Merci de votre soutien !
Faites vivre le forum en votant aux topsites !
Mais ce n'est pas tout, vous pouvez désormais afficher votre soutien aux yeux de tous en arborant nos nouvelles signatures !
Nouvelle version
La version 4 fait son entrée de diva sur LAPD et avec elle, plein de nouveautés !
Pour tout savoir, c'est par ici

 

 aux amis oubliés. (w/ lys & zeke)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1334-sacha-i-m-bulletproo http://perfectdisorder.forumactif.org/t1363-sacha-lets-be-clear-i-ll-trust-no-one http://perfectdisorder.forumactif.org/t527-sacha-lewis-213-482-8615
Date d'inscription : 14/07/2016
Messages : 1545
Pseudo : Tik Tok
Avatar : Rosie Huntington-Whiteley
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : C'est compliqué

Sujet: aux amis oubliés. (w/ lys & zeke)   Lun 9 Jan - 18:06

lysander & ezekiel
L'amitié, ce n'est pas d'être avec ses amis quand ils ont raison, c'est d'être avec eux même quand ils ont tort.



« Derek et moi on a une affaire à régler en ville, on devrait revenir d’ici quelques heures. Va t’occuper du club, il risque d’y avoir du monde ce soir et je n’aime pas le savoir entre les mains de n’importe qui. On te rejoint là-bas. » Sa voix grave se coupe sans même qu’elle n’ait le temps de répondre. Connard ! Elle lâche quelques injures, énervée qu’il lui raccroche au nez. Putain, ce qu’elle peut détester quand il fait ça ! Quand il agit avec elle comme si elle n’était encore qu’une gosse qui devait obéir, qu’une enfant qu’il devait surveiller. Elle n’est plus une gamine bordel ! Cela a le don de la foutre en rogne, il le sait et il en joue. Il y a pourtant quelque chose de diablement irrésistible quand il agit ainsi, quand il s’impose sans prévenir. Mâle dominant qui cherche le pouvoir, qui cherche le contrôle. Et c’est ce qui me rend folle de toi… Ne cherchez pas à comprendre leurs sentiments. Ne cherchez pas à comprendre leur amour. C’est une folie qui ne peut s’expliquer. Un paradoxe complexe qu’on ne peut déchiffrer. Mais je me fous de ce que vous pensez… Parce qu’elle est brisée Sacha. Brisée par une vie qui n’est plus que chaos. Brisée par une injustice qu’elle refuse, qu’elle tente d’oublier. Alors elle se venge… Elle se venge en devenant cette démone, en vous rejetant sans regret. Elle veut éteindre ce cœur qui souffre, ce cœur qui continue de battre alors que l’espoir n’existe plus. Et pourtant j’y crois encore… Mais ça, jamais elle ne l’avouera. C’est sa faiblesse. Sa torture. Son secret.

Un soupire s’échappe d’entre ses lèvres alors qu’elle pénètre dans le club. Pour le moment, tout est calme, elle est d’ailleurs toujours surprise par ce silence mais elle sait que d’ici une heure ou deux l’endroit sera plein à craquer. Elle n’aime pas être ici sans eux. Elle n’aime pas savoir qu’ils partent faire du business sans elle. Elle est pourtant consciente qu’en agissant ainsi, Nathanael ne cherche qu’à la protéger, qu’à l’éloigner de ce monde dans lequel elle semble vouloir se plonger avec plaisir. Ce monde qui l’attire, qui l’obsède. Car ce monde, c’est le tien… Mais c’est aussi le sien désormais. Que tu le veuilles ou non.

Elle regarde avec attention les gens se mouvoir au rythme de la musique, captivée par l’ambiance qui règne en ces lieux. Elle aimerait elle aussi se laisser aller par le son, se laisser entraîner par l’alcool qui coulerait dans ses veines. Elle aimerait être comme eux. Elle les envie ces gens-là. Ceux qui ne semblent rien regretter. Ceux que la vie a préservé. J’étais comme vous, vous savez… Mais le destin s’en est mêlé et tout s’est effondré. Boum. Adieu bonheur. Adieu légèreté. Elle secoue la tête pour oublier tout cela, pour effacer ces sombres pensées qui vient lui marteler le cœur. Parce que je ne supporte plus ce mal que je m’inflige, cette douleur qui me détruit. Elle guette l’entrée dans l’espoir de voir revenir l’homme qu’elle aime. Mais c’est un autre visage qu’elle voit s’approcher d’elle. Celui d’un ami délaissé. D’un ami oublié. Lysander… Elle se mord la lèvre, nerveuse, avant d’adopter une attitude glaciale dans l’unique but de se protéger. Elle sait, elle sait que la discussion sera intense, électrique, elle peut le lire sur ses traits, le comprendre dans son regard. Il semble tendu. Déçu. Comme à chaque fois que l’on se voit… Parce qu’il ne comprend pas, parce qu’il n’accepte pas la femme qu’elle est devenue. Je sais que tu voudrais me sauver Lys…
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1374-lysander-everybody-w http://perfectdisorder.forumactif.org/t569-lys-it-s-my-own-design#8671 http://perfectdisorder.forumactif.org/t570-lysander-foster-213-824-564#8674
Date d'inscription : 29/08/2016
Messages : 106
Avatar : Aaron Johnson
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: aux amis oubliés. (w/ lys & zeke)   Mar 24 Jan - 22:06


don't put your blame on me

Tout le monde partait, sans exception. Voilà une semaine que Lysander se retrouvait seul tous les soirs dans son appartement de San Fernando. Depuis que Peter était parti, c’était insoutenable. Pourtant, il l’avait cherché. Pourtant c’était lui qui l’avait poussé à accepter son destin, la porte qui s’ouvrait à lui. Quelle bêtise. L’Anglais avait cru y trouver son compte mais déjà au bout d’une semaine, il avait compris que c’était la pire erreur de sa vie. Il le harcelait de textos toute la journée, jusque très tard dans la nuit, mais les réponses étaient toujours trop froides et trop cordiales pour lui. Monsieur avait mieux à faire, voilà tout. Ainsi, sitôt qu’il ne travaillait pas, le musicien tournait comme un lion en cage. Cet état d’esprit était toujours propice aux ruminements, aux regrets, à la colère. La bile de sa fureur n’était que trop alimentée par ces émotions extrêmes qui bouillonnaient en lui. Ce soir-là, c’était une autre âme qui avait fui qui occupait toutes ses pensées : Sacha. Des semaines de silences, volontaires certainement, car le mac qui lui servait de petit ami n’avait jamais apprécié l’influence qu’il pouvait avoir sur elle. En fait, il n’appréciait aucune influence sinon la sienne, le connard. Dans ces moments-là, Lys avait besoin de ses amis. Il avait besoin de la belle blonde qui ne mâchait pas ses mots et qui l’avait fait tant sourire, autrefois. Et elle avait certainement besoin de lui. Après un verre ou deux de whisky, l’esprit du jeune homme fut ouvert à de nouvelles perspectives. Cette fois-ci, il ne resterait pas planté là. Il fallait agir, il fallait faire quelque chose. Si lui était irrécupérable, Sacha pouvait encore être libérée du joug de ce connard. Dès le premier regard, Lys avait détecté son hypocrisie et sa malveillance derrière ses airs de beau mec protecteur. Il ne protégeait rien du tout sinon ses intérêts. Sacha n’était pas en sécurité là-bas, dans ce club douteux. Les apparences étaient trompeuses – il était le premier à le savoir – et lorsque quelque chose semblait irréprochable ou beaucoup trop populaire, des secrets plus obscurs se dissimulaient toujours derrière. Lui-même respirait le talent et la beauté à l’état pur et au fond, il était un être brisé en mille morceaux qui n’attendait que l’étincelle pour se consumer à tout jamais. Il était une silhouette au bord de la falaise, qui n’attendait qu’une brise un peu trop forte pour basculer de l’autre côté.

Évidemment, Lysander avait entendu une bonne partie de la nuit, que l’excitation en lui soit à son comble avant qu’il ne se décide à attraper son cuir et à filer en direction du club dans lequel travaillait Sacha. Il ne repartirait pas sans elle. Personne ne serait en mesure de l’en empêcher. Une fois sur place, il montra patte blanche pour entrer. Heureusement, il n’avait encore jamais fait d’esclandre et personne ne le reconnut. Il pénétra dans l’établissement, mêlé dans la foule de clients prêts à passer une soirée arrosée. La musique électronique était assourdissante et provoqua une grimace sur le visage barbu d’un amoureux de la véritable musique. Il laissa sa main s’égarer dans sa masse de cheveux épais à la recherche du visage qu’il connaissait par cœur. Il fallut une poignée de secondes avant qu’il ne l’aperçoive à l’autre bout de la piste. Il croisa son regard qui se voulait froid : de toute évidence, elle n’était pas heureuse de le trouver ici. Lys la mettait en face de la réalité. Elle n’était pas heureuse ici. Telle la princesse enfermée dans sa tour d’argent, il était prêt à se saigner les mains pour gravir jusqu’à elle. Jouant des coudes pour écarter les inconnus sur son passage, il la rattrapa avant qu’elle n’ait le temps de disparaître. « Hé... » commença-t-il d’une voix presque trop douce pour être vraie. Elle le connaissait, ça cachait quelque chose de plus profond qui survint rapidement. « Allez, viens. » l’encouragea-t-il en attrapant sa main. Peut-être ce serait plus facile qu’il ne l’aurait pensé. L’autre chien de garde n’était pas dans les alentours, c’était le moment ou jamais. Il tenta un sourire charmeur, celui de l’ami qui était venu en paix. Elle comme lui savaient que ça ne durerait pas si toutefois elle émettait de la résistance, et elle savait aussi que le scandale ne l’effrayait nullement.

________________


if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically.


Dernière édition par Lysander E. Foster le Jeu 27 Avr - 13:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1334-sacha-i-m-bulletproo http://perfectdisorder.forumactif.org/t1363-sacha-lets-be-clear-i-ll-trust-no-one http://perfectdisorder.forumactif.org/t527-sacha-lewis-213-482-8615
Date d'inscription : 14/07/2016
Messages : 1545
Pseudo : Tik Tok
Avatar : Rosie Huntington-Whiteley
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : C'est compliqué

Sujet: Re: aux amis oubliés. (w/ lys & zeke)   Lun 13 Mar - 11:37

lysander & ezekiel
L'amitié, ce n'est pas d'être avec ses amis quand ils ont raison, c'est d'être avec eux même quand ils ont tort.



Être confrontée à Lys, c’est être confrontée à son passé. C’est se rappeler cette fille qu’elle était mais qu’elle n’est plus. C’est se souvenir de cette famille soudée, cette famille aimante. C’est penser à cette époque qui lui paraît pourtant si lointaine désormais. C’est regretter ces années de bonheur, ces années de répit. Quand ils étaient encore là. Quand elle pouvait encore rêver. Quand elle pouvait se permettre d’espérer… Mais l’espoir n’est plus qu’un douloureux rappel de ce qu’elle ne retrouvera jamais. Parce qu’il s’est envolé son ange. Parce qu’il s’est perdu dans ce monde trop grand pour elle, trop fou pour eux. Parce que malgré les années, je ne sais toujours pas où tu es… Et ça la tue Sacha. Ça la brise de ne pas savoir, de ne pas comprendre. Elle torture son esprit d’hypothèses destructrices, de possibilités tragiques qu’elle ne peut accepter. Mais le pire semble être désormais la seule solution, la seule probabilité. Et alors elle sent la culpabilité l’étouffer et les regrets l’étreindre. Parce qu’elle n’a pas su le sauver. Parce qu’elle n’a pas su le retrouver. Sacha, elle a préféré sombrer que continuer d’y croire. Elle n’avait plus la force d’espérer. Plus la force de lutter. Et pourtant j’ai essayé tu sais…

Elle tente de s’enfuir, d’échapper à ce fantôme marqué par la rancune. Elle connaît le personnage. Elle sait que la situation ne restera pas calme bien longtemps si elle fait preuve de résistance. Parce que Lys, il a les mots tranchants et la critique sévère. Lys, c’est l’honnêteté qui perturbe, la sincérité qui pique. C’est la vérité acérée qui vient se planter dans le cœur. C’est cet ami rejeté qui vient la sauver du démon adoré. Mais Lys, il comprend pas qu’elle n’est pas prisonnière du dragon aux yeux bleus. Elle n’a rien de la princesse en danger attendant d’être délivrée. Sacha, elle est ici parce qu’elle le veut. Ce monde, elle a choisi de s’y plonger, de s’y jeter à corps perdu.  Mais lui, il veut pas voir tout ça. Il veut pas se dire qu’elle s’est barrée pour de bon, qu’elle est partie volontairement. Il veut pas ouvrir les yeux sur ce qu’elle a fait, sur qui elle est. Il reste accroché au passé, à l’image de cette fille pleine de vie qu’il a rencontré. Elle comprend Sacha. Elle sait pourquoi il fait ça, elle sait pourquoi il lutte. Il tient à elle Lys, il veut pas l’abandonner. Mais il ne voit pas qu’en fait, c’est elle qui l’a lâché. C’est elle qui s’est barrée pour mieux se détruire. C’est elle qui l’a repoussé. Elle est l’unique coupable de tout cela et lui, il reste malgré tout. Pourquoi Lys ? Pourquoi ? Je ne te mérite pas. Je ne te mérite plus…

Il a la voix douce et chaleureuse et elle, la suspicion dans le regard. Parce que ce n’est pas lui. Parce que ce masque qu’il arbore n’est qu’un mirage avant l’explosion. Il attrape sa main et elle se dit que pour une fois elle n’a pas envie de lutter. Pas encore en tout cas... Mais il est borné Foster, il écoute pas. Il reste persuadé qu’elle a besoin d’aide, qu’elle attend son sauveur. Mais y a plus rien à sauver ici. Elle est foutue Sacha, elle est détruite. Il ne reste plus que les vestiges de ce qu’elle était, que des bouts brisés impossible à recoller. Tu peux rien faire Lys… Elle l’emmène dans un coin plus calme, cherche la discrétion. Parce qu’ici, il y a des regards qui la scrutent, des espions fidèles prêts à cirer les pompes du patron en balançant tout ce qu’elle a fait. Elle, elle a pas envie de réveiller le démon, elle veut pas se confronter au monstre. Elle le connait Nath, elle imagine déjà ses traits se crisper en apprenant la venue de Lysander dans le club. Parce qu’il sait ce qu’il veut et il peut pas l’accepter. Sacha, elle se retrouve piégée, tiraillée entre cette amitié tâchée de culpabilité et cet amour destructeur dont elle ne peut plus se passer. Mais elle veut pas choisir elle. Parce que faire un choix, c’est dire adieu. Faire un choix, c’est tirer un trait. Et je ne peux l’accepter… Elle a les bras croisés sur sa poitrine et l’air lassé plaqué sur la visage. « Qu’est-ce que tu fais là Lys ? » Elle demande mais elle sait. Elle veut entendre ses mots, le libérer du poids qu’il porte lourdement sur ses épaules. Et pourtant, elle connait l’issue de la rencontre. Elle se prépare à l’attaque car elle sait déjà qu’il n’acceptera pas son refus. Le silence avant les cris. Le calme avant la tempête. Mais je n’ai plus rien à t’apporter tu sais…
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and all the devils are here

50%
Voir le profil de l'utilisateur http://perfectdisorder.forumactif.org/t1374-lysander-everybody-w http://perfectdisorder.forumactif.org/t569-lys-it-s-my-own-design#8671 http://perfectdisorder.forumactif.org/t570-lysander-foster-213-824-564#8674
Date d'inscription : 29/08/2016
Messages : 106
Avatar : Aaron Johnson
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire

Sujet: Re: aux amis oubliés. (w/ lys & zeke)   Jeu 27 Avr - 22:12


don't put your blame on me
Plus il approchait, plus le visage de Sacha se fermait. La princesse n’avait pas envie d’être sauvée. Elle était prisonnière de son syndrome de Stockholm qui lui donnait l’illusion que tout allait parfaitement bien dans sa vie. Il la rendait heureuse. Il la couvrait de luxe et de luxure. Il lui fournissait l’attention dont elle avait certainement manqué à un moment dans sa vie. Il lui donnait tout ce qu’elle avait envie de recevoir, sans la laisser douter de ce qu’elle pouvait céder entre ses mains. C’était son avenir qu’elle était en train de détruire : elle ne sortirait pas indemne d’une telle relation. Pourtant, Lysander était là pour l’accueillir les bras ouverts et lui faire comprendre que les lendemains seraient plus glorieux sans l’ombre dévastatrice du roi égoïste. Ce mec-là ne servait nul autre intérêt que le sien, volant au même passage tout l’amour propre et toute la lucidité de son entourage. Une fois ou deux, Sacha avait daigné lui dire son nom mais il se faisait un malin plaisir de ne jamais le retenir. Il le désignait par des sobriquets douteux, des insultes qui laissaient entendre tout le mal qu’il pensait de lui. Quand un humain ne méritait pas de fouler le pied sur la Terre, à quoi bon s’embarrasser de lui attribuer une identité et un cœur par la même occasion ? Aveuglante, elle l’était, son aura de bad boy énigmatique. Aveuglé était la jeune femme qui s’arracha de son étreinte pour croiser les bras. Lys dût prendre une seconde ou deux pour puiser toute la force qui brûlait en lui, afin de ne pas laisser son égo parler à sa place. Sans doute, avait-il été jaloux qu’on l’arrache à lui, certainement, il l’était toujours. On ne lui retirait pas des personnes chères sans en payer les conséquences. Au fond, il ne s’était peut-être pas lancé dans une bataille pour la sauver elle, mais pour se conforter lui. Qu’importe, Sacha ne lui en tiendrait pas rigueur. Tout le monde avait toujours su que même les actes les plus dévoués de la part du musicien dissimulait cette petite part d’égoïsme. C’était cet égoïsme qui faisait de lui l’être le plus authentique. C’était cet égoïsme qui le rendait imperméable à cette mascarade écœurante qu’on leur servait ici à grands renforts de musiques entraînante et de shots d’ivresse.

La jeune femme l’interrogea sur sa présence et la réponse fusa, percutant malgré le bruit ambiant : « Je suis là pour toi, Sacha. » Malgré sa tentative de paraître décontracté, sa voix était on ne peut plus sérieuse. Parce qu’il n’y avait pas d’intervention de l’Anglais sans un peu de drame. Il était là, en contrebas, tandis qu’elle le dominait de toute sa hauteur. « On peut parler dehors ? » tenta-t-il, le mensonge au bout des lèvres. Une fois ou deux, il avait songé au kidnapping pur et simple. L’arracher aux griffes du démon sans aucune autre forme de procès, comme on arrachait un pansement. Rapide et efficace. Mais il ne voulait pas s’attirer les foudres de son amie de longue date, alors il la jouait gentleman. Pour le moment. Elle voulait paraître froide, mais il ressentait l’appel de détresse. Sa bouche disait non, ses yeux criaient oui. Et chez Lys, le langage du corps avait toujours été souverain. Alors, il exécuta un pas en avant. Il monta la première marche qui le séparait d’elle, prêt à grimper la seconde. Qu’elle ressente la chaleur amicale qui lui manquait tant, le soutien indéfectible dont on l’avait démunie ici, parmi tant d’autres choses. Lys se doutait que des regards hostiles se poseraient sur lui, sitôt qu’il approcherait le trésor des lieux. Mais il s’en foutait royalement. Il s’approcha encore plus jusqu’à ce qu’ils soient à la même hauteur. Moins d’un mètre les séparait et Lys posa sa main aux doigts écorchés par la guitare juste à côté de la sienne, sur cette rembarde qui surplombait la piste de danse. « Tu me dois bien ça. » Lys était le roi de la manipulation, par sa proximité, par la brutalité de ses mots, parfois par sa sensualité. Il jouait les charmeurs, mais elle savait que c’était pour mieux réprimer l’agacement et l’impatience. Plus il était mielleux, plus l’orage grondait. Lysander Foster n’était pas le maître dans l’art du contrôle. « Cinq minutes. » Le temps de lui retourner la cervelle et de retrouver la vraie Sacha. « T’as rien à faire ici, de toute façon. » La première vérité trop vite exprimée, une erreur aussitôt regrettée.

________________


if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
and all the devils are here



Sujet: Re: aux amis oubliés. (w/ lys & zeke)   

Revenir en haut Aller en bas
 

aux amis oubliés. (w/ lys & zeke)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Amis supporter (abonnés)
» Photo de nos amis les betes
» Enduro des amis de la rompure 49
» Bonjour les amis
» nicolas fauvergue (losc) cherche des amis


They call it
the city of angels
but all the devils are here

LOS ANGELES ◈ PERFECT DISORDER :: Los Angeles :: Westside Sector :: West Hollywood