pseudo : Conspiracy
Avatar : Scott Eastwood
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: We can help each other. (Feat Brynn)   Dim 14 Mai - 12:56

We can help each other.

@G. Brynn Rhodes & Sven Kaplov

Avec la personne qu'était mademoiselle Rhodes, Sven se sentait capable de tout raconter, les maigres hésitations qu'ils avait eu en passant la porte d'entrée quelques dizaines de minutes auparavant s'étaient évaporées. Et c'était un soulagement pour l'homme qui avait vraiment besoin d'évacuer certaines choses, de pouvoir parler sans être jugé ou condamner, de vider son sac et que quelqu'un lui donne son avis.
Il ne pût s'empêcher d'esquisser un sourire suite aux paroles de la jolie psychologue.

Oh mais je n'en doute pas une seule seconde mademoiselle Rhodes, et je vous remercie d'exercer votre métier comme vous le faite.

Sven hocha la tête avec toujours le même sourire qu'il avait, la jolie blonde avait tout à fait raison, tout le monde vivait un peu dans l'illégalité, ça lui faisait du bien qu'une personne ne le juge pas comme un grand malfaiteur mais comme une personne qui avait essayé de s'en tirer. Aujourd'hui Sven prenait surtout une revanche sur la vie, sur celle qu'il avait eu pendant son enfance.

Et bien nous avons au moins un point commun, et je suis sûr que ce n'est pas le seul. Vous avez sûrement raison.

L'homme posa son regard dans celui de la psychologue alors qu'elle venait réagir à ce qu'il avait dit, c'était important pour lui d'avoir un avis extérieur, il fût surpris de voir qu'elle ne le jugeait pas et qu'on contraire elle assurait que d'autres auraient fait pareil, il se mît à rougir légèrement avant d'entendre la question suivante.
Il ne s'était jamais posé la question de comment il se sentait, il essayait un maximum de passer à autre chose, et ce n'était pas compliqué la plupart du temps, une soirée alcoolisé, une soirée à gérer le club ou une soirée à gérer tous les problèmes du business, il avait de quoi faire.

Au début c'est assez dur de ne pas y repenser, j'ai donc bu pas mal d'alcool ou je me plongeai dans mon travail pour ne pas y penser, mais dernièrement deux choses ont changés, la première j'ai décidé de me faire un tatouage symbolique, et vous êtes la seconde chose, je vous considère vous en tant que personne autant qu'en temps que psychologue vous êtes plus jolie que ma bouteille de vodka et vous répondez avec honnêteté, ce qu'elle ne fait pas.

Sven laissa échapper un léger rire avant de reposer son regard sur la jolie blonde et de lui adresser un message avec une très grande honnêteté.

Vous savez mademoiselle Rhodes, je vais me confesser, je pense qu'un jour où l'autre je me ferai attraper et juger pour ce que j'ai fait, peut-être ce sera demain, peut-être dans une semaine, un mois, ou un an. Le fait est que parler avec vous me permet de faire le point sur qui je suis et ce que j'ai fait, donc lorsque ça arrivera, je serai sûrement beaucoup plus préparé à endurer le coup. Quoi qu'il en soit, merci encore de m'aider.

© Pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1341-brynn-purple-life http://perfectdisorder.forumactif.org/t1348-brynn-hello-baby http://perfectdisorder.forumactif.org/t437-g-brynn-rhodes-213-080-1160#5056 http://perfectdisorder.forumactif.org/t732-g-brynn-rhodes-celestamania#12276
Date d'inscription : 29/08/2016
Messages : 234
Pseudo : Nive
Avatar : Margot Robbie
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: We can help each other. (Feat Brynn)   Mar 30 Mai - 17:02

We can help each other

❝ Feat @Sven Kaplov  & G.Brynn Rhodes❞
Mon nouveau patient savait comment lui parler et c'était à la fois plaisant et gratifiant d'avoir des patients comme lui. Tous n'étaient pas si reconnaissants ou si agréables que Sven. Il était définitivement particulier. Brynn lui sourit ravie.
Nous avions un point commun mais je savais que ce n'était surement pas le seul.  ❝ Je suis également persuadée que nous avons d'autres points communs. Ne restera plus qu'à découvrir lesquels❞.

Nous parlions de lui. De ce qu'il pensait de ses actes passées, en l’occurrence du fait de commettre des crimes ainsi que de ses ressentis. La psychologie humaine était un univers passionnant dénudé de tout sens, c'est cela qui rendait la psychologie humaine excitante. Sven avait opté à la solution durant quelques temps d'en faire abstraction, c'était un acte assez particulier qui requérait une certaine forme de force. Mais le fait faire de faire abstraction d'actes qu'on a pu commettre et pouvant être considérés comme immoraux démeurrent toujours toujours dans l'esprit de la personne dans la partie inconsciente de son esprit. Les pensées inconscientes d'une personne ne sont pas sans risques. Elles peuvent rendre un homme d'esprit saint en un homme fou. C'est pourquoi il était primordial de parler, d'extérioriser ses peurs, angoisses, envies, désirs, ses rêves, parce que tôt ou tard tout finit par nous rattraper. Ce qu'expliqua Sven était particulièrement intéressant. Il avait en fait décidé d'aller de l'avant. Plutôt que de se pourrir la santé à boire et d'occuper son esprit en bossant plus, il avait pris l'initiative de se faire un tatouage et se confier à une psychologue, en l’occurrence cette psychologue était moi.  ❝ J'apprécie les tatouages ! Sur quelle partie de votre corps vous-etes vous fait tatoué? Que représente ce tatouage? ❞. Brynn faisait attention à chaque détail que ses patients lui transmettaient, tous ces détails avaient une importance quant à la compréhension de sa personnalité du patient. Plus le patient parlait de lui, de son mode de vie, de sa manière de penser et plus j'avais de chances de lui apporter des solutions adaptées à la personne qu'il était. Le jeune homme l'avait également flatté sur sa beauté. Brynn avait l'habitude, cela lui arracha simplement un sourire. Il était plutôt mignon oui mais Brynn n'avait pas pour habitude de charmer ses clients dès le premier rendez-vous à son cabinet.  ❝En tout cas c'est une très bonne chose que vous soyez venu. Cela signifie que vous avez envie d'aller de l'avant. C'est un très bon signe ❞.

Sa dernière tirade me bluffa particulièrement. Ce patient était particulier. Il savait déjà pourquoi il était réellement là et ce qu'il attendait de moi. La plupart des personnes qui passaient dans mon cabinet ne savaient pas franchement ce qu'ils attendaient de moi. Mais Sven savait exactement ce qu'il attendait de moi. ❝Vous avez entièrement raison. Parler à un professionnel permet toujours de se sentir mieux, nous avons été formé pour cela. Pour comprendre les gens, pas les juger, mais les comprendre pour les aider. Tout le plaisir est pour moi, ne me remerciez pas, j'essaye juste d'exercer mon métier du mieux que je peux ❞. Brynn se leva, se dirigea vers son bureau et pris un formulaire, une sorte de contrat de confidentialité liant le patient au professionnel. ❝Je vous propose de signer ceci. C'est un contrat que tous deux signerons si vous le voulez bien. C'est un contrat de confidentialité ce qui signifie qu'en le signant, aucun de nous ne pourra raconter à qui que ce soit tout ce qui se déroulera dans ce cabinet, ce contrat protégera vos intérêts comme les miens❞, elle lui tendit le formulaire.

(c) sweet.lips

________________

here, you won’t suspect a thing, you won’t see me in the mirror but I crept into your heart, you can’t make me disappear, til I make you. I made myself at home, in the cobwebs and the lies, i’m learning all your tricks.
G. BRYNN RHODES

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
and all the devils are here



Sujet: Re: We can help each other. (Feat Brynn)   

Revenir en haut Aller en bas
 

We can help each other. (Feat Brynn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BOIS OVTCHAROV FEAT
» Nouvelle Vague revient avec un album, "Couleurs sur Paris"
» pagaies bois
» Café racer sur tout base
» Blocage de freins sur 1200 Gs


They call it
the city of angels
but all the devils are here

LOS ANGELES ◈ PERFECT DISORDER :: Los Angeles :: Central Sector :: Downtown